Don Rosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Don Rosa

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Don Rosa en 2008 lors d'une séance de dédicace à Helsinki, en Finlande.

Nom de naissance Keno Don Hugo Rosa
Naissance 29 juin 1951 (63 ans)
Louisville, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession
Conjoint
Ann Payne
Famille
Deanna Rosa (sœur aînée)

Keno Don Hugo Rosa (né le 29 juin 1951 à Louisville, dans le Kentucky) est un auteur de comics (bandes dessinées américaines). Il s'est spécialisé dans les aventures des personnages de Donald Duck et de son univers : Donaldville, en portant une attention toute particulière au personnage de Balthazar Picsou, auquel il a créé une série retraçant sa jeunesse, qui lui a valu plusieurs prix.
Il s'est démarqué de ses collègues avec un style scénaristique plus mature et un style graphique fourmillant de détails comiques. Ses récits sont un hommage constant à l'oeuvre de Carl Barks (1901-2000), qu'il explique, complète et prolonge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Keno Don Rosa naît le 29 juin 1951 à Louisville, dans le Kentucky, aux États-Unis. Ses parents tiennent une entreprise de construction qu'il est destiné à reprendre[1]. Dès l'école primaire, Don Rosa s'intéresse au dessin ; il illustre ensuite les journaux de son collège et de son lycée. Dans l'un d'entre eux, il écrit sa première histoire, le Fils du soleil (The Son of the Sun). À aucun moment, il n'imagine pouvoir vivre du dessin, mais il continue à dessiner dans divers fanzines.

Parallèlement à ses études puis à son travail d'ingénieur civil, il dessine dans les années 1970 et 1980 un certain nombre d'aventures avec des personnages de son invention (The Pertwillaby Papers, The Adventures of Captain Kentucky…)[2],[3]. Mais cette activité lui prend du temps et lui rapporte peu, ce qui l'amène à arrêter en 1982.

Débuts chez Disney[modifier | modifier le code]

En 1986, alors que les comics Disney ne sont plus publiés aux États-Unis depuis les années 1970 suite à la désaffection du public, Disney autorise Gladstone, une petite maison d'édition créée par des fans, à publier des comics Disney. Enthousiasmé par la nouvelle, Don Rosa téléphone à l'éditeur pour lui proposer d'écrire les aventures de Picsou. Connaissant le travail de Don Rosa dans les fanzines, l'éditeur l'invite à envoyer une aventure qui sera publiée si elle convient. Pour sa première histoire, Don Rosa reprend son récit le Fils du soleil en mettant en scène Picsou. Séduit, Gladstone publie l'aventure en juillet 1987 et Don Rosa travaillera pour eux jusqu'en 1989[4], date à laquelle il interrompt sa collaboration suite à la décision de Disney de ne plus rendre les planches originales.

Un auteur prolifique[modifier | modifier le code]

En 1990, Don Rosa se met à travailler pour l'éditeur danois Egmont qui publie les bandes dessinées Disney dans son pays ; les histoires dessinées par Don Rosa sont également populaires dans les autres pays scandinaves. Au tournant des années 1990, Don Rosa travaillera également un temps avec l'éditeur néerlandais Oberon, ainsi qu'avec la maison mère Disney elle-même, et plus tard avec Hachette en France, éditrice de Picsou Magazine.

Accès à la reconnaissance avec La Jeunesse de Picsou[modifier | modifier le code]

Son œuvre la plus connue est la série La Jeunesse de Picsou (The Life and Times of Scrooge McDuck) qui retrace les aventures qu'a vécues Picsou du jour où il gagna son fameux « sou fétiche » à celui où il devint le canard le plus riche du monde. Cette série lui a valu un Will Eisner Award (best continuing series) en 1995, la récompense la plus prestigieuse pour un auteur de comics. Il en remportera un second en 1997 (best artist/writer, humour).

