Domitien II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article porte sur un usurpateur du IIIe siècle. Pour l'empereur du Ier siècle, voir Domitien.
Domitianus
Usurpateur romain
Empereur des Gaules
Règne
vers 271 (qqs mois) / Empire des Gaules
Empereur Aurélien
Période Les « Trente Tyrans »
Précédé par Victorinus
Suivi de Tetricus
Biographie
Décès vers 271 - Gaule

Domitianus (latin : Imperator Caesar Domitianvs Pivs Felix Avgvstvs) ou Domitien II était un officier romain qui se proclama empereur au sein de l'Empire des Gaules.

Biographie[modifier | modifier le code]

Longtemps douteuse, son existence, outre une brève mention dans un texte antique en tant qu'usurpateur au début du règne d'Aurélien[1], a été confirmée par une première monnaie présente dans un trésor trouvé aux Cléons, près de Nantes (Loire-Atlantique) en 1900[2] perdue puis retrouvée, et une autre en 2009 à Chalgrove (Oxfordshire, Angleterre). Ces monnaies ont été frappées à Trèves, où se situaient la capitale et l'atelier monétaire des empereurs gaulois. Le règne, sans doute court, de Domitien s'insère très probablement en 271, selon Richard Adby, entre celui de Victorinus et celui de Tetricus, ses monnaies présentant de fortes similitudes avec celles de Victorinus et de Tetricus. On sait que ce dernier, non militaire, fut choisi alors qu'il se trouvait encore en Aquitaine et que ce choix fut contesté (comme presque toute la durée de son règne) par certaines parties de l'armée. Il est donc fort possible qu'après le meurtre de Victorinus par un de ses soldats une partie des troupes, mécontentes du choix de Tetricus, aient élevé Domitianus au rang d'empereur, mais qu'il fut assez rapidement éliminé.

Enfin, ce Domitianus peut-il être identifié avec l'officier de Gallien, qui avec son supérieur Auréolus élimina Macrien en Illyrie en 261 ? Bien que rien ne soit sûr, Domitianus étant un nom assez courant, la chose est néanmoins possible. Auréolus, envoyé en 267 à Milan par Gallien pour garder l'Italie du Nord contre une éventuelle attaque de Postumus, passa un accord avec ce dernier et fit même frapper des monnaies à son nom. Il est probable qu'il lui envoya des troupes, avec peut-être à leur tête Domitianus (voire Victorinus), avant d'être abattu en 268.

La monnaie de Domitien[modifier | modifier le code]

La monnaie des Cléons est un antoninien de billon, de qualité inférieure aux monnaies de Postume et de Tetricus. Il décrit comme suit dans le Roman Imperial Coinage[3]

  • poids 2,2 grammes
  • avers IMP C DOMITANVS P F AUG, buste radié et cuirassé à droite
  • revers CONCORDIA MILITVM, la Concorde debout à gauche tenant une patère et une corne d'abondance,

L'intitulé CONCORDIA MILITVM est une légende rare pour les antoniniens gaulois que l'on ne retrouve qu'au revers des antoniniens de Marius, tandis que les attributs inhabituels de la Concorde, patère et corne d'abondance, ne se retrouve que sur des antoniniens de début de règne de Tetricus[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zosime I,49,2
  2. monnaie référencée RIC V2, 1933, p. 578, 590
  3. a et b S. Estiot et G. Salaün, « L’usurpateur Domitianus », p. 207-208

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]