Doomsday (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doomsday.
Doomsday
Personnage de fiction apparaissant dans
Doomsday.

Alias The Ultimate, The Armageddon Creature, Davis Bloome
Origine Krypton
Espèce clone kryptonien
Pouvoirs super force, rapidité et endurance,
multiples pouvoirs extra sensoriels,
invulnérabilité, réaction,
adaptation à l'adversaire
Affiliation Secret Society of Super Villains
Suicide Squad

Créé par Dan Jurgens
Première apparition Superman: The Man of Steel #17 (novembre 1992)
Éditeur(s) DC Comics

Doomsday est un super-vilain appartenant à l'univers de DC Comics. Il est apparu pour la première fois dans Superman: The Man of Steel #17 en novembre 1992. C'est un ennemi de Superman, il est connu pour l'avoir tué dans Superman #75 : La Mort de Superman publié en janvier 1993.

Origine[modifier | modifier le code]

Doomsday a été artificiellement créé par Bertron, un scientifique fou sans scrupules travaillant sur Krypton, le monde natal de Superman, bien que ni lui ni son créateur n'aient été les Kryptoniens que nous connaissons (ceci s'étant déroulé avant que la vie humanoïde apparaisse sur Krypton).

L'objectif de Bertron était de créer la forme de vie ultime. Pour ce faire, un bébé était envoyé à la surface de Krypton, où il était tué par l'environnement hostile ou les créatures sauvages qui habitaient la planète. À chaque fois, les restes de la créature étaient récupérés et réemployés pour créer une version plus performante, plus résistante et plus forte que la précédente. En bref, le scientifique fou employait la méthode de clonage pour accélérer l'évolution de l'être qu'il créait.

À la suite de décennies de ce processus, l'être qui deviendrait par la suite Doomsday a enduré la souffrance de la mort des milliers de fois ; la mémoire de ces décès innombrables a été enregistrée dans ses gènes et l'a conduit à détester toute forme de vie. Bertron a reçu la mort des mains de sa propre création.

Origine alternative[modifier | modifier le code]

Une autre origine est citée dans la série animée la Ligue des justiciers : Doomsday y est décrit comme le fruit d'une manipulation génétique faite à l'aide d'un échantillon d'A.D.N de Superman, prélevé par les scientifiques du projet Cadmus. Ceci afin de créer un être capable de tuer Superman si ce dernier devait se retourner à nouveau contre la Terre (cf : dernier épisode de Superman, l'Ange de Métropolis). Ils enfermèrent Doomsday dans une salle où ils lui firent un lavage de cerveau, lui montrant Superman comme un ennemi et lui infligèrent des tortures en lui envoyant des faisceaux de rayons calorifiques à travers les yeux d'une image de Superman. Malheureusement, Doomsday échappa à leur contrôle et fut pris d'une rage destructrice. Ils durent l'enfermer dans une capsule qu'ils envoyèrent dans l'espace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Doomsday a été créé en 1992 par Dan Jurgens pour la saga de La mort de Superman qui s'étalait sur tous les comics liées à Superman. Doomsday y était une créature de destruction ultra-puissante qui s'était engagée dans un saccage apparemment sans fin à travers les États-Unis.

Enterré sous Terre pendant une période indéterminée au début de l'histoire, il finit par réussir à creuser une sortie vers la lumière du jour. Il commence immédiatement à attaquer tout ce qui se trouve autour de lui, avec la férocité étourdie d'un monstre, ne parlant jamais, et appréciant apparemment la destruction et le chaos qu'il sème sur son passage.

Lors de sa première rencontre avec la Justice League of America, Doomsday vainquit en quelques minutes toute l'équipe de super-héros, causant de nombreux dégâts aux alentours, et attirant finalement l'attention de Superman.

Il faut également mentionner qu'il accomplit tout ceci avec une main attachée dans le dos. Par ailleurs, n'ayant jamais parlé, il ne s'est jamais présenté comme Doomsday. Il a été baptisé ainsi après que Booster Gold, un des membres de la Justice League, ait indiqué que le saccage du monstre ressemblait à l'arrivée du Jour du Jugement dernier - Doomsday en anglais -, c’est-à-dire la fin du Monde.

Superman constate rapidement que la puissance impressionnante de Doomsday est au moins égale à la sienne et réalise que si Doomsday atteignait la ville de Métropolis, la bataille qui en résulterait pourrait détruire la ville et tuer des millions de personnes innocentes.