Problèmes de santé et arrêt de travail[modifier | modifier le code]

En 2008, Keno Don Rosa est hospitalisé pour des problèmes ophtalmiques consécutifs à un décollement de rétine[5]. Le 2 juin 2008, il déclare au forum danois Komiks.dk qu'il ne dessinera plus de bandes dessinées[6]. Si son état de santé est en partie responsable de sa décision d'arrêter, il explique dans un ouvrage autobiographique (The Don Rosa Collection) que son choix est avant tout motivé par les conditions de rémunération imposées par Disney et le mauvais traitement subi par leurs dessinateurs en général: En effet, bien que les oeuvres de Don Rosa se soient très bien vendues, il n'a jamais touché de droit d'auteurs sur celles-ci[7].

Analyse de son oeuvre[modifier | modifier le code]

Graphismes et clin d'oeil[modifier | modifier le code]

Son dessin se caractérise par un foisonnement de détails. Cela permet d'ancrer l'intrigue dans l'histoire réelle, mais également d'entourer l'action principale de petits gags, animaux, etc. Par exemple : des souris au comportement très humain ou le personnage de Mickey Mouse caché ou malmené. Au grand dam de son éditeur américain, Don Rosa parvient grâce à son dessin à introduire l'hommage à Carl Barks décrit ci-dessous (D.U.C.K.).

Hommage à l'histoire[modifier | modifier le code]

L'autre force de Don Rosa réside dans sa capacité à ancrer ses histoires dans un contexte historique réel et à pouvoir jouer sur les émotions du lecteur. Ainsi croise-t-on dans ses histoires des personnages historiques comme Theodore Roosevelt, Geronimo, les frères Dalton et bien d'autres encore. À travers ses histoires, Don Rosa fait également passer des messages tels que le respect de la nature, comme dans La Guerre des Windigos.

Hommage à Carl Barks[modifier | modifier le code]

Du fait de son talent et de sa connaissance de l'univers de Donald Duck, Don Rosa apparaît comme le digne successeur de Carl Barks, le « père » de Balthazar Picsou. Don Rosa crée ainsi des histoires qui font référence aux histoires de Barks. Néanmoins, il met en exergue certains thèmes sur l'amour familial qui lie Picsou, Donald et Riri, Fifi et Loulou. Don Rosa peint ainsi un milliardaire avare en argent, mais pas en sentiments ; et un oncle en costume de marin soucieux de ses neveux, plus encore que dans les histoires de Barks.
Pour preuve de son admiration et de son respect envers Barks, Don Rosa cache systématiquement dans la première image de ses histoires l'acronyme D.U.C.K. qui signifie Dedicated to Uncle Carl from Keno.

Psychologie des personnages[modifier | modifier le code]

Cependant, Don Rosa se distingue de Barks en cherchant à raconter les origines des personnages, de Donaldville et des lieux comme le plan du coffre-fort de Picsou, là où Barks préférait sous-entendre et suggérer. Les personnages sont aussi plus complexes chez Don Rosa : Picsou doute de lui-même, s'emporte facilement, Donald est parfois courageux car il déborde d'un amour paternel pour ses neveux. Don Rosa parvient même à raconter des histoires tristes dans des bandes dessinées destinées à la jeunesse : l'annonce de la mort de sa mère déclenche le final de « l'Empereur du Klondike » et Picsou est montré plusieurs fois en train de se recueillir sur la tombe de sa mère et de son père qui est dessiné mort à la fin du « Milliardaire des landes perdues ». Reste néanmoins que l'éditeur danois Egmont refuse que Don Rosa travaille sur Della Duck, la mère de Riri, Fifi et Loulou. Elle fera toutefois une apparition, quoique très brève, enfant, aux côtés de son frère Donald, à la fin de l'histoire Le Canard le plus riche du monde.

Travail sur Balthazar Picsou[modifier | modifier le code]

Don Rosa est surtout connu pour son travail sur Picsou, sans doute le personnage le plus populaire de tout ceux créés par Carl Barks.

La Jeunesse de Picsou[modifier | modifier le code]

Barks faisait parfois de très courts flashbacks sur la jeunesse de son personnage, mais ils ne servaient généralement qu'à introduire une nouvelle aventure du milliardaire et de ses neveux. Don Rosa, lui, commence dès 1992 une série centrée sur la jeunesse de Picsou, où il s'est servi de ces flashbacks pour donner une logique au parcours du canard le plus riche du monde avant qu'il ne rencontre ses neveux. Le dernier épisode se déroule d'ailleurs le lendemain de l'action de Noël sur le mont Ours, où Picsou faisait sa première apparition.

