Donald Cardwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cardwell.

Donald Cardwell, né le 1er septembre 1935 en Caroline du Sud et mort le 30 juillet 2004 à Paris d'un cancer, est un décorateur et costumier noir américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Caroline du Sud, Donald Cardwell suit d'abord une formation de comédien, chanteur et danseur, puis étudie la mise en scène et la création de costumes et de décors. Depuis toujours attiré par la France, il s'y installe à l'âge de 21 ans.

Il travaille d’abord en tant qu’assistant décorateur pour le cinéma : trois films avec Jean-Pierre Melville, puis un avec Jean-Pierre Mocky. Il est aussi directeur technique des Chorégies d'Orange.

Robert Manuel le remarque et l'appelle pour une nouvelle émission de télévision : dans la série des Au théâtre ce soir de Pierre Sabbagh, il est créateur de costumes ou décorateur selon les pièces. « Les décors sont de Roger Harth et les costumes de Donald Cardwell ! », la formule est énoncée de 1966 à 1984 à l'issue d'environ 480 pièces auxquelles il a collaboré, les spectateurs du théâtre Marigny reprenant la fin de la phrase en chœur.

Donald Cardwell est ensuite décorateur au Japon, où il conçoit des hôtels, des restaurants et des boutiques.

Il décore des dizaines d'appartements de personnalités du tout-Paris. Il a comme collaborateur Edgard Levy de 1993 à 1997.

En 1995, il devient parrain du théâtre de Draveil, en région parisienne, qui porte son nom depuis. Comme il ne veut pas se cantonner à un rôle honorifique, il propose de créer une pièce à Draveil et monte La Parisienne. Il assume avec professionnalisme et discrétion les rôles de metteur en scène, créateur de décors et de costumes, au rythme d’une production annuelle, pendant neuf ans.

En 2001, il est fait chevalier des Arts et Lettres et reçoit sa médaille dans « son » théâtre.

La relecture des farces de Molière pour sa dernière création Les Folies de Monsieur Molière (2003) démontre son esprit de jeunesse et de fantaisie, conjugué à un grand professionnalisme.

Comédien[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]