Donnie Darko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Donnie Darko

Titre original Donnie Darko
Réalisation Richard Kelly
Scénario Richard Kelly
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Science-fiction
Fantastique
Sortie 2001
Durée 113 minutes
133 minutes (Director's cut)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Donnie Darko est un film américain de Richard Kelly, sorti en 2001. Le film, entre thriller psychologique et fantastique, porte le nom de son personnage principal : Donnie Darko, un adolescent en marge, intelligent mais perturbé. Il a un ami imaginaire, Frank, un lapin géant au visage effrayant. Lorsque, par miracle, Donnie échappe à la mort, Frank lui annonce que la fin du monde adviendra dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes.

Les thèmes principaux sont l'amour, le sacrifice, le voyage dans le temps et l'existentialisme. L'intrigue du film est complexe et ouverte à de nombreuses interprétations, mais une version director's cut du film résout la plupart des interrogations que le spectateur peut avoir. Même si le film a été acclamé par la critique dès sa sortie, il n'est devenu populaire qu'après sa sortie en DVD en mars 2002, et fait aujourd'hui partie du Top 250 de l'Internet Movie Database.

Résumé du film[modifier | modifier le code]

L’histoire se situe dans la ville fictive de Middlesex, en Virginie pendant la campagne présidentielle de 1988. Donald « Donnie » Darko est un adolescent intelligent, bien que perturbé émotionnellement, souffrant de somnambulisme et d'hallucinations, et pris en charge par un psychiatre. La nuit du 2 octobre, le réacteur d’un avion de ligne s'écrase dans sa chambre. Cet événement est à la base de l’intrigue du film, car il entraîne l’altération de l’espace et du temps de ce monde. Donnie échappe en effet à la mort en obéissant à une voix dans sa tête lui ordonnant de quitter sa chambre. La voix est celle de Frank, un ami imaginaire, ressemblant à un lapin humanoïde morbide, qui lui prédit que la fin du monde interviendra dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes.

Frank pousse Donnie à accomplir plusieurs actions provoquant une chaîne d’événements qui le conduira au dénouement : il inonde ainsi son lycée, se donnant l’opportunité de flirter avec une nouvelle camarade de classe : Gretchen Ross. Il s’intéresse au voyage dans le temps et découvre grâce à son professeur de sciences le livre La philosophie du voyage dans le temps dont l’auteur est une recluse centenaire connue sous le nom de « Grand-mère-la-mort ».

Alors que Donnie et Gretchen vont au cinéma voir Evil Dead et La Dernière Tentation du Christ, cette dernière s’endort et Frank apparaît à Donnie. Ce dernier se révèle être un adolescent de son âge dont l’œil droit est crevé. Le même œil que celui qu’avait visé Donnie de son couteau lors d’une précédente « hallucination consciente ». Frank montre un portail temporel à Donnie, et lui ordonne d’incendier la maison d’un « coach de la motivation », qui était intervenu dans son lycée, et dont la théorie simpliste sur la division du monde entre la peur et l’amour avait navré Donnie. L’incendie entraîne la découverte d’un cachot pédophile et l’arrestation de cet homme.

Donnie voit des formes tentaculaires à l’aspect liquide sortir de la poitrine des gens qui l’entourent indiquant les endroits où ils se rendront, leur futur proche. Il suit son propre tentacule jusqu’à la chambre de ses parents et leur pistolet caché dans l’armoire dont il s’empare.

Le 29 octobre, soit 27 jours après la prédiction de Frank, la mère de Donnie amène sa plus jeune sœur à Los Angeles pour participer à un concours de danse. Son autre sœur profite de la maison vide pour fêter son entrée à Harvard. Mais au cours de cette soirée costumée, Donnie est frappé d’une nouvelle hallucination et entraîne Gretchen et deux autres amis chez « Grand-mère-la-mort ». Ils y sont attaqués par deux collègues de classe qui cambriolaient la maison cette nuit-là. Dans la bagarre qui s’ensuit, Gretchen est projetée sur la route et tuée par les roues d’une voiture qui s’arrête. En sort le petit ami de la sœur de Donnie : Frank. Ce même Frank qu’il voyait lors de ses hallucinations. Il porte le costume de lapin que Donnie l’a toujours vu porter mais il a enlevé son masque. Alors Donnie lève l’arme de ses parents et lui loge une balle dans l'œil droit, répétant avec le Frank humain ce qu’il avait déjà fait à son double imaginaire.

