Doris (Q135)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Doris (Q 135))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doris.
Doris
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Quille posée 1924
Lancement 1927
Armé 1930
Statut coulé en 1940
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 62,50 m
Déplacement 615 t en surface, 776 t en plongée
Propulsion en surface : 2 moteurs diesels Schneider de 625 ch
en plongée : 2 moteurs électriques de 500 ch
2 hélices
Vitesse 14 nœuds en surface
7,5 nœuds en plongée
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon de 75 mm
1 mitrailleuse de 13,2 mm
7 tubes lance-torpilles de 550 mm
1 torpille de réserve.
Rayon d'action En surface : 2 000 nautiques à 10 nœuds. En plongée: 85 nautiques à 5 nœuds.
Autres caractéristiques
Équipage 45 hommes
Chantier naval Chantiers de la Gironde, Bordeaux
Coordonnées 52° 47′ 22″ N 3° 49′ 10″ E / 52.78933333, 3.8193333352° 47′ 22″ Nord 3° 49′ 10″ Est / 52.78933333, 3.81933333  

La Doris est un sous-marin français entré en service en 1930 et appartenant à la classe Circé, appelée aussi « sous-marin côtier » ou de 2e classe et plus familièrement, « 600 tonnes ». Ce type de sous-marins était destiné aux opérations près des côtes.

Détaché par l'Amirauté française auprès de la Royal Navy, il a été coulé au début de la Seconde Guerre mondiale par le sous-marin allemand U-9 au large des Pays-Bas le 8 mai 1940.

Son équipage se composait de 42 marins, sous les ordres du lieutenant de vaisseau Favreul, plus une équipe de liaison de 3 marins britanniques. Le sous-marin est disparu corps et biens.

L'épave[modifier | modifier le code]

L'épave a été trouvée par deux plongeurs hollandais en juin 2003 à 26 m de fond. La position exacte de l'épave a été déterminée par le chasseur de mines Cassiopée en novembre 2003 et le bâtiment a ainsi été formellement identifié.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le 16 juillet 2004 eu lieu une cérémonie en mer au-dessus de l'épave à bord du patrouilleur Pluvier. Il était accompagné par le sous-marin Dolfijn de la Marine Hollandaise. Le 27 novembre 2004 eu lieu à l'escadrille des sous-marins de Brest une cérémonie d'hommages aux disparus en présence de leurs familles.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dossier du naufrage de la Doris (Marine nationale, 2004)
  • François-Emmanuel Brézet, Histoire de la marine allemande 1939-1945, Perrin, 1999
  • Jacques Favreul (le fils du Cdt de la Doris),La Doris, histoire d'un sous-marin perdu (Marines Éditions, 2008)