Dorothée de Césarée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sainte Dorothée (dont le nom signifie : Don de Dieu) est une vierge qui subit le martyre pendant la persécution de Dioclétien, le 6 février 311, à Césarée en Cappadoce. Elle serait morte décapitée.

Sainte Dorothée (Rhin supérieur, vers 1450

Description[modifier | modifier le code]

Elle fut amenée devant le préfet Sapricius, passa en jugement, fut torturée et condamnée à mort. Alors qu'on la menait au supplice, l'avocat païen Theophilus lui dit pour se moquer d'elle : « Nouvelle épouse du Christ, envoie-moi quelques fruits du jardin de ton époux. » Avant d'être exécutée, elle lui envoya, par un garçon de six ans, sa coiffure qui se trouva remplie d'une odeur céleste de roses et de fruits. Theophilus se proclama immédiatement chrétien, fut mis à la torture et subit la mort.

C'est la version la plus ancienne de la légende, qui connut plus tard divers élargissements. Dans l'Ouest de l'Europe, elle est vénérée depuis le septième siècle.

Sainte Dorothée et saint Théophile sont curieusement absents des synaxaires grecs mais présents dans les ménées slaves. Ils sont très vénérés dans l'Église latine.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Dorothée est représentée en compagnie d'un ange et avec une couronne de fleurs. Parfois, on la rencontre aussi portant un panier rempli de fleurs.

Patronage[modifier | modifier le code]

Elle est la patronne des jardiniers, des fleuristes, des brasseurs, des jeunes mariés.

Fête[modifier | modifier le code]

On fête Dorothée le 6 février. Son nom a été supprimé du calendrier romain. Le jour de sa fête, on bénit les arbres dans quelques endroits.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le petit livre des saints - Rosa Giorgi - Larousse 2006 - (ISBN 2-03-582665-9)
  • Le Petit Larousse 2003.
  • Cet article est la traduction d'un extrait de l'article « St. Dorothea » paru dans l'Encyclopedia catholica (domaine public)