Dorothée Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dorothée Smith (de son vrai nom Bogdan D. Smith) est une photographe, réalisatrice et artiste plasticienne française.

dorothée smith (bogdan w. rousseau)

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1985 à Paris. Son travail est représenté par la galerie Les filles du calvaire à Paris.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son travail s'appréhende comme une observation des constructions, déconstructions, délocalisations et mues de l'identité [1]. La photographie y côtoie la vidéo, l'art hybride et l'utilisation des nouvelles technologies, donnant par exemple lieu à une collaboration avec une équipe de chercheurs du CNRS (Laboratoire IRCICA) en 2012[2]. Son exploration de l'art hybride a permis à l'artiste d'utiliser son propre corps comme matière, à travers plusieurs oeuvres, dont Cellulairement (2012), pour laquelle l'artiste s'est implanté une puce électronique qui lui permet de ressentir, à distance, la présence de corps absents [3]. Smith poursuit actuellement ses recherches sur l'identité dans le cadre d'une thèse de doctorat.

Arnaud Claass, photographe et théoricien de la photographie, décrit ainsi le travail de Smith : "L’œuvre est profondément enracinée dans son temps. Dans son monde parfois traversé par une certaine violence, les visages d’une douceur inexprimable, les yeux perdus, les corps offerts dans les mirages d’une chaude intimité, les tiédeurs de banquise sublimée en haleine et les horizons sans vie sont polarisés, comme des aurores magnétiques, par le nouveau mode de défi lancé à la séparation des sexes par le monde actuel. Il s’agit moins ici de métaphores que de métamorphoses. Cette remise en cause, souvent perceptible dans les physionomies, semble trouver dans ces scènes de nature où l’eau, la glace et la vapeur jouent de leur mutabilité, une sorte d’expression climatique, littéralement comme si les points de congélation ou de surfusion faisaient office d’acteurs conceptuels de la dichotomie masculin-féminin devenue vacillante. (...) Pour notre conception de la conscience, chacun d’entre nous ne doit-il pas être à ses yeux, en partie, un inconnu ? Rivé à l’affirmation de soi, l’individu n’est-il pas précisément exposé à la nostalgie d’une distance à lui-même et ceux ou celles qui s'écartent de la norme, font-ils autre chose que poser de manière plus cruciale que les autres cette question de l’être et du saisissement de soi par soi, qui vaut pour la condition humaine en général ? (...) L’univers de Dorothée Smith reste superbement étranger à toute réponse satisfaite, à tout slogan, à tout jugement sur cette inquiétude post-biblique relative à l’autodétermination de chacun." [4]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

2009-2014

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

2009-2013

  • "Croisements", Coachandgi Photospring, Beijing
  • "Portrait(s)", Vichy
  • "Paris Photo", Grand Palais, Paris
  • "Arte Video Night", Palais de Tokyo, Paris
  • "Unseen", Amsterdam
  • "Second Lives", Casino Luxembourg, Luxembourg
  • "Panorama", Le Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains, Tourcoing
  • "Talent Latent", Scan Photography Festival, Tarragona, Espagne
  • "Dust", Styx Gallery, Berlin
  • "Studio Vortex", Atelier de Visu, Marseille
  • "Body Mix", Galerie La Place Forte, Paris
  • "Identity Lab", Galerie La Vitrine, Rencontres de la photographie d'Arles, Arles
  • "True Stories", Galerie MiCamera, Milan
  • Biennale de la Photographie, Daegu, Corée du Sud
  • Festival international de la photographie, Pingyao, Chine
  • Galerie Van der Stegen, Paris
  • "Mother", Galerie Hayarkon 70, Tel-Aviv
  • "Elastic Reality ", Laboral Centro de Arte, Gijon, Espagne

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2009 Löyly, série de photographies
  • 2010 Sub Limis, série de photographies
  • 2011 C19H28O2 (Agnès), installation vidéo [8]
  • 2012 Hear us marching up slowly, série de photographies
  • 2012 Cellulairement, installation interactive [9]
  • 2012 Drops", court métrage [10]
  • 2013 Septième promenade, court métrage
  • 2014 Spectrographies, long-métrage de fin d'études [11]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Löyly, Filigranes Éditions, 2013 (ISBN 9782350462967). Texte de Dominique Baqué.
  • Löyly & Sublimis, Le Château d’Eau Éditions, 2011 (ISBN 9782919398034). Préface d'Arnaud Claass.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La photographie, Dominique Baqué, ArtPress n°387, Mars 2012
  2. Notice du Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille (LIFL) sur la collaboration avec Dorothée Smith
  3. Dorothée Smith, Eloge du flou, Le Monde du 06.07.2012
  4. Site des Editions du Château d'Eau, éditeur du livre "Löyly & Sub Limis
  5. Exposition de Dorothée Smith au Finnish Museum of Photography
  6. Exposition de Dorothée Smith aux Rencontres d'Arles
  7. Exposition de Dorothée Smith à la galerie Les filles du Calvaire
  8. Article du journal L'Humanité à propos de l'installation "C19H28O2 (Agnès)"
  9. Article du journal Libération à propos de l'installation "Cellulairement"
  10. Page IMDB pour le film "Drops"
  11. Site internet du Centre Pompidou, première projection de "Spectrographies" dans le cadre du festival Hors-Pistes à Beaubourg