Fort de Fouras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Donjon de Fouras)
Aller à : navigation, rechercher
Fort de Fouras
Image illustrative de l'article Fort de Fouras
Nom local Fort Vauban ou Sémaphore de Fouras
Période ou style Médiévale et Bastionné
Type Place forte
Début construction XIVe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Propriétaire initial Jehan II de Brosse
Destination initiale Défense de l'estuaire de la Charente
Propriétaire actuel Commune
Destination actuelle Musée sur l'histoire régionale
Protection Logo monument historique Classé MH (1987)[1]
Site web www.fouras.net/v2/patrimoine.php?ref=3
Coordonnées 45° 59′ 09″ N 1° 05′ 51″ O / 45.985833, -1.0975 ()45° 59′ 09″ Nord 1° 05′ 51″ Ouest / 45.985833, -1.0975 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Aunis
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Commune Fouras

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Fouras

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Fort de Fouras

Le Fort de Fouras ou Sémaphore de Fouras est le château fort médiéval de Fouras, petite ville située en Aunis dans le département de la Charente-Maritime.

Il est aussi improprement dénommé par les dépliants touristiques le Fort Vauban, bien que l'essentiel de sa construction soit bien antérieur à l'intervention de Vauban.

Historique[modifier | modifier le code]

L'embouchure de la Charente représente un site stratégique et déjà les romains y ont construit un castrum.

La châtellenie de Fouras revient au XIe siècle à la famille de Rochefort qui obtient droit de haute, moyenne et basse justice, et de taxer les bateaux sur la Charente.

En 1305, Philippe le Bel rachète Fouras et le rattache à la couronne, puis concède à nouveau ce fief qui changera plusieurs fois de seigneur, jusqu'à Jehan II de Brosse, seigneur de l'Aigle en 1449 qui a construit le donjon de 1480 à 1490. C'est la fin de la guerre de Cent Ans.

Durant les guerres de religion, la position stratégique de Fouras lui vaut d'échapper à la destruction ordonnée par Louis XIII pour toutes les places fortes après la prise de La Rochelle. Il en fait une forteresse royale.

Durant la guerre de Hollande (1672 à 1678) elle protège l'embouchure du fleuve et les travaux de fortifications vont se poursuivre jusqu'en 1693.

Lorsque le vieux fort de Rochefort-sur-Charente est devenu l'Arsenal royal de la Marine de Rochefort, le donjon de Fouras servait à observer les mouvements des navires et à envoyer des messages à la tour des signaux construite près du logis du chef d'Escadre.

Le fort et la citadelle ont été classés monument historique le 13 mars 1987[1].

Le donjon de Fouras, intégré dans le Fort-Vauban

Architecture[modifier | modifier le code]

Il présente le plus bel exemple de donjon de place forte seigneuriale des fortifications du littoral.

Il ne reste rien des premières constructions médiévales et le donjon actuel du XVe siècle constitue avec la muraille sud de la première enceinte la partie la plus ancienne. D'une hauteur de 30 mètres il forme quatre niveaux sur une crypte.

Il est entouré des fortifications du XVIIe siècle : plates-formes, courtines, tour massive, le tout en à pic sur la mer, constructions caractéristiques de l'architecture militaire de l'époque dues à Vauban.

Galerie[modifier | modifier le code]

Visites[modifier | modifier le code]

accès libre

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) N. Faucherre, Bastions de la mer - Le guide des fortifications de la Charente-Maritime, éditions Patrimoine Médias,‎ 1993, 72 p. (ISBN 2910137090)
    Description des projets, de la construction et des utilisations des différents forts du littoral charentais
  • (fr) N. Faucherre - P. Prost - A. Chazette - F. le blanc, Les fortifications du littoral - La Charente Maritime -, Éditions patrimoines et médias,‎ octobre 2000, 220 p. (ISBN 2-910137-17-1)
    Livre répertoriant les différents fortifications du littoral charentais

Liens externes[modifier | modifier le code]