Donjon de Limont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Donjon de Limont
Image illustrative de l'article Donjon de Limont
Vue aérienne sud du donjon de Limont.
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Robert de Limont
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1977, no 64023-CLT-0008-01)
Coordonnées 50° 30′ 43″ N 5° 29′ 13″ E / 50.512, 5.48750° 30′ 43″ Nord 5° 29′ 13″ Est / 50.512, 5.487  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Donceel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Donjon de Limont

Le Donjon de Limont est situé à Donceel en Région wallonne dans la province de Liège, en Belgique (région de Waremme).

Historique[modifier | modifier le code]

En 1220, la terre de Limont prélevée sur le vaste domaine des Warfusée–Donmartin fut attribuée par Libert de Jeneffe, Chevalier de la région de Waremme, à son deuxième fils Robert né en 1230. Ce dernier fut mortellement blessé en pleine guerre des Awans et des Waroux lors de la défense du château de Waremme le 18 septembre 1276.

Un historien bien connu de l'époque, Jacques de Hemricourt, rapporte que Robert de Limont choisit de nouvelles armoiries (prist on tot noveal blazon par ly), et qu'il matérialisa son titre sur la seigneurie de Limont en édifiant ce donjon qui a traversé les âges jusqu'à nos jours.

Cette noble demeure fortifiée érigée donc au milieu du XIIIe siècle, est le témoignage de la véritable naissance de la Commune de Limont au Moyen Âge. L'édifice est classé comme Monument Historique par arrêté royal depuis 1977.

Il se distingue des donjons de la même époque par la beauté et la régularité exceptionnelle de l'appareillage des blocs de silex qui parementent les façades. Les angles de façade sont renforcés par des chaînages imposants en pierres calcaires. Construit sur un plan carré de 8,50m. de côté, le bâtiment à l'origine haut de probablement quatre étages, possède encore deux niveaux entiers et les bases du troisième.

On notera le bel encadrement clavé de la porte d'entrée qui, pour des impératifs de défense, était située au 1er étage. On devait y grimper par un escalier en bois qui était retiré en cas de menace ou de siège.

À l'intérieur, le premier niveau abritait la salle de séjour équipée d'un âtre majestueux et de deux baies à coussièges. Le plafond était constitué de deux arcs croisés en plein-cintre. Une trappe dans le plancher donnait accès à une cave à réserves fermée par une épaisse voûte en tuffeaux. Un escalier en pierre aménagé dans l'épaisseur du mur nord conduit aux étages privés. La toiture en terrasse était à l'origine bordée de créneaux.

Suite à une première campagne de fouilles préalables instrumentée par la Région Wallonne en 2005, nous pouvons imaginer que ce donjon était la pièce maîtresse d'un ensemble de constructions et d'annexes entourés d'un fossé fortifié par une muraille face à l'actuelle rue de l'Église. Des siècles d'aménagements ont petit à petit effacé les lignes du passé et transformé cet environnement dont il ne reste plus que l'image estompée que nous connaissons aujourd'hui.

Un projet de restauration est à l'étude, et le site entier sera bientôt revalorisé. Les vestiges d'une construction annexe, la douve et le mur d'enceinte, actuellement enterrés seront remis à jour dans l'aménagement des abords.

Depuis novembre 2006, une structure provisoire constituée de quatre colonnes métalliques supporte une toiture de protection pyramidale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]