Dorohedoro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dorohedoro

ドロヘドロ
(Dorohedoro)
Type Seinen
Genre Action, science-fiction, mystère, psychologie, horreur
Manga
Auteur Q Hayashida
Éditeur Drapeau du Japon Shōgakukan
Drapeau de la France Soleil Manga
Prépublication Drapeau du Japon Monthly Ikki
Sortie initiale 1999en cours
Volumes 19

Dorohedoro (ドロヘドロ?) est un manga seinen de Q Hayashida. Il est publié dans le magazine Monthly Ikki des éditions Shōgakukan depuis 1999, puis compilé en volumes reliés depuis 2002. Dix-neuf tomes sont sortis au 28 juin 2014. Le 20e tome sera le dernier[1]. La version française fut initialement éditée par Vegetal Manga Shoten, puis reprise par Soleil Productions dans la collection Soleil Manga[2].

Il s'agit d'un manga assez underground et violent, doté d'une atmosphère et surtout d'un univers graphique très sombres ; la présence de personnages ou d'événements absurdes et grotesques permettent une certaine dérision qui rendent l'ambiance plus supportable et attachante.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Dorohedoro.

Univers[modifier | modifier le code]

Hole[modifier | modifier le code]

Hole est une sorte de gigantesque cité-décharge, pour l'instant, seule trace de vie humaine. Elle est peu recommandable en raison des divers voyous et bandes qui y survivent, mais aussi par les régulières visites de mages, plus ou moins expérimentés, qui y trouvent les cobayes à leurs expériences de transformations. Pour pallier ces attaques magiques, un hôpital de fortune existe, (les victimes se retrouvant généralement affublées de mutations animales) et, ne pouvant y faire grand-chose, sous-traite les cadavres. Cette aile d'accueil des victimes de mages existe depuis le massacre de la milice par Shin dans sa jeunesse.

Les résidus de la fumée que produisent les mages pour faire acte de magie s'accumulent dans les nuages stagnant au-dessus de la ville délabrée, pour donner lieu à de singulières apparitions certaines nuits : les morts du cimetière se réveillent et le hantent sous forme de zombies auxquels il faut organiser la chasse (le Zombie Destroy Party). Cette « attraction » permet d'ailleurs de « s'enrichir » de quelques valeurs échangeables pour peu que l'on en tue assez, et que l'on reste en vie avec toute sa tête évidemment (la chasse est sponsorisée par des bonzes). Les égouts sont de même très peu recommandables car la pluie attire à elle la fumée magique et gonfle ainsi les eaux usées en magie, les rendant souvent aussi mutagènes que si elle sortaient de l'index d'un mage.

À cause de tout cela, les habitants de Hole haïssent naturellement les mages, toutefois, des renégats ayant fui le monde des mages trouvent parfois refuge à Hole et survivent en fournissant leurs pouvoirs à la population.

La banlieue de Hole est pire encore, la criminalité y est encore plus explosive et il y est impossible de se déplacer sans être attaqué.

L'environnement de Hole reste assez mystérieux : il ne semble pas y avoir de pouvoir en place ni la moindre institution publique, ce sont les habitants qui s'en sortent en organisant eux-mêmes la ville, comme ils le peuvent. Les jeunes enfants et les personnes âgées ne courent pas les rues en raison de leur évidente espérance de vie réduite.

Le monde des Mages[modifier | modifier le code]

Les mages résident dans une sorte de monde parallèle. Pour eux, Hole n'est rien de plus qu'un terrain de jeu et d'expérimentations. Ils y accèdent comme bon leur semble, par une porte dimensionnelle qu'ils ouvrent à volonté à l'aide de fumée.

Le monde des mages est moins cataclysmique que la cité-décharge, n'étant pas assailli d'ennemis insaisissables qui le prennent pour un laboratoire, toutefois la misère n'y est pas pour autant absente. Les mages les plus puissants sont invariablement les plus riches, les autres sont délaissés et obligés de se réunir en bande de parias survivants notamment grâce au trafic de la Fumée Noire (considérée comme une drogue, elle issue de la fumée de mages plus puissants).

Il semblerait que le monde des mages ait été créé par les diables, ou pour eux: en effet l'ensemble de la ville est construit autour de ces diables, qui agissent à la fois comme le pouvoir, que servent les mages, et comme le pourvoyeur de nombreux services tels que des conseils, l'attribution des masques, etc.

