Dompierre-sur-Chalaronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dompierre et Chalaronne.
Dompierre-sur-Chalaronne
Image illustrative de l'article Dompierre-sur-Chalaronne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Châtillon-sur-Chalaronne
Intercommunalité Communauté de communes Chalaronne Centre
Maire
Mandat
Didier Muneret
2014-2020
Code postal 01400
Code commune 01146
Démographie
Population
municipale
391 hab. (2011)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 37″ N 4° 54′ 06″ E / 46.1436, 4.9017 ()46° 08′ 37″ Nord 4° 54′ 06″ Est / 46.1436, 4.9017 ()  
Altitude Min. 200 m – Max. 262 m
Superficie 4,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative d'Ain
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Chalaronne

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique d'Ain
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Chalaronne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Chalaronne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Chalaronne

Dompierre-sur-Chalaronne est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Rhône-Alpes. Elle est située à proximité des Dombes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Dompierre-sur-Chalaronne, située entre Châtillon et Thoissey, est, géographiquement, un territoire de transition : ce n'est plus la Dombes ; ce n'est pas encore le Val de Saône ; c'est l’extrême limite sud de la Bresse.

Localisation[modifier | modifier le code]

Dompierre-sur-Chalaronne est une commune de l'Ain) située :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village est contourné par une rivière : la Chalaronne.

Forêts[modifier | modifier le code]

La terre est grasse, aérée, et particulièrement propice à l'élévation d'arbres communs tels que l'acacia et le chêne. Une épaisse couche d'humus jonche les sols.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est plutôt agréable. Les étés sont tempérés, l'air est doté d'un assez bon taux d'humidité. Le village n'est pas trop touché par les mesures de restriction d'eau imposées par le ministère de l'environnement aux particuliers en période estivale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dompierre était une paroisse rurale, aujourd'hui sous le patronage de saint Georges, mais à l'origine sous celui de saint Pierre, d'où son nom. La commune qui initialement dépendait du canton de Thoissey, fut en 1951, et à la demande de sa population, rattachée au canton de Châtillon-sur-Chalaronne[1].

Église mentionnée dès le XIIe siècle, fief de Château-Roux au Moyen Âge.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Jackie Giraud    
2001 En cours Didier Muneret   Réélu en 2008 et 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 391 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
216 178 244 248 306 312 310 319 344
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
349 332 338 340 340 305 295 292 290
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
294 296 281 267 268 235 206 213 178
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
156 156 154 183 268 279 325 346 389
2011 - - - - - - - -
391 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La majorité des terres environnantes sont cultivées. On y trouve principalement des cultures de maïs, de blé et de colza.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La fête de Dompierre[modifier | modifier le code]

Elle a lieu, quant à elle, à la fin du mois de juillet. Les festivités sont ouvertes par le concours de pétanque traditionnel. Il est accompagné d'une loterie. Le soir, le comité organise un repas collectif. La journée se termine par un bal populaire.

Dompierre fait partie de l'Association des Dompierre de France, regroupant 23 communes françaises s’appelant Dompierre. Chaque année, une fête nationale est organisée dans une des villes ou villages de l'association. En 2013, la fête s'est déroulée le 1er week-end de juillet à Dompierre-les-Ormes, en Saône-et-Loire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ouvrage collectif, Richesses Touristiques et Archéologiques du canton de Châtillon-sur-Chalaronne.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]