Donald Low

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Low.

Donald Low (né le 2 mai 1945 - mort le 18 septembre 2013) est un microbiologiste canadien. Microbiologiste en chef de l'hôpital Mont Sinai de Toronto (en) de 1985 à 2013, il est surtout connu pour son rôle lors du combat contre l'épidémie de SRAS de 2003 à Toronto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Donald Low obtient un diplôme de l'école de médecine de l'Université du Manitoba.

En 2003, bien que n'ayant pas un rôle officiel dans l'affaire, ses sorties calmes et précises dans la presse lors de l'épidémie de SRAS de Toronto en font un visage connu du public[1],[2]. Il est l'un des nombreux médecins qui doivent demeurer en quarantaine à la maison lors de l'épidémie[3].

En 2005, il devient directeur médical du laboratoire de santé publique de l'Ontario Agency for Health Protection and Promotion.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Père de trois enfants, Low s'est marié en secondes noces (en) à Maureen Taylor (en), journaliste à CBC News.

Décès[modifier | modifier le code]

En février 2013, Low se fait diagnostiquer une tumeur au cerveau. Il meurt le 18 septembre 2013 à l'âge de 68 ans[2],[4]. Dans une vidéo dévoilée après sa mort, Low lance un appel pour que le Canada autorise l'aide au suicide. « Je suis seulement frustré de ne pas pouvoir avoir le contrôle de ma propre vie, de ne pas pouvoir décider du moment où assez c'est assez[trad 1]. »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Donald Low » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « I’m just frustrated with not being able to have control of my own life, not being able to make the decision myself when enough is enough. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]