Enfin, il y a de nombreuses dissensions dans les rangs des mages, en particulier envers le plus puissant d'entre eux : En, qui est régulièrement la cible d'assassins de tout bords. À ce titre, l'organisation du monde semble être aussi anarchique que celui de Hole, chaque mage semble pouvoir agir comme bon lui semble, tant qu'il a de bons appuis.

La Blue Night[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une fête spéciale dans le monde des mages qui a lieu une fois tous les quatre ans et qui dure trois jours et trois nuits. Elle est annoncée par la venue de gigantesques nuages d'insectes de couleur bleue, qui, obscurcissant le ciel, crée une nuit azurée perpétuelle, pendant la fête. Durant cette période, les mages peuvent se trouver un partenaire, c'est pourquoi elle est si importante. Le contrat, qui lie deux mages, est signé par un diable, ce qui le rend inviolable. La famille de En est le grand sponsor de cet événement et beaucoup de mages tentent de rentrer dans sa bande, en se liant avec un des mages célibataires du groupe (une sélection à l'entrée est tout de même effectuée). La Blue Night ressemble en fait à une chasse à l'homme, où il faut traquer quelqu'un que l'on veut comme partenaire, pour souvent le forcer à faire le pacte irrévocable, cela se passe parfois bien lorsque deux mages se sont tacitement mis d'accord au préalable (cf. Noi et Shin). Les contrats doivent être renouvelés tous les quatre ans, ce qui en cas de désaccord permet de changer de camarade.

Les Mages[modifier | modifier le code]

Les mages sont une grande énigme dans le manga. Ce seraient des serviteurs du Diable, qui en échange de leur servitude, auraient reçu des dons en sorcellerie. Pour marquer cette filiation, chaque mage porte un masque particulier, qu'il porte quasiment tout le temps et qui l'identifie donc comme manieur des énergies magiques. Chaque masque est créé par Satan en personne et il possède donc une valeur très spéciale pour son porteur. De plus, chaque mage tire ses pouvoirs et son essence vitale même d'une tumeur logée dans son crâne. Il s'agit en fait d'un petit démon qui permet au mage d'utiliser la magie.

Les mages disposent, comme le Professeur Kasukabe l'explique, d'un corps différent du corps humain normal, ce qui indique l'hérédité du pouvoir. Ils possèdent tous des canaux à fumée, sortes de veines pour fumée. Plus les veines sont larges, plus le mage peut produire de fumée et être puissant. Cette fumée peuvent toutefois leur jouer des tours : dans Hole, la pluie chargée des fumées usées affaiblissent considérablement les mages, à tel point qu'ils sont incapables d'utiliser leur magie ou de se défendre.

Pour devenir mage, plusieurs choses sont nécessaires, il faudrait tout d'abord recevoir un masque (l'aval du démon). Lors de la cérémonie d'intronisation d'un mage, les candidats sont divisés en deux catégories en fonction de leur puissance, les plus habiles ayant quasiment leur masque d'office, les autres devant passer une éprouvante séance d'humiliation, de laquelle ils ne sont même pas sur d'obtenir l'approbation du Démon.

Chaque mage semble avoir une spécialité et donc, chacun a plus ou moins un petit boulot dans son monde.

La magie[modifier | modifier le code]

L'exercice magique est assez particulier, pour en faire usage, les mages utilisent normalement leur index droit (ou parfois leur bouche), qu'ils pointent sur leur cible et après une émission de fumée noire, cette cible subit une transformation, en fonction du bon vouloir et des pouvoirs du mage. Il semblerait que chaque mage ait un pouvoir spécifique. Chaque mage est de plus capable de faire apparaitre des portes pour revenir chez lui, mais il y a des risques que des non-mages infiltrent leur monde par ces portes, qui doivent donc être fermées immédiatement. Lorqu'un mage meurt, sa magie disparait et les sorts qu'il a jeté sont annulés.

La fumée possède d'importantes capacités mutagènes, sous forme concentrée, elle peut avoir des effets très spéciaux. C'est pourquoi le monde de Hole est très dangereux : la haute concentration de fumée crée des phénomènes paranormaux, telle La Nuit des Zombies. Les mages utilisent pour certains la fumée comme une drogue, mais son usage est très mal vu.

