Dorchester (Nouveau-Brunswick)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le village canadien. Pour la localité voisine, voir Paroisse de Dorchester. Pour les autres significations, voir Dorchester.
Dorchester
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Région Trois-Rivières
Comté ou équivalent Westmorland
Statut municipal Village
Maire
Mandat
Jerome Simon Bear
2012-2016
Fondateur 1755
Constitution 9 novembre 1966
Démographie
Population 1 167 hab. (2011 en augmentation)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 57″ N 64° 30′ 59″ O / 45.89916667, -64.5163888945° 53′ 57″ Nord 64° 30′ 59″ Ouest / 45.89916667, -64.51638889  
Superficie 574 ha = 5,74 km2
Divers
Langue(s) Anglais (officielle)
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 1307012
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Dorchester

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Dorchester
Liens
Site web http://www.dorchester.ca

Dorchester est un village du comté de Westmorland au sud-est du Nouveau-Brunswick au Canada.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.
Le baron de Dorchester.

Dorchester s'appelait à l'origine Bostford, en l'honneur d'Amos Botsford (1742-1812), un Loyaliste qui fut président de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. Le nom actuel est en l'honneur de Sir Guy Carleton, 1er baron de Dorchester (1724-1808), premier gouverneur général du Canada[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Dorchester se trouve à une quarantaine de kilomètres de route au sud de Moncton. Dorchester a une superficie de 5,74 kilomètres carrés[2].

Logement[modifier | modifier le code]

Le village comptait 229 logements privés en 2006, dont 205 occupés par des résidents habituels. Parmi ces logements, 75,6 % sont individuels, 0,0 % sont jumelés, 0,0 % sont en rangée, 0,0 % sont des appartements ou duplex et 4,9 % sont des immeubles de moins de cinq étages. Enfin, 17,1 % des logements entrent dans la catégorie autres, tels que les maisons-mobiles. 75,6 % des logements sont possédés alors que 24,4 % sont loués. 87,8 % ont été construits avant 1986 et 29,3 % ont besoin de réparations majeures. Les logements comptent en moyenne 7,3 pièces et 0,0 % des logements comptent plus d'une personne habitant par pièce. Les logements possédés ont une valeur moyenne de 140 889 $, comparativement à 119 549 $ pour la province[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dorchester est situé dans le territoire historique des Micmacs, plus précisément dans le district de Sigenigteoag, qui comprend l'actuel côte Est du Nouveau-Brunswick, jusqu'à la baie de Fundy[4]. D'après des cartes françaises de 1755, il y a un campement micmac sur le site Dorchester[5]. Un village micmac aurait existé avant 1834 près du ruisseau Palmers, et un autre au nord, près du chemin Woodhurst[5].

Le village moderne de Dorchester est fondé en 1755[1]. En 1801, Dorchester remplace le fort Beauséjour, alors dans la paroisse de Westmorland, au titre de chef-lieu du comté[1]. Dorchester est constitué en tant que ville en 1911[1]. L'école consolidée de Dorchester est inaugurée en 1949[6]. En 9 novembre 1966, le statut de Dorchester passe de ville à village[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Il y avait 1 119 habitants en 2006 contre 1 179 en 1996, soit une baisse de 5,1 % en 10 ans[2]. En termes de population, Dorchester se classe au 59e rang de la province.

Évolution démographique de Dorchester depuis 1981
1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
1 101 1 198 848 1 179 954 1 119 1 167
(Sources : [7],[8],[2])


Évolution des langues maternelles (en %) Légende
  •      Anglais
  •      Français
  •      Anglais et français
  •      Autre(s) langue(s)
Sources[9],[10],[11]:

Administration[modifier | modifier le code]

Dorchester est le chef-lieu du comté de Westmorland depuis sa création en 1784. Depuis l'abolition de la municipalité de comté, en 1966, le village n'a plus d'importance administrative.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est formé d'un maire et de quatre conseillers généraux[12]. Le conseil précédent est formé à la suite de l'élection du 12 mai 2008 ; le maire est alors élu par acclamation[13]. Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du 14 mai 2012[12].

Conseil municipal actuel

Mandat Fonctions Nom(s)
2012 - 2016 Maire Jerome Simon Bear
Conseillers Robert Corketon, Grant E. MacDonald, Susan Macdonald, Kim M. MacLeod.

Anciens conseils municipaux

Mandat Fonctions Nom(s)
2008 - 2012 Maire Melvin J. Goodland
Conseillers Jerome S. Bear, Robert Corketon, Grant E. MacDonald, Kim M. MacLeod.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
198? 199? E. Ross Monk

[14]

   
1995 2001 Wayne Feindel    
2001 2012 Melvin Goodland    
2012 en cours Jerome Simon Bear    
Les données manquantes sont à compléter.

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

Dorchester fait partie de la Région 7[15], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le 1er janvier 2013[16]. Dorchester est représenté au conseil par son maire[17]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[18].

Représentation et tendances politiques[modifier | modifier le code]

Dorchester est membre de l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick[19].

Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick : Dorchester fait partie de la circonscription provinciale de Tantramar, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Mike Olscamp, du Parti progressiste-conservateur. Il fut élu en 2006 et réélu en 2010.