Dans l'espace de quelques épisodes seulement, Superman et Doomsday se sont engagés dans une bataille titanesque et sans limites qui fait prendre conscience à Superman que Doomsday continuerait à attaquer implacablement, sans répit, sans espoir de victoire ou de reddition. Le combat culmine dans Superman # 75 (janvier 1993), où dans un acte héroïque d'autosacrifice, Superman affronte Doomsday jusqu'au bout, jusqu'à ce que les deux combattants se frappent simultanément d'un dernier coup qui les laisse sans vie.

Au lendemain de la mort apparente de Superman, pas moins de quatre super-héros sont apparus dans son sillage, tous se déclarant être le "vrai" Superman. L'un d'entre eux, un cyborg, mi-homme mi-machine (qui s'avèrera plus tard être un bandit dangereux appelé simplement "Le Cyborg") a pris le corps apparemment sans vie de Doomsday et l'a jeté dans l'espace profond, sur une trajectoire censée assurer qu'il ne débarquerait jamais sur aucune planète. Cependant, le corps de Doomsday est trouvé par un vaisseau d'exploration de l'espace profond qui s'avère être en route pour Apokolips, planète du maléfique Darkseid. Pendant ce voyage on apprend que Doomsday n'était pas vraiment mort.

Il se rétablit et, après avoir exterminé l'équipage du vaisseau qui l'avait sauvé, se retrouve sur la terrible Apokolips. Ce devait être l'occasion d'une confrontation finale entre Doomsday et Superman, qui était inquiet de la possibilité de la résurrection de Doomsday. Malheureusement, DeSaad, un serviteur de Darkseid, a ouvert un Boom Tube (portail de téléportation) vers Calaton -- le premier monde sur lequel Doomsday avait été vaincu -- et envoya Doomsday vers ce qu'il pensait être sa défaite aux mains de Radiant.

Doomsday peut essentiellement s'adapter et surmonter n'importe quel adversaire en raison du processus par lequel il a été créé (il est toujours plus fort qu'il ne l'était avant sa dernière mort). C'est pourquoi, bien que Radiant l'ait défait par le passé, il ne pouvait pas le vaincre à nouveau. Superman a refusé de prendre en compte cet avertissement et de permettre à Calaton d'être détruit. Il a encore combattu Doomsday à l'aide d'une boîte-mère (Mother Box), un ordinateur pensant issu de la technologie des New Gods, mais a été vaincu. Il a été forcé d'utiliser un de dispositifs de voyage dans le temps de Waverider pour amener Doomsday un endroit où rien ne peut survivre : la Fin des Temps. Dans cet "endroit", Doomsday a été tué par de violents météores d'entropie.

Doomsday est revenu encore une fois dans la minisérie The Doomsday Wars. Dans cette série, Brainiac emploie sa technologie pour voyager à la Fin des Temps pour rechercher Doomsday afin de combiner la puissance massive de la bête avec son intellect formidable.

La volonté de Doomsday s'avérant trop forte pour être complètement contrôlée par ses pouvoirs titanesques, Brainiac essaie d'utiliser un hôte humain pour créer génétiquement un corps de Doomsday dépourvu de cette fureur insensée. Il choisit d'employer le bébé nouveau-né de Pete Ross et Lana Lang. Superman contrecarre les plans de Brainiac à l'aide un des propres appareils du vilain, et place Doomsday dans un état de stase avec quatre téléporteurs de la JLA.

Après ces évènements, Doomsday a été libéré par le Suicide Squad de Lex Luthor pour lutter contre Imperiex, une menace qui a été jugée encore plus grave que Doomsday lui-même. Une fois libéré, Doomsday a abattu l'équipe, avant de lutter contre les nombreuses sondes d'Imperiex, qui étaient jusque là parvenues à blesser sérieusement ou tuer la plupart des héros de la Terre. Doomsday a détruit de nombreuses sondes apparemment sans faire trop d'efforts, avant de se confronter finalement avec Imperiex lui-même. Imperiex s'avéra supérieur à Doomsday, et le désintégra, réduisant Doomsday à un squelette. Par la suite, le corps de Doomsday a été recherché et sa chair recréée par Lex Luthor, qui a alors remis Doomsday à Darkseid pour rembourser la dette de guerre de la Terre envers Apokolips. À cette époque, Doomsday avait acquis de l'intelligence. Darkseid a essayé de reproduire Doomsday, produisant une armée de clones de Doomsday. Heureusement, Darkseid ne pouvait pas reproduire parfaitement la créature dans toute sa puissance brute, probablement en raison de la complexité de l'ADN de la créature.