Minuit est passé, la boucle semble bouclée. C’est le jour de la fin du monde, annoncé par Frank que Donnie ne reverra plus.

Il transporte Gretchen jusque chez lui puis l’emmène sur la montagne surplombant Middlesex en voiture à l’endroit où commence le film lors de sa première crise de somnambulisme. Depuis la colline, il assiste à la formation d’un portail sous la forme d’une tornade. Un avion s’y dirige : c’est celui de sa mère et de sa sœur qui reviennent de son concours de danse. L’avion perd un réacteur dans la tornade, le même que celui qui s’est écrasé 28 jours plus tôt dans la chambre de Donnie.

Le film s’achève par un retour dans le temps, qui ramène l'action le lendemain de la chute du réacteur. Tous les personnages concernés directement ou indirectement par la décision de Donnie se réveillent en ayant fait le même cauchemar, l'histoire qui vient de se dérouler. La psychiatre se réveille en sursaut, Frank est dans sa chambre avec un prototype de masque de lapin pour Halloween, se touchant l’œil droit inconsciemment. L'orateur pleure dans sa chambre. Les autres personnages eux-aussi ont des impressions de déjà-vu. Cette fois Donnie a choisi de rester dans son lit, s'offrant à une mort certaine, en sachant que sa mort sauvera la vie de plusieurs personnes (Frank, Gretchen, sa mère et sa petite sœur) car il connaît l'avenir dramatique qui se prépare s'il survit à cet incident. Son corps sans vie est transporté dans une ambulance, alors que Gretchen passe devant la maison de celui qu’elle n’a jamais connu, pourtant, un échange de regards équivoque passe entre elle et la mère de Donnie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Explication et interprétations de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Richard Kelly donne son explication de l'histoire dans les commentaires du DVD et dans plusieurs interviews. Selon lui, le 2 octobre à minuit, un « univers tangent » se sépare de l'univers normal au moment où Donnie est appelé pour la première fois par Frank, immédiatement avant l'arrivée de l'artefact. Cet univers, instable par nature, s'arrêtera inévitablement dans moins de six semaines et détruira l'« univers premier » si l'élément perturbateur, à savoir l'arrivée de l'artefact, n'est pas corrigé. Le rôle de Donnie (le « Living Receiver ») est d'assurer la fermeture de l'« univers tangent », et reçoit pour cette tâche certains pouvoirs surnaturels. Ceux qui meurent ou qui vont mourir dans l'« univers tangent », les « Manipulated Dead », peuvent guider et assister Donnie pour que sa mission soit une réussite. Frank lui apparaît ainsi à plusieurs reprises, tandis que Gretchen va influencer le choix final de Donnie. Les autres personnages — « Manipulated Living » — savent inconsciemment ce qui se passe et poussent Donnie à fermer l'« univers tangent ». La nature exacte de Frank (hallucination ? apparition divine ? prémonition ? etc.) reste énigmatique.

À la fin du film, Donnie se retrouve au premier jour dans sa chambre et attend le sourire aux lèvres la chute du réacteur. On peut supposer que conscient de l'existence qu'il pourrait mener pendant 28 jours dans l'univers tangent, il se sacrifie pour assurer la venue d'un univers où survivent Frank, sa mère, sa sœur, et sa petite amie Gretchen. Dans cette optique, la fin serait alors à rapprocher de celle de la Bible, où Jésus, le Messie, se sacrifie pour sauver l'humanité de ses péchés, et ainsi de l'enfer.

Le site web officiel du film éclaire certaines zones d'ombre sur l'histoire et révèle ce qui arrive à plusieurs personnages de l'« univers premier », une fois corrigé. Le film en lui-même laisse ouverte la possibilité que toute l'histoire se déroulant dans l'« univers tangent » soit en fait une hallucination ou un rêve du héros, lequel est considéré comme un schizophrène paranoïde par son psychiatre.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Director's cut[modifier | modifier le code]

Cette version étendue du film, sortie le à Seattle lors du Seattle International Film Festival, ajoute vingt minutes de scènes supplémentaires, des extraits du livre The Philosophy of Time Travel, et change l'ordre de plusieurs musiques.

