Donjon de Houdan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Donjon de Houdan
Les facades ouest (ensoleillée) et sud du donjon
Les facades ouest (ensoleillée) et sud du donjon
Présentation
Type donjon
Date de construction 1120-1137
Dimensions 25 m
Protection Monument historique
Géographie
Pays France
Localisation
Coordonnées 48° 47′ 22″ N 1° 35′ 56″ E / 48.78944, 1.5988948° 47′ 22″ Nord 1° 35′ 56″ Est / 48.78944, 1.59889  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Donjon de Houdan

Le donjon de Houdan est une tour fortifiée médiévale située à Houdan dans les Yvelines.

La tour maîtresse pourvu de flanquements semi-circulaires est bâtie dans la première moitié du XIIe siècle[1] par Amaury III de Montfort, c'est un des derniers vestiges des anciennes fortifications de la ville. C'est une tour massive, isolée à l'ouest du bourg. Elle est utilisée actuellement comme réservoir d'eau. Ce n'est pas à proprement parler un donjon car elle ne fait pas partie d'un château fort.

Description[modifier | modifier le code]

Le donjon vu depuis la ville

Le donjon de Houdan est constitué d'une tour apparemment cylindrique de 16 m de diamètre et de 24 m de hauteur avec des murs épais de 3,50 m, flanquée de quatre tourelles de même hauteur de 4,80 m de diamètre.

La tour comprend trois niveaux : un rez-de-chaussée et deux étages. Les planchers intérieurs et la toiture ont disparu.

La porte d'accès se situait à 6 m du niveau du sol et donnait accès à un entresol.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1120-1137 : construction du donjon
  • 1840 : classement comme monument historique
  • 1880 : installation d'un réservoir de 200 000 litres dans le donjon, qui est ainsi transformé en château d'eau.
  • 1903 : acquisition du donjon par la ville de Houdan (legs du dernier propriétaire privé, le docteur Aulet).

Cette tour ne fut jamais prise au cours de l'histoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Mesqui, Châteaux et enceintes de la France médiévale : de la défense à la résidence, tome 1, les organes de la défense,‎ 2013 (2e édition), 376 p. (ISBN 978-2-7084-0961-3), p. 36.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]