Donkervoort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Donkervoort Automobielen B.V.

alt=Description de l'image Donkervoort 1.jpg.
Création 1978
Fondateurs Joop Donkervoort
Slogan No Compromise
Siège social Drapeau des Pays-Bas Lelystad (Pays-Bas)
Activité automobile
Produits véhicules sportifs
Effectif 20-25
Site web www.donkervoort.com

Donkervoort est une marque automobile néerlandaise où sont construites en petites séries des voitures de sport ultra légères. La marque a été créée en 1978 par Joop Donkervoort

Histoire[modifier | modifier le code]

Joop Donkervoort distribuait les Lotus Seven puis des Caterham en Hollande mais des changements de réglementation nationale l'obligent à arrêter son activité. Il se lance alors dans la création d'une nouvelle auto adaptée à ces règles en améliorant la Seven. Il débute son activité dans le garage de sa maison et les premières autos sont produites en 1978. En 2000, l'entreprise s'installe dans des nouveaux locaux à Lelystad, à environ 30 km d'Amsterdam. Plus de 1 000 autos ont été produites.

Si les premiers modèles de série S utilisaient des moteurs Ford, depuis 1998 la série D utilise des moteurs Audi après signature d'un accord commercial.

La philosophie[modifier | modifier le code]

Usine Donkervoort à Lelystad, Pays-Bas

La philosophie de la marque est « No compromise », c'est-à-dire, sportivité et plaisir automobile poussés à l'extrême, sans compromis. Les Donkervoort se remarquent par leur apparence rustique et extrêmement dépouillée. Ces voitures peuvent donc être considérées comme à l'opposé de l'orientation de l'automobile moderne, qui tend à faire des véhicules de plus en plus confortables et sophistiqués, au détriment de la performance et de la conduite pure. Les Donkervoort sont ainsi des voitures strictement deux places, dont le toit est remplacé par une capote en toile, sans direction assistée ni d'ABS.

La faible demande pour ce genre de véhicules, la qualité demandée et la possibilité de personnalisation, font que les véhicules de la marque sont presque entièrement montés à la main hormis les pièces mécaniques fournies par des sociétés externes comme le moteur. Construites sur un châssis tubulaire en acier revêtu de panneaux d'aluminium ou carbone, les Donkervoort pèsent entre 630 et 650 kg ce qui leur permet des performances très élevées.

Historique des modèles[modifier | modifier le code]

Modèle Année Moteur Production
S7 1978–1984 2 litre Ford OHC, 110 ch
S8 1980–1984 2 litres Ford OHC, 110 ch carbu
S8A 1985–1993 2 litres Ford SOHC, 117ch injection
S8AT 1986–1994 Turbo Garrett T3, intercooler, pot catalytique, moteur 2 L de 170 ch ou 2,2 L de 190 ch
D10 1988–1989 Turbo Garrett T3, 2 160 cm³ développant 190 ch 10 exemplaires
D8 Zetec 1993–1998 1,8 L de 140 ch ou 2 L 16v Zetec de 160 ch
D8 Cosworth 1994–1998 2 L DOHC, 220-280 ch
D8 Audi (AGU) 1999–2002 1,8 L Turbo Audi, 150-245 ch
D8 Audi (E-gas) 2003–2012 1,8 L Turbo Audi, 150-270 ch
D8 270 RS 2005–2007 1,8 L Turbo Audi, 270 ch 25 exemplaires
D8 270 2008–2012 1,8 L Turbo Audi, 270 ch
Donkervoort D8 GT 2007–2012 1,8 L Turbo 20v Audi, 270 ch
Donkervoort D8 GTO 2012–en cours 2,5 L Audi R5 TFSI, 380 ch

Modèle actuel[modifier | modifier le code]

Donkervoort D8 GTO[modifier | modifier le code]

La Donkervoort D8 GTO est une toute nouvelle conception. Le nouveau moteur Audi 5-cylindre 2,5 TFSI génère une puissance de 250-280 kW, 450 Nm à 1600 min−1 pour un poids de voiture équivalent à <700 kg. Ce poids est obtenu avec l'utilisation généreuse de matière de composite, comme la carrosserie qui est entièrement fabriquée en fibre de carbone. Avec une relation de 1,8 kg/ch la voiture accélère de 0-100 km/h en 2,8s et de 0-200 km/h en 8,6s.