Musique[modifier | modifier le code]

Richard Kelly a choisi Michael Andrews pour travailler sur la musique du film. Ce dernier désirant ajouter une chanson à la bande originale, il choisit Mad World, premier tube du groupe Tears for Fears en 1982, et demanda à son ami d'enfance Gary Jules d'en interpréter une nouvelle version, remplie finalement d'émotion et plus acoustique que l'original. Mad World a été le best-seller de Noël 2003 en Angleterre se classant numéro 1 durant plus de trois semaines. Parmi les autres morceaux que l'on peut entendre dans le film, on peut citer : The Killing Moon de Echo & the Bunnymen, Love Will Tear Us Apart de Joy Division, Under the Milky Way de The Church, Notorious de Duran Duran et Proud To Be Loud de Pantera ; mais aussi un autre titre de Tears for Fears, Head over heels, qui illustre une scène mémorable, celle de l'arrivée et de l'entrée dans leur collège de certains protagonistes du film (dont Donnie Darko). L'action du film se déroulant dans les années 1980, la récurrence de chansons de Tears for Fears s'explique par la grande popularité du groupe aux États-Unis à cette époque précise, ayant marqué de nombreux esprits.

Dans la version director's cut la place de ces musiques est changée. Le film n'est plus ouvert par The Killing Moon mais par Never Tear Us Apart de INXS, The Killing Moon remplace ensuite Under The Milky Way durant la scène de la fête. Under The Milky Way est jouée dans la radio lorsque Donnie et son père sont en voiture.

Certaines chansons n'ont pas été choisies par hasard, même si elles semblent évoquer les tubes de l'époque. Par exemple, le refrain de la chanson The Killing Moon d'Echo & The Bunnymen (Echo et les hommes-lapins, sans doute pas un hasard non plus) dit notamment: « le Destin, contre ta volonté, contre vents et marées, attendra que tu te donnes à lui », ce que fait le héros du film fait à la fin, en choisissant d'accepter sa mort pour sauver ses proches.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Une édition deux CD de la bande originale a été publiée en 2004 au Royaume-Uni. Le second correspond à l'album pré-existant et au travail de Michael Andrews.

CD1

  1. Never Tear Us Apart par INXS – 3:04
  2. Head Over Heels par Tears for Fears – 4:16
  3. Under The Milky Way par The Church – 4:58
  4. Lucid Memory par Sam Bauer et Gerard Bauer – 0:46
  5. Lucid Assembly par Gerard Bauer et Mike Bauer – 0:52
  6. Ave Maria de Caccini par Giulio Caccini and Paul Pritchard – 2:57
  7. For Whom The Bell Tolls par Steve Baker (compositeur) at Carmen Daye – 3:12
  8. Show Me (Part 1) par Quito Colayco et Tony Hertz – 2:05
  9. Notorious par Duran Duran – 4:00
  10. Stay par Oingo Boingo – 3:38
  11. Love Will Tear Us Apart par Joy Division – 3:23
  12. The Killing Moon par Echo & The Bunnymen – 5:55
  13. Mad World par Michael Andrews et Gary Jules (reprise de Tears for Fears) – 3:03

CD2

  1. Carpathian Ridge – 1:35
  2. Tangent Universe – 1:50
  3. Artifact & Living – 2:30
  4. Middlesex Times – 1:30
  5. Manipulated Living – 2:00
  6. Philosophy of Time Travel – 2:02
  7. Liquid Spear Waltz – 1:28
  8. Gretchen Ross – 0:51
  9. Burn It to the Ground – 1:58
  10. Slipping Away – 1:17
  11. Rosie Darko – 1:25
  12. Cellar Door – 1:00
  13. Ensurance Trap – 3:11
  14. Waltz in the 4th Dimension – 2:46
  15. Time Travel – 2:57
  16. Did You Know Him? – 1:46
  17. Mad World – 3:03
  18. Mad World [Alternate Mix] – 3:41

Suite[modifier | modifier le code]

Une suite à cette histoire a été tournée. Le film s'appelle Donnie Darko 2 : L'Héritage du sang (S. Darko), sorti directement en vidéo en 2009. Daveigh Chase, qui joue Samantha Darko dans le premier volet, est l'actrice principale du second opus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Donnie Darko - Box-office/Business sur l'IMDb. Consulté le .
  2. Donnie Darko - Lieux de tournage sur l'IMDb. Consulté le .
  3. a, b et c Donnie Darko sur TheNumbers.com. Consulté le .
  4. Le Quotidien du cinéma. Consulté le .
  5. Donnie Darko - Anecdotes sur l'IMDb. Consulté le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]