Domino Harvey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harvey.

Domino Harvey

Nom de naissance Domino Harvey
Naissance 7 août 1969
Londres, Royaume-Uni
Décès 27 juin 2005 (à 35 ans)
Los Angeles, Californie
Activité