Article détaillé : La Jeunesse de Picsou.

Psychologie[modifier | modifier le code]

Le travail de Rosa sur la psychologie de Picsou est lui aussi très impressionant, car il en a assez peu dans les histoires de Barks (Picsou est au départ presque totalement dénué de sentiments, mais s'adoucit au fil des années. Sa psychologie n'est jamais plus profondément explorée). C'est notamment La Jeunesse de Picsou qui lui permet de donner une âme au personnage. Ce dernier est ainsi sans cesse nostalgique de sa jeunesse en Écosse, de son histoire d'amour ratée avec Goldie O'Gilt, et regrette de n'avoir pas consacré plus de temps et d'amour à ses soeurs Mathilda et Hortense. Mais l'histoire où la psychologie de Picsou est sans doute la plus poussée est Une lettre de la maison.

Article détaillé : Une lettre de la maison.

Dans les dernières pages de Une lettre de la maison, où Picsou retrouve sa soeur Mathilda après 25 ans de séparation, il s'effondre en larmes devant elle après qu'elle lui ait dit tout le mal qu'elle pensait de lui. Il révèle alors que pour lui, l'argent n'est pas une monnaie d'échange mais des souvenirs de ses aventures (c'était déjà sous-entendu dans les précédentes histoires, mais cela n'était pas dit aussi clairement) et qu'il est jaloux de Donald, qui, en recueillant Riri, Fifi et Loulou, a fondé une famille, ce que lui-même n'a jamais réussi à faire. Il va même jusqu'à déclarer qu'il considère Donald comme étant bien plus riche que lui. Cette histoire est très intéressante, car elle marque le véritable dénouement du cycle de La Jeunesse de Picsou : Picsou fait enfin la paix avec son passé, avec une émouvante réconciliation avec sa soeur, et retrouve une lettre de son défunt père, qui lui déclare qu'il était fier de lui, alors que Picsou était persuadé du contraire, ce qui lui enlève un énorme poids sur la conscience. Cette histoire sera d'ailleurs une des dernières de Rosa.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Nombre de planches publiées[modifier | modifier le code]

Nombre de planches dessinées par Don Rosa publiées entre 1987 et 2004

Les histoires de Don Rosa[modifier | modifier le code]

Cet index est initialement tiré de la base Inducks (voir liens externes). Les histoires sont classées dans l'ordre chronologique de première parution.

Pour les douze épisodes initiaux et les histoires évoquant le passé de Picsou, voir l'article La Jeunesse de Picsou.

