Donat d'Arezzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Miracle de saint Donat de José de Ribera (Musée de Picardie)

Donat d'Arezzo (en latin: Donatus), né à Nicomédie et mort le 7 août 362, est un saint de l'Église catholique romaine. C'est le patron de la ville d'Arezzo, dont il fut le deuxième évêque, le copatron de la cathédrale de Meissen, et le patron de nombreuses villes d'Italie.

Sa fête liturgique est le 7 août.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saint Donat, par Filippino Lippi

Sa vie est mentionnée au Ve siècle par le Martyrologe jérôminien, par une Passio Donati au VIe siècle et par une hagiographie écrite au Haut-Moyen Âge par Severinus, évêque d'Arezzo, qu'il qualifie de martyr, alors qu'il est mentionné comme confesseur de la Foi et évêque d'Arezzo, selon d'autres sources. Il est mentionné aussi dans une chronique du XIe siècle. Donat était déjà connu par Grégoire le Grand qui avait lu une hagiographie du saint. Il a été martyrisé sous le règne de Julien.

Selon Severinus, saint Donat s'est installé dans son enfance à Rome avec sa famille. Il perd ses parents pendant une persécution contre les chrétiens et il reçoit l'enseignement d'un prêtre nommé Pimène. Ce dernier aurait aussi éduqué Julien, le futur empereur. Donat atteint celui de lecteur. Saint Pierre Damien écrit plus tard dans ses Sermons que « dans le champ du Seigneur, deux rameaux, Donat et Julien, ont grandi ensemble, mais [que] l'un est devenu un cèdre du paradis, et l'autre un bois de charbon pour les flammes éternelles de l'enfer. »

Donat est ordonné prêtre par le premier évêque d'Arezzo, saint Satyrus, et commence une action d'évangélisation fructueuse. Il est ensuite ordonné évêque d'Arezzo par Jules Ier, et il est assisté du diacre Anthime.

Julien proclame un édit, le 4 février 362, qui provoque un retour au paganisme et une vague de persécution. Donat est arrêté sur ordre du préfet d'Arezzo, Quadratianus, et décapité le 7 août 362.

Son successeur, l'évêque Gélase, fait construire un martyrium sur le lieu de son supplice, où sera construite plus tard la première cathédrale de la ville.

Ses reliques sont vénérées dans l'église Saint-Donat de Castiglione Messer Raimondo. D'autres se trouvent à Murano à la basilique Santi Maria e Donato.

Miracle[modifier | modifier le code]

Selon l'hagiographie, saint Donat est en train de célébrer la messe et tient son calice de verre, lorsque des païens font irruption dans l'église et brisent le calice. L'évêque ramasse les débris et reconstitue le calice sauf un minuscule morceau, sans que son contenu ne soit répandu. Ce miracle provoque la conversion de soixante-dix-neuf païens. Quadratianus, mis au courant de l'événement, ordonne l'arrestation de saint Donat qui est décapité peu après.

Source[modifier | modifier le code]