Même si c'est un phénomène très rare, certaines personnes sont immunisées a la magie, parfois uniquement temporairement. Caïman en est un bon exemple, même si la raison de cette immunité est encore inexpliquée. Une façon de rendre quelqu'un immunisé est de le surcharger de magie, ce qui l'empêche d'être affecté plus qu'il ne l'est déjà. D'après un exemple, après deux ou trois couches de magie successives, même la magie pourtant surpuissante de En reste sans effet. Évidemment, ce type d'imperméabilité magique est très dangereux à subir et n'est rarement autre chose que le fruit du hasard.

Même si chaque mage génère sa propre fumée de manière unique, celle-ci peut être utilisée par n'importe qui. Il existe donc un marché de fumées, celles au pouvoir rare comme les magies de restauration pouvant se vendre très cher. Ces fumées sont stockées dans des récipients en verre en attendant d'être utilisées.

Analogie à Gunnm[modifier | modifier le code]

L'univers de Dorohedoro semble se rapprocher de celui de Gunnm, Hole étant assimilable à la Décharge et le monde des mages à Zalem. Ceci est encore plus frappant lorsque l'on songe au personnage de Desty Nova qui s'amuse à transformer les gens en monstres. Le système du monde qui utilise l'autre comme décharge ou comme terrain de jeu est comparable, de plus le visuel de Hole ressemble assez à Kuzutetsu.

Liste des chapitres[modifier | modifier le code]