Référence Personnage Titre original 1re parution Titre français 1re parution française
AR 102 Oncle Picsou The Son of the Sun juillet 1987 Le Fils du soleil ° PM no 200
AR 103 Oncle Picsou Nobody's Business août 1987 La Valse des investisseurs PM no 192
AR 104 Donald Duck Mythological Menagerie octobre 1987 Donald, chat sœur deux trop fée ° JM no 1886
AR 105 Donald Duck Recalled Wreck décembre 1987 Caisse à la casse ° JM no 1889
AR 106 Oncle Picsou Cash Flow décembre 1987 L'Argent coule à flots ° JM no 1860
AR 107 Oncle Picsou The Paper Chase mai 1988 Course à l'info JM no 1954
AR 108 Donald Duck Fit to be Pied février 1988 Citrouille carabinée JM no 1949
AR 109 Donald Duck Fir-Tree Fracas mars 1988 Mon Beau Sapin JM no 1957
AR 110 Donald Duck Oolated Luck avril 1988 Les Thons de la poisse ° JM no 1956
AR 113 Oncle Picsou Last Sled to Dawson juin 1988 Dernier Raid pour Dawson PM no 216
AR 116 Donald Duck Rocket Reverie juillet 1988 Rocket de rêve JM no 1973
AR 118 Oncle Picsou Fiscal Fitness juillet 1988 Le Poids de la fortune JM no 1953
AR 119 Donald Duck Metaphorically Spanking août 1988 Galère buissonnière ° JM no 1943
AR 125 Donald Duck The Crocodille Collector octobre 1988 Donald et la chasse aux crocos du Nil ° PM no 221
AR 128 Oncle Picsou Fortune on the Rocks novembre 1988 Les Rochers de la fortune ° PM no 218
AR 130 Donald Duck Return to Plain Awful mai 1989 Retour à Sétatroce ° PM no 218
AR 143 Oncle Picsou The Curse of Nostrildamus juillet 1989 La Malédiction de Nostrablairus ° PM no 226
AR 145 Oncle Picsou His Majesty McDuck août 1989 Sa Majesté Picsou Ier PM no 240
H 85218 Donald Duck Well-educated Duck (avril ?) 1990 Tel oncle, tels neveux PM no 312
H 87112 Daisy Duck Forget Me Not mars 1990 L'Agenda de Daisy PM no 376
H 87173 Oncle Picsou Leaky Luck avril 1990 Fortune de poche ! DCV no 20
H 87178 Donald Duck Give Unto Others mars 1990 Un Bon Coup de canne JM no 2066
H 89068 Oncle Picsou On a Silver Platter mars 1990 Sur un plateau d'argent JM no 2202
H 89174 Géo Trouvetou The Pied Piper of Duckburg avril 1990 Fait comme un rat JM no 2020
KD 0190 Donald Duck The Money Pit juin 1990 Mineur de coffre ° JM no 2047
D 90057 Donald Duck The Master Landscapist novembre 1990 L'Ami des jardins JM no 2056
D 90147 Donald Duck On Stolen Time janvier 1991 À temps perdu… JM no 2051
D 90161 Donald Duck The Duck who Fell to Earth mai 1991 Il tombe des sots JM no 2072
D 90227 Donald Duck Treasure Under Glass janvier 1991 Trésor sous cloche PM no 247
D 90314 Oncle Picsou Return to Xanadu mars 1991 Retour à Tralla La ° PM no 241
D 90345 Donald Duck Incident at McDuck Tower août 1991 La Tour infernale JM no 2111
D 91071 Oncle Picsou Island at the Edge of Time octobre 1991 L'Île du bout du temps ° PM no 259
D 91076 Donald Duck Super Snooper Strikes Again janvier 1992 Super Donald contre Super Duflair JM no 2209
D 91192 Oncle Picsou War of the Wendigo octobre 1991 La Guerre des Windigos PM no 256
D 92380 Les Castors Juniors The Guardians of the Lost Library septembre 1993 La Bibliothèque perdue PM no 300
D 93287 Donald Duck From Duckburg to Lillehammer février 1994 Sports divers JM no 2190
D 93574 Donald Duck The Duck who never was mai 1994 Si Donald n'existait pas ? JM no 2190
D 94012 Oncle Picsou The Treasury of Croesus janvier 1995 Le Trésor de Crésus PM no 294
D 94066 Oncle Picsou The Universal Solvent mars 1995 Le « Dissoutou » PM no 291
G TEM 9510 Oncle Picsou Gyro's Beagletrap octobre 1995 (Titre français inconnu) PM no 378
D 94144 Donald Duck The Lost Charts of Columbus octobre 1995 Les Cartes perdues de Christophe Colomb PM no 306
D 94202 Oncle Picsou The Incredible Shrinking Tightwad septembre 1995 Un problème de taille PM no 295
D 95079 Donald Duck The Once and Future Duck mai 1996 Fracture temporelle PM no 302
D 95153 Oncle Picsou The Treasure of the Ten Avatars juin 1996 Le Trésor des dix avatars PM no 307
D 96001 Oncle Picsou A Matter of Some Gravity août 1996 Un problème sans gravité PM no 304
D 96066 Oncle Picsou The Last Lord of Eldorado juillet 1997 Un dernier seigneur pour Eldorado PM no 318
D 96203 Oncle Picsou Attack of the Hideous Space-Varmints janvier 1997 Les abominables monstres de l'espace attaquent PM no 312
D 94121 Donald Duck An Eye for Detail mai 1997 Un œil pour le détail PM no 309
D 96325 Oncle Picsou A Little Something Special juin 1997 Un petit cadeau très spécial PM no 311
D 97052 Les Castors Juniors W.H.A.D.A.L.O.T.T.A.J.A.R.G.O.N. octobre 1997 C.E.S.T.D.U.C.H.A.R.A.B.I.A. PM no 310
HC SKATE 8A Donald The Annual Speedskating Race of the Burg of Ducks 1998 (Non parue en France, histoire non officielle)[8]
D 97346 Oncle Picsou The Black Knight mai 1998 Picsou contre le chevalier noir PM no 325
D 97437 Donald Duck The Sign of the Triple Distlefink janvier 1998 Jour de malchance PM no 313
D 98202 Oncle Picsou The Dutchman's Secret mars 1999 Le Secret du Hollandais PM no 331
D 98346 Oncle Picsou Escape from Forbidden Valley juillet 1999 Les Évadés de la vallée interdite PM no 339
F PM 99001 Oncle Picsou The Coin octobre 1999 Le Prix du « sou »-venir PM no 333
D 99078 Oncle Picsou The Quest for Kalevala novembre 1999 La Quête du Kalevala PM no 344
F PM 00201 Oncle Picsou Attaaaaaack! mai 2000 À l'attaque !!! PM no 340
D 2000-002 Donald Duck The Three Caballeros Ride Again septembre 2000 Le Retour des trois Caballeros PM no 351
D 2000-191 Les Rapetou The Beagle Boys vs. The Money Bin mai 2001 Les Rapetou contre le coffre-fort PM no 358
D 2001-024 Oncle Picsou The Crown of the Crusader Kings octobre 2001 La Couronne des croisés PM no 363
D 2001-095 Oncle Picsou Forget It! mars 2002 Oublie ça ! PM no 367
D 2001-143 Géo Trouvetou Gyro's First Invention mai 2002 La Première Invention de Géo Trouvetou PM no 373
D 2002-033 Oncle Picsou The Dream of a Lifetime décembre 2002 Le Rêve d'une vie PM no 375
D 2003-017 Donald Duck Trash and Treasure octobre 2003 Poubelle et Trésor PM no 391
D 2003-081 Oncle Picsou A Letter from Home
(ou The Old Castle's other Secret)
février 2004 Une lettre de la maison
(ou Le Secret des Templiers)
PM no 393
D 2003-235 Oncle Picsou The Black Knight GLORPS again! juin 2004 Le retour du Chevalier Noir PM no 397
D HOF 5A Donald Duck The Starstruck Duck décembre 2004 (Histoire jamais terminée, hors continuité)[9]
D 2004-032 Donald Duck The Magnificent Seven (Minus Four) Caballeros! janvier 2005 Les sept fantastiques Caballeros (moins quatre) PM no 402