Quand Superman a voyagé à Apokolips pour reprendre la vie de John Henry Irons, l'homme connu sous le nom de Steel, Mortalla, l'épouse de Darkseid, a ordonnée à ses troupes de libérer Doomsday afin d'essayer d'aider Darkseid. Les quelques jours de liberté de Doomsday ont été rapidement stoppés par John Henry Irons dans l'Entropy Aegis, une armure dotée d'une puissance incroyable. Doomsday disparut alors et fut vu en train d'errer dans les terres sauvages d'Apokolips.

Son intelligence récemment découverte, Doomsday est parvenu à s'échapper à Apokolips pour retourner sur Terre. À son arrivée, Doomsday a rencontré une série d'émotions qui lui étaient précédemment étrangères - amour, compassion et bonté. Explorant les pleines capacités de ces nouvelles émotions, Doomsday a fait son chemin vers Metropolis une fois de plus, cependant pas de la façon destructive qu'il a eu avant. Sur son arrivée dans la métropole, Doomsday a trouvé Superman au bord de la mort aux mains d'un de ses ennemis. En utilisant ses nouvelles émotions, Doomsday choqua Superman et son adversaire, Gog, en aidant Superman contre l'armée de Gog. Ce n'était pas malheureusement assez pour sauver Superman, qui meurt aux mains de Gog, causant une divergence du futur.

Dans ce nouveau futur, on se rappelle Doomsday comme de l'un des plus grands héros de la Terre, qui a entretenu le legs de Superman en menant une armée sous son nom contre l'armée de Gog. Cette chronologie a fini quand un Gog vieux et fatigué offre à Doomsday la chance de retourner dans le passé et de sauver Superman - quoiqu'au coût de redevenir un monstre.

Lors de Infinite Crisis, il fut libéré par le Docteur Psycho et fut vaincu par Superman et sa contrepartie de l'Âge d'Or lors de la Bataille de Metropolis. La situation actuelle de Doomsday est inconnue.

Dans la série la Ligue des justiciers, il atterrit près de Metropolis dans une capsule spatiale et il est obsédé par l'idée de vaincre et de tuer Superman, sa force et son endurance surhumaine lui permette de mettre en échec toute tentative individuelle ou collective des héros de la ligue. Il fut vaincu par Superman qui le lobotomisa avec ses rayons. Il s'avéra que ce Superman en habit sombre venait d'une dimension parallèle où celui-ci avait franchi la limite des années auparavant en tuant Lex Luthor qui était alors président. Ce dernier acte eu pour conséquence de modifier l'état d'esprit de la ligue, rendant les sept fondateurs plus amers et plus sombres se faisant appelés "les Seigneurs Justiciers", le nomination de l'ancien président favorable à la ligue, et l'application de la loi martiale avec l'appui des seigneurs justiciers... À la suite de sa lobotomie, Doomsday fut capturé et emprisonné, pour être captif dans les laboratoires de Cadmus. Mais, l'un des savants de Cadmus n'ayant plus l'appui de ses supérieurs, le libéra pour se venger et lui dit la vérité sur ses origines. Or, fidèle à sa nature, Doomsday dont le cerveau était à nouveau fonctionnel, le tua et s'enfuit pour aller tuer Superman. Ce dernier fut obligé de l'envoyer dans la zone fantôme afin de ne plus blesser qui que ce soit.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

Doomsday est doté d'une force surhumaine quasiment sans limites, il peut soulever des chars, des immeubles, des montagnes. On ne connait pas les limites de sa force extraordinaire mais il semble aussi puissant que Superman. Pendant leur combat, lorsque Doomsday et Superman s'entrechoquent, la force dégagée était si puissante qu'elle provoque des ondes de choc d'une extrême violence à travers toute la ville, allant jusqu'à Gotham.

Outre sa force, Doomsday paraît invulnérable. Les tirs de canon, de fusils et même de missile ne peuvent pas le blesser et il semble qu'il serait en mesure de résister à une explosion nucléaire. Sa peau peut résister à des températures extrêmes comme des rivières de lave ou le blizzard.

À l'instar de Hulk, les muscles de ses membres inférieurs lui permettent de faire des sauts de 1,5 kilomètre.

Chaque fois que Doomsday est tué, il semble revenir plus fort qu'il n'était auparavant, ce qui fait de lui une créature invincible.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Dans Smallville[modifier | modifier le code]

Animations[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]