Don Covay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Don Covay

Nom de naissance Donald James Randolph
Naissance
Orangeburg, États-Unis
Décès (à 76 ans)
Genre musical soul
rhythm and blues
Années actives années 1960
Labels Atlantic Records

Don Covay est un chanteur et compositeur de musique soul américain, né le à Orangeburg, Caroline du Sud, et mort le à Franklin Square dans l'État de New York.

Il marque la soul des années 1960 par ses compositions pour Solomon Burke ou Aretha Franklin. Il est membre du Soul Clan chez Atlantic Records en 1968 avec Arthur Conley, Joe Tex et Solomon Burke. Sa chanson Mercy Mercy est reprise par les Rolling Stones.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Donald Randolph naît à Orangeburg en Caroline du Sud. Son père est pasteur baptiste. Après la mort de celui-ci, sa femme et ses cinq enfants s'installent à Washington. Randolph chante dans le groupe de gospel familial, les Cherry Keys[1].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Interprète[modifier | modifier le code]

Le chanteur rejoint le groupe de doo wop The Rainbows et adopte le nom de scène Don Covay. Ils enregistrent le single Shirley en 1956, avant de se séparer l'année suivante[1]. Covay devient le chauffeur de Little Richard et chante en première partie de ses spectacles. Son premier single, Bip Bip Bop, qu'il enregistre sous le pseudonyme Pretty Boy, est produit par Little Richard[2]. Son single Pony Time enregistré en 1961 avec The Goodtimers se classe 60e du hit parade pop établi par le magazine Billboard. Repris par Chubby Checker, le morceau décroche la 1re place du Hot 100[2]. Covay enregistre son plus grand succès, Mercy Mercy, en 1964. Le titre se classe 35e du Hot 100 et est repris par les Rolling Stones sur l'édition américaine de leur album Out of Our Heads[3],[4]. En 1968, avec Arthur Conley, Joe Tex et Solomon Burke, il fait partie du Soul Clan assemblé par Atlantic Records[4].

Compositeur[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, Covay fait partie des compositeurs travaillant au Brill Building. Ses chansons sont interprétées par des artistes comme Solomon Burke, Gladys Knight and the Pips et Little Richard[5],[6]. En 1967, Aretha Franklin interprète l'une de ses compositions, Chain of Fools (en), qui se classe no 2 du Hot 100 et no 1 du classement Rhythm & Blues. Le morceau figure dans la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps établie par le magazine musical américain Rolling Stone et permet à la chanteuse de remporter un Grammy award[4],[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Mercy! (1965)
  • See Saw (1966)
  • The House of Blue Lights (1969)
  • Country Funk (1970)
  • Different Strokes for Different Folks (1971)
  • Super Dude (1973)
  • Hot Blood (1975)
  • Travelin' in Heavy Traffic (1976)
  • Funky Yo Yo (1977)
  • Adlib (2000)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Twistin' Train (1961)
  • Pony Time (1961) - #60 Billboard
  • Mercy Mercy (1964) #35
  • Seesaw (1965) #44
  • I Was Checkin' Out She Was Checkin (1973)

Composition[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Terence McArdle, « Don Covay, soul singer of ‘Mercy, Mercy,’ dies at 76 », The Washington Post,‎
  2. a et b (en) Kory Grow, « Don Covay, Influential R&B Artist and Songwriter, Dead at 76 », Rolling Stone,‎
  3. (en) Jason Ankeny, « Biographie de Don Covay », Allmusic
  4. a, b et c (en) Richard Williams, « Don Covay obituary », The Guardian,‎
  5. (en) Colin Stutz, « Don Covay, Hitmaking R&B Singer/Songwriter, Has Died », Billboard,‎
  6. Peter Guralnick (trad. de l'anglais par Benjamin Fau), Sweet Soul Music : rhythm and blues et rêve sudiste de liberté, Éditions Allia,‎ , 509 p. (ISBN 9782844851307, lire en ligne), p. 315-316
  7. (en) « The 500 Greatest Songs of All Time: Aretha Franklin, 'Chain of Fools' », Rolling Stone

Liens externes[modifier | modifier le code]