° : titre français d'une parution postérieure à la première, et plus proche du sens du titre original.

Abréviations : DCV (Disney Club Vacances), JM (Journal de Mickey), PM (Picsou Magazine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. P.,Don Rosa, un adulte à Donaldville, Le Monde.fr, 3 février 2013, (page consultée le 3 février 2013).
  2. « La bande-dessinée Disney, vecteur de l'intérêt scientifique ? » mémoire disponible auprès de l'UFR CCI de l'Université Paris VII (France)
  3. Keno Don Rosa, page consultée le 3 février 2013.
  4. Don Rosa et les canards, Comics Zone, 28 novembre 2011, (page consultée le 3 février 2013).
  5. interview de Don Rosa par Frank Stajano.
  6. Rapporté par le scénariste danois Lars Jensen.
  7. Don Rosa Collection | An Epilogue by Don Rosa, February 2013
  8. 4 pages avec Donald, Picsou, Géo, Daisy (non nommés). Publié aux Pays-Bas dans un journal de course de vitesse sur skis. Scénario du norvégien Nils Lid Hjort.
  9. Elle n'existe que sous la forme d'un storyboard (uniquement 7 vignettes) manuscrit et n'a jamais été terminée (voir http://puissancepicsou.free.fr/mickey.php)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Petra Kotro, Unca Don and Unca Scrooge’s Guide to History. Representations of the Past in the Disney Comics of Don Rosa, master's thesis à l'Université de Turku (Finlande), 2011. [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]