Don César de Bazan (opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Don César de Bazan.
Don César de Bazan
Genre Opéra comique
Nbre d'actes 4 actes
Musique Jules Massenet
Livret Adolphe d'Ennery,
Jules de Chantepie
Langue
originale
Français
Sources
littéraires
Don César de Bazan
d'Adolphe d'Ennery et Dumanoir
Création 30 novembre 1872
Opéra-Comique, Paris

Don César de Bazan est un opéra comique en quatre actes de Jules Massenet sur un livret d'Adolphe d'Ennery, et Jules de Chantepie, basé sur la pièce de théâtre du même titre d'Adolphe d'Ennery et Dumanoir, et créé à l'Opéra-Comique le 30 novembre 1872.

Genèse[modifier | modifier le code]

Commandé à l'origine à Jules Duprato qui n'a pu l'achever, Massenet reprend rapidement la partition au milieu de l'année 1872. Le livret d'Adolphe d'Ennery et Jules de Chantepied est tiré de la pièce de théâtre, Don César de Bazan, écrite en 1844 pour Frédérick Lemaître par d'Ennery et Dumanoir[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Maritana : soprano
  • Lazarille, jeune garçon pauvre : mezzo-soprano
  • Charles II d'Espagne : ténor
  • Don César : baryton[2]
  • Don José de Santarem : baryton
  • Capitaine des gardes : basse
  • Un juge
  • Un soldat
  • Un alcade (version 1888)
  • Un bourgeois (version 1872)
  • Un valet (version 1872)
  • Hommes et femmes du peuple, soldats, arquebusiers, seigneurs et dames de la cour

Argument[modifier | modifier le code]

Don César, un Grand d'Espagne ruiné, se bat en duel pour sauver Lazarille des griffes d'un capitaine cruel. Un édit royal ayant interdit les duels durant la Semaine sainte, don César est arrêté et condamné à mort par pendaison. Dans la cellule de sa prison il est visité par Don José de Santarém, un ministre du roi Charles II, qui aime la reine. Celle-ci lui refusera son amour tant que l'infidélité du roi ne sera pas prouvée. Charles II est amoureux de Maritana, une chanteuse des rues, qu'il ne peut approcher à cause de sa condition inférieure. Don José trame le projet de faire épouser Maritana par le condamné à mort avant son exécution, la faisant ainsi comtesse de Bazan. Sans expliquer son plan, il promet la richesse et le statut social à Maritana et la commutation de la pendaison en peloton d'exécution à son ami Don César ainsi que la protection du jeune Lazarille. Le mariage puis l'exécution ont lieu. La veuve est amenée au palais San Fernando pour apprendre les bonnes manières et on l'assure que son mari sera bientôt de retour d'exil. Mais le roi vient lui rendre visite, prétendant être Don César. Maritana lui dit qu'elle ne peut l'aimer. Avant que Charles II ne la force, Don César arrive : Lazarille avait enlevé les balles des mousquets. Don César est nommé gouverneur de Grenade par le roi et repart avec sa belle épouse.

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Représentation et accueil[modifier | modifier le code]

Après l'opéra en un acte La Grand'tante créé cinq ans plus tôt, Don César de Bazan est le premier opéra complet de Massenet à être représenté. L'œuvre ne rencontre pas de succès et il faut attendre encore cinq ans, avec la première du Roi de Lahore, pour voir Massenet reconnu comme l'un des compositeurs les plus éminents de son temps.

Don César est donné durant treize représentations à l'Opéra-Comique. Après l'incendie de la Salle Favart lors duquel les partitions sont perdues, Massenet écrit une nouvelle version pour les voix. C'est celle-ci qui est jouée à Genève en 1888, puis Anvers, Bruxelles, les théâtres de province et la Gaîté-Lyrique en 1912, et La Haye en 1925[3]. La Sevillana, air pour soprano colorature est fréquemment chantée indépendamment de l'opéra.

Distribution lors de la première[modifier | modifier le code]

Les rôles étaient ainsi distribués lors de la première à l'Opéra-Comique le 30 novembre 1872[4],

Analyse[modifier | modifier le code]

Orchestration[modifier | modifier le code]

Autour de l'opéra[modifier | modifier le code]

Le compositeur irlandais William Vincent Wallace avait écrit en 1845 un opéra titré Maritana sur le même thème et dont le livret avait d'ailleurs la même source.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joël-Marie Fauquet, « Don César de Bazan », in Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, p. 406.
  2. Il est précisé en note sur les réductions pour chant et piano que le rôle de Don César exigeant la très grande désinvolture d'un excellent comédien, le rôle doit être confié soit à un baryton de grand-opéra, soit au premier baryton d'opéra-comique, soit à une basse chantante, en fonction du talent et du physique de l'artiste.
  3. (en) Irvine D. Massenet: a chronicle of his life and times. Amadeus Press, Portland, 1997.
  4. (it) Amadeus Almanac (30 novembre 1872) (Lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]