no  Japonais Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 30 janvier 2002[ja 1] ISBN 4-09-188271-4[ja 1] 21 mars 2003[fr 1] ISBN 978-2-84565-551-5[fr 1]
Liste des chapitres :
  • (1) - Caïman
  • (2) - Hungry Bug
  • (3) - Le type du cauchemar
  • (4) - Dans le sac
  • (5) - Silence à table
  • (6) - Le mage de la ville voisine
  • Maléfice bonus
2 30 septembre 2002[ja 2] ISBN 4-09-188272-2[ja 2] 22 juin 2003[fr 2] ISBN 978-2-84565-587-4[fr 2]
Liste des chapitres :
  • (7) - La nuit des morts vivants
  • (8) - Combat sanglant
  • (9) - Les lézards connaissent aussi la danse
  • (10) - Rôti de canard avec son assortiment de mage en sauce
  • (11) - Le tournoi des enfers
  • Maléfice bonus
3 30 juin 2003[ja 3] ISBN 4-09-188273-0[ja 3] 22 avril 2005[fr 3] ISBN 978-2-84565-795-3[fr 3]
Liste des chapitres :
  • (12) - Tenue correcte exigée
  • (13) - Le nouvel an à Hole
  • (14) - Caïman au pays des merveilles
  • (15) - Le secret des W.C. crématoires
  • (16) - La petite vendeuse de fumée
  • (17) - Champignons à gogo
  • Maléfice bonus
4 30 janvier 2004[ja 4] ISBN 4-09-188274-9[ja 4] 28 novembre 2007[fr 4] ISBN 978-2-84946-407-6[fr 4]
Liste des chapitres :
  • (18) - Premier jet
  • (19) - Élégie de l’égout
  • (20) - All Star Game - Un match de rêve
  • (21) - All Star Game - Baseball à gogo !!
  • (22) - Prolifération de sauriens
  • (23) - Belle journée pour partir
  • Maléfice bonus
5 30 août 2004[ja 5] ISBN 4-09-188275-7[ja 5] 5 mars 2008[fr 5] ISBN 978-2-30200-173-2[fr 5]
Liste des chapitres :
  • (24) - Mon ami le monstre
  • (25) - Gorgeous & Rembourrée
  • (26) - Blue Night Land
  • (27) - Hanakemuri
  • (28) - Une belle tourte
  • (29) - Le champignon tueur
  • (30) - Champignator
  • Maléfice bonus
6 28 février 2005[ja 6] ISBN 4-09-188276-5[ja 6] 17 décembre 2008[fr 6] ISBN 978-2-30200-446-7[fr 6]
Liste des chapitres :
  • (31) - Lonely Caïman
  • (32) - Stranger in the Night
  • (33) - Nightmare Before
  • (34) - Pie Terror
  • (35) - Patates douces rendez-vous
  • (36) - The Boss
  • Maléfice bonus
7 28 octobre 2005[ja 7] ISBN 4-09-188277-3[ja 7] 25 mars 2009[fr 7] ISBN 978-2-30200-500-6[fr 7]
Liste des chapitres :
  • (37) - Rendez-vous au stand
  • (38) - Tourtes en pagaille
  • (39) - Boy meets Girl Battle
  • (40) - Recyclage
  • (41) - Un souper en bonne compagnie
  • (42) - Balade enfumée
  • (43) - Terreur à la maison ensanglantée, massacre en chaîne
  • Maléfice bonus
8 30 mai 2006[ja 8] ISBN 4-09-188278-1[ja 8] 10 mars 2010[fr 8] ISBN 978-2-30200-918-9[fr 8]
Liste des chapitres :
  • (44) -
  • (45) -
  • (46) -
  • (47) -
  • (48) -
  • (49) -
  • Maléfice bonus
9 30 janvier 2007[ja 9] ISBN 978-4-09-188279-0[ja 9] 17 novembre 2010[fr 9] ISBN 978-2-30201-345-2[fr 9]
Liste des chapitres :
  • (50) -
  • (51) -
  • (52) -
  • (53) -
  • (54) -
  • (55) -
  • (56) -
  • Maléfice bonus
10 30 juillet 2007[ja 10] ISBN 978-4-09-188280-6[ja 10] 12 octobre 2011[fr 10] ISBN 978-2-30201-796-2[fr 10]
Liste des chapitres :
  • 1 "Il" s'appelle Ai.
  • 2 Ebisu est une enfant terrible.
  • 3 Caïman a fini par rencontrer les yeux en croix !
  • 4 Un long cou, c'est problématique pour déglutir.
  • 5 En is back !!
  • 6 Le boss des yeux en croix est un sacré gaillard.
  • 7 Nkaidô a le droit au traitement de faveur.
  • 8 Une silhouette mystérieuse surgit devant Risu !!
11 29 février 2008[ja 11] ISBN 978-4-09-188283-7[ja 11] 4 avril 2012[fr 11] ISBN 978-2-30201-931-7[fr 11]
Liste des chapitres :
  • 1 Kaas s'est manifesté.
  • 2 L'amour de Fujita pour Ebisu, c'est pas du chiqué.
  • 3 Ebisu est revenu à la vie...
  • 4 Pour exterminer vos termites, faites appel à Dokuga.
  • 5 Nikaidô, ferme dans sa résolution, meurtrie dans sa chair.
  • 6 Chôta, une tête extrêmement malléable.
  • 7 Le boss, il déchire.
  • 8 En !!
12 30 septembre 2008[ja 12] ISBN 978-4-09-188284-4[ja 12] 7 novembre 2012[fr 12] ISBN 978-2-30202-454-0[fr 12]
13 29 mai 2009[ja 13] ISBN 978-4-09-188285-1[ja 13] 22 mai 2013[fr 13] ISBN 978-2-30202-537-0[fr 13]
14 29 janvier 2010[ja 14] ISBN 978-4-09-188286-8[ja 14] 20 novembre 2013 ISBN 978-2-30203-673-4
15 30 novembre 2010[ja 15] ISBN 978-4-09-188287-5[ja 15] 21 mai 2014 ISBN 978-2-30203-821-9
16 28 octobre 2011[ja 16] ISBN 978-4-09-188288-2[ja 16] 3 décembre 2014 ISBN 978-2-30204-339-8
17 28 septembre 2012[ja 17] ISBN 978-4-09-188605-7[ja 17]  
18 28 juin 2013[ja 18] ISBN 978-4-09-188625-5[ja 18]  
19 30 juin 2014[ja 19] ISBN 978-4-09-188656-9[ja 19]  

Références[modifier | modifier le code]

Édition japonaise
  1. a et b Tome 1
  2. a et b Tome 2
  3. a et b Tome 3
  4. a et b Tome 4
  5. a et b Tome 5
  6. a et b Tome 6
  7. a et b Tome 7
  8. a et b Tome 8
  9. a et b Tome 9
  10. a et b Tome 10
  11. a et b Tome 11
  12. a et b Tome 12
  13. a et b Tome 13
  14. a et b Tome 14
  15. a et b Tome 15
  16. a et b Tome 16
  17. a et b Tome 17
  18. a et b Tome 18
  19. a et b Tome 19
Édition française
  1. a et b Tome 1
  2. a et b Tome 2
  3. a et b Tome 3
  4. a et b Tome 4
  5. a et b Tome 5
  6. a et b Tome 6
  7. a et b Tome 7
  8. a et b Tome 8
  9. a et b Tome 9
  10. a et b Tome 10
  11. a et b Tome 11
  12. a et b Tome 12
  13. a et b Tome 13

Liens externes[modifier | modifier le code]