Drapeau du Canada Canada : Dorchester fait partie de la circonscription fédérale de Beauséjour. Cette circonscription est représentée à la Chambre des communes du Canada par Dominic LeBlanc, du Parti libéral.

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprise Sud-Est, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[20].

Malgré les problèmes prévus liés au site et aux fortes marées, les travaux de construction d’une usine d’engrais chimiques à Dorchester Cape commencent le 31 octobre 1964. L’usine fait faillite 3 ans et 10 millions de dollars plus tard.

Vivre à Dorchester[modifier | modifier le code]

Dorchester possède une bibliothèque publique.

L'école Dorchester Consolidated est une école publique anglophone accueillant les élèves de la maternelle à la 8e année. Elle fait partie du district scolaire 2. Les élèves doivent poursuivre leurs études à Sackville.

Dorchester possède une caserne de pompiers et un bureau de poste. Le détachement de la Gendarmerie royale du Canada le plus proche est situé à Memramcook.

L'église Holy Trinity est une église anglicane.

Culture[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Selon la Loi sur les langues officielles, Dorchester est officiellement anglophone[21] puisque moins de 20 % de la population parle le français.

Architecture et monuments[modifier | modifier le code]

Dorchester compte un lieu historique national, un lieu historique provincial et seize lieux historiques locaux.

Médias[modifier | modifier le code]

Les anglophones bénéficient des quotidiens Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean et Times & Transcript, de Moncton. Ils ont aussi accès à l'hebdomadaire Sackville Tribune-Post, de Sackville. Les francophones bénéficient quant à eux du quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi que des hebdomadaires L'Étoile, de Dieppe, et Le Moniteur acadien, de Shédiac.

Deux journaux ont été publiés à Dorchester dans le passé : The Spectator (1897-1898) et le Dorchester Patriot (1909)[23]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Henry Emmerson (1853 - 1914), premier ministre du Nouveau-Brunswick, mort à Dorchester ;
  • Henry Read Emmerson (1883 - 1954), homme d'affaires et homme politique, né à Dorchester ;
  • Daniel Lionel Hanington (1835 - 1909), premier ministre du Nouveau-Brunswick, mort à Dorchester ;
  • Forbes Kennedy (1935 -), ancien joueur de hockey sur glace ;
  • Pierre-Amand Landry (1846 - 1916), avocat, homme politique et juge, mort à Dorchester ;
  • Henry O'Leary (1832 - 1897), homme d'affaires et homme politique, mort à Dorchester ;
  • Albert James Smith (1822 - 1883), premier ministre du Nouveau-Brunswick, mort à Dorchester ;
  • Roch Thériault dit « Moïse » (1947 - 2011), chef de secte, criminel, mort à Dorchester.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Paroisse de Dorchester Rose des vents
Paroisse de Dorchester N Paroisse de Dorchester
O    Dorchester    E
S
Paroisse de Dorchester

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Énergie, Mines et Ressources Canada, Ottawa, 1975, p. 95.
  2. a, b et c « Profils des communautés de 2006 - Dorchester - Population », sur Statistique Canada (consulté le 24 octobre 2011).
  3. « Profils des communautés de 2006 - Dorchester - Familles et ménages », sur Statistique Canada (consulté le 20 octobre 2009).
  4. (en) Philip K. Bock et William C. Sturtevant (dir.), Handbook of North American Indians, vol. 13, t. 1, Government Printing Office,‎ 1978, 777 p., p. 109-110
  5. a et b (en) William Gagnong, A Monograph of historic sites in the province of New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1899 (lire en ligne), p. 230
  6. [PDF] « Anglophone East », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 2 novembre 2012).
  7. « 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités », sur Statistique Canada (consulté le 24 octobre 2011).
  8. « Profils des communautés de 1996 - Dorchester - Population », sur Statistique Canada (consulté le 24 octobre 2011).
  9. « Profils des communautés de 1996 - Dorchester - Population page 1 », sur Statistique Canada (consulté le 14 novembre 2011).
  10. « Profils des communautés de 2001 - Dorchester - Population », sur Statistique Canada (consulté le 14 novembre 2011).
  11. « Profils des communautés de 2006 - Dorchester - Langue », sur Statistique Canada (consulté le 14 novembre 2011).
  12. a et b « Élections quadriennales municipales, le 14 mai 2012, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 24 décembre 2013)
  13. « Événements électoraux locaux de 2008 », sur Élections N.-B. (consulté le 15 octobre 2011)
  14. « Rapport du directeur des élections municipales sur les élections triennales municipales et des conseils scolaires le 8 mai 1989 », sur Élections N.-B. (consulté le 2 juin 2014)
  15. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  16. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1 novembre 2012).
  17. « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  18. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  19. « Liste des zones », sur Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (consulté le 16 novembre 2011).
  20. « Paroisses et districts de services locaux », sur Entreprise Sud-Est (consulté le 7 novembre 2012).
  21. Canada, Nouveau-Brunswick. Loi sur les langues officielles, art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].
  22. a, b et c « Lieu historique national du Canada de la Maison-Chandler / Rocklyn », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 18 juillet 2012)
  23. Archives provinciales du Nouveau-Brunswick

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,‎ 1975