Modèles précédents[modifier | modifier le code]

Donkervoort S7[modifier | modifier le code]

La première Donkervoort, la S7, est introduite en 1978. Elle est équipée d'un moteur Ford crossflow développant 90 ch et offrant une vitesse maximale de 170 km/h.

Donkervoort S8/S8A[modifier | modifier le code]

La Donkervoort S8/S8A, introduite en 1983 est la première Donkervoort portant le nombre « 8 » dans son nom, indiquant de nombreuses modifications par rapport à la Lotus 7. Le nouveau moteur Ford OHC de 2 litres offre alors une puissance de 110 ch. D'autres changements comme l'augmentation de l'empattement, des freins à disques, une boite 5-vitesses, en font une voiture beaucoup plus moderne.

Donkervoort S8AT[modifier | modifier le code]

Cette version S8A, équipée d'un turbo qui porte la puissance à 170 ch, est reconnaissable à ses ouvertures supplémentaires pour aérer le moteur.

Donkervoort D8 Zetec[modifier | modifier le code]

Introduite en 1993, la D8 Zetec est équipée d'un nouveau moteur. Celui-ci n'est pas particulièrement puissant, mais il est extrêmement fin à conduire. En 1994, la Zetec Sport est introduite avec une puissance de 170 ch. Grâce à une réduction de poids assez importante (50 kg) par rapport à la S8 AT, la voiture est très rapide.

Donkervoort D8 Cosworth[modifier | modifier le code]

En 1995 la D8 Cosworth est introduite. L'augmentation de la puissance de ce nouveau moteur Cosworth turbo apporte des caractéristiques d’accélération et de conduite exceptionnelles. L’accélération de 0-100 km/h varie de 4,1 (Classic) à 3,8 secondes (Sport)

Donkervoort D10[modifier | modifier le code]

Ce modèle développé pour le dixième anniversaire de Donkervoort en 1988, est minimaliste et produis dans une série limitée de dix voitures. La voiture ne possède ni roue de rechange, ni pare-brise. Elle est dotée d'un moteur Ford modifié (2 160 cm³) avec un turbo Garrett T3 développant une puissance de 140 kW (190 ch).

La dernière D10 sera livrée en 1994.

Donkervoort D8 Audi (E-gas) Wide Track[modifier | modifier le code]

Donkervoort D8 Wide Track

Depuis 2003, la Donkervoort est équipée du moteur turbo Audi 1.8T 20V E-gas, dont les puissances sont de 150 ch, 180 ch, 210 ch et 270 ch. Grâce à son poids total de 630 kilogrammes, le temps d'accélération de 0 à 100 km/h se situe entre 3,8 et 5,2 secondes, en fonction du moteur.

Donkervoort D8 270[modifier | modifier le code]

Donkervoort D8 270

La Donkervoort D8 270 est disponible depuis l'été 2008. Cette version de la série des D8 a succédé à la D8 270 RS, l'édition limitée présente au catalogue en 2005. La D8 270 possède un avant redessiné et des grilles faisant directement référence à la D8 GT et réalise le 0 à 100 km/h en 3,6 secondes.

Donkervoort D8 GT[modifier | modifier le code]

Donkervoort D8 GT 270

La Donkervoort D8 GT, introduite en 2007, est la première Donkervoort fermée. Comparée aux versions ouvertes du D8, la D8 GT possède un avant et des suspensions arrière entièrement nouveaux, augmentant la largeur de la voiture de 8 cm. De plus gros freins ainsi que des jantes en aluminium de 17 pouces sont montés. Avec un poids total de 650 kg, la D8 GT est la GT la plus légère du monde[1]. Principalement grâce à l'utilisation de la fibre de carbone sur l'intégralité du toit, de l'arrière, des portes, et des garde-boue.

Pour célébrer le record du tour pour une voiture de série établi au Nürburgring en 2004 en min 18 s 10[2], record qu'elle améliorera en 2006 avec un temps de min 14 s 89[3], une série limitée à 25 exemplaires a été fabriquée ; la D8 270 RS. Comme son nom l'indique, cette version développe 270 chevaux.

Donkervoort D8 GTO[modifier | modifier le code]

Donkervoort D8 GTO

La Donkervoort D8 GTO, introduite en 2013, est un véhicule entièrement nouveau, équipé d'un moteur 5 cylindres turbocompressé de 2,5 litres ; cette automobile passe de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]