Doraemon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Doraemon

ドラえもん
(Doraemon)
Type Kodomo
Genre Comédie
Manga
Auteur Fujiko Fujio
Éditeur Drapeau du Japon Shōgakukan
Drapeau de la France Kana
Prépublication Drapeau du Japon CoroCoro Comic et d'autres
Sortie initiale
Volumes 45
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation TMS Entertainment
Chaîne Drapeau du Japon NTV
1re diffusion
Épisodes 52
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Shin-ei Animation
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi
1re diffusion
Épisodes 1787
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Shin-ei Animation
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi
1re diffusion – en cours
Épisodes 300+

Doraemon (ドラえもん?) est un manga de Hiroshi Fujimoto (藤本 弘, Fujimoto Hiroshi?) et Motoo Abiko (安孫子 素雄, Abiko Motoo?), créé en durant les années du duo Fujiko Fujio. Même après la séparation du duo en 1987, Hiroshi Fujimoto continua les aventures de Doraemon jusqu'à sa mort. Le manga a été prépublié entre 1974 et 1994 dans plusieurs magazines de l'éditeur Shōgakukan et a été compilé en un total de 45 tomes. La version française est éditée par Kana et 22 tomes sont sortis en octobre 2013.

Il a été adapté à plusieurs reprises en anime sous forme de séries télévisées ou films d'animation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Doraemon est un robot en forme de gros chat bleu sans oreilles venu du futur pour aider Nobita Nobi (野比のび太, nobi nobita?), un petit garçon japonais timoré, et l'empêcher d'accumuler par incompétence tellement de dettes que ses descendants doivent encore payer plusieurs générations plus tard. Doraemon possède une poche à quatre dimensions, de laquelle il sort (parfois à contre-cœur) d'innombrables gadgets futuristes pour aider Nobita à se défendre, arranger ses problèmes, rendre jaloux d'autres enfants, etc. Cependant, bien souvent, la situation dégénère quand Nobita essaye de jouer l'apprenti sorcier avec les gadgets de Doraemon.

Les histoires ont toutes lieu au Japon, de nos jours. L'auteur y dépeint implicitement une fresque de tous les complexes des préadolescents (premières amours, timidité, travail scolaire pénible, relations d'amitié fragiles, etc.).

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Doraemon (ドラえもん, Doraemon?), le héros et chat-robot bleu, sans oreille.
  • Nobita Nobi (野比のび太, Nobi Nobita?), le héros; paresseux, peureux.
  • Takeshi Gōda (剛田 武, Gōda Takeshi?) (alias Giant), un gros garçon brutal qui aime tourmenter Nobita.
  • Suneo Honekawa (骨川 スネ夫, Honekawa Suneo?), un petit garçon prétentieux qui aime embêter Nobita.
  • Shizuka Minamoto (源 静香, Minamoto Shizuka?), une douce et jolie fille dont Nobita est amoureux.
  • Hidetoshi Dekisugi (出来杉 英才, Dekisugi Hidetoshi?), un garçon parfait, rival amoureux de Nobita
  • Jaiko (ジャイ子, Jaiko?) (Gianette), la petite sœur de Giant qui veut devenir mangaka. Elle a un pseudonyme "Christine Gōda".
  • Sewashi (セワシ, Sewashi?), le descendant de Nobita venu du futur, qui a envoyé Doraemon à Nobita.
  • Dorami (ドラミ, Dorami?), la petite sœur de Doraemon.
  • Nobisuke Nobi (野比のび助, Nobi Nobisuke?), Le père de Nobita.
  • Tamako Nobi (野比玉子, Nobi Tamako?), La mère de Nobita.

Manga[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des chapitres de Doraemon.

Au Japon, la série publiée par Shōgakukan est terminée, 45 volumes sont sortis entre 1974 et 1994. Entre octobre 1979 et février 1980, la version livre de poche (19 volumes) s'est vendue à 15 millions d’exemplaires[1].

La version français est éditée par Kana depuis [2], et 22 tomes sont sortis en octobre 2013. Le tome 4 a fait partie de la « sélection jeunesse 2008 » au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême[3].

À l'étranger, les premières éditions ont été pirates : à Hong-Kong au début des années 1970, à Taïwan en 1976, en Corée du Sud autour de 1980, en Thaïlande en 1982, et en Indonésie en 1987[1]. Les premières éditions officielles parurent en 1991 en Indonésie, 1992 en Chine, 1994 à Taïwan, en Malaisie et en Espagne, 1995 en Corée du Sud, en Thaïlande et à Hong Kong, 1997 à Singapour, et 1998 au Vietnam[1].

Anime[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Ce manga a été adapté en série télévisée d'animation plusieurs fois : une première tentative avec peu de succès a eu lieu en 1973, alors qu'entre et , Shin-ei Animation a produit un anime diffusé sur TV Asahi qui a eu beaucoup de succès (1 787 épisodes[4]). Cette série a été sortie dans les années 1980 à Hong Kong puis en Thaïlande, en Italie, et en Amérique latine (Panama, Équateur, Chili, Argentine, Mexique, Porto Rico, Venezuela, Colombie et Bolivie), puis en 1990 en Russie, en 1992 en Chine, en Indonésie, en Malaisie, au Brésil et à Singapour, en 1993 en Espagne, en 1995 en Algérie, Tunisie, Libye, Arabie saoudite, Qatar, Émirats arabes unis et Oman, en 2000 au Vietnam, en 2001 en Corée du Sud, et en 2003 en France[1].

Depuis le , une nouvelle version de Doraemon est diffusée sur TV Asahi les voix de tous les personnages présents (Nobita, Doraemon, Giant, Suneo, etc.) changent ainsi que le graphisme.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Doraemon.

Films[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, un film d'animation Doraemon sort par an. En contraste avec le manga ancré dans la vie quotidienne, Nobita et ses amis visitent d'autres mondes, explorent la galaxie, retournent au temps des dinosaures, etc.

  • Nobita no Kyōryū (1980)
  • Nobita no Uchūkaitakushi (1981)
  • Nobita no Daimakyō (1982)
  • Nobita no Kaitei kiganjō (1983)
  • Nobita no Makai daibouken (1984)
  • Nobita no Little Star Wars (1985)
  • Nobita to Tetsujin Heidan (1986)
  • Nobita to Ryū no kishi (1987)
  • Nobita no Parallel Saiyūki (1988)
  • Nobita no Nippon tanjō (1989)
  • Nobita to Animal Planet (1990)
  • Nobita no Dorabian Night (1991)
  • Nobita to Kumo no oukoku (1992)
  • Nobita to Buriki no Labyrinth (1993)
  • Nobita to Mugen Sankenshi (1994)
  • Nobita no Sousei nikki (1995)
  • Nobita to Ginga Express (1996)
  • Nobita no Nejimaki City boukenki (1997)
  • Nobita no Nankai daibouken (1998)
  • Nobita no Uchū hyōryūki (1999)
  • Nobita no Taiyouou densetsu (2000)
  • Nobita to Tsubasa no yūshatachi (2001)
  • Nobita to Robot Kingdom (2002)
  • Nobita to Fushigi kazetsukai (2003)
  • Nobita no Wannyan jikūden (2004)
  • Nobita no Kyōryū 2006 (2006) : remake
  • Nobita no Shin Makai daibouken ~7nin no Mahoutsukai~ (2007) : remake
  • Nobita to Midori no Kyojinden (2008)
  • Shin Nobita no Uchūkaitakushi (2009) : remake
  • Nobita no Ningyo daikaisen (2010)
  • Shin Nobita to Tetsujin Heidan ~Habatake Tenshi-tachi~ (2011) : remake
  • Nobita to Kiseki no Shima ~Animal Adventure~ (2012)
  • Nobita no Himitsu no dougu Museum (2013)
  • "Shin Nobita daimakyo" (2014)
  • "Stand by Me Doraemon" (2014)

Anecdotes[modifier | modifier le code]

En 2008, le Ministère des Affaires étrangères du Japon a désigné Doraemon comme le premier ambassadeur d'anime, dans le but de promouvoir la culture japonaise[5].

En 2010, un musée de Tokyo a inauguré une exposition mettant en parallèle les plus récentes innovations technologiques avec l'univers futuriste de Doraemon afin d'éveiller l'intérêt des jeunes japonais pour la science.

En 2013, Doraemon est choisi comme ambassadeur auprès du Comité international olympique pour représenter la candidature de Tokyo en tant que ville hôte des Jeux olympiques d'été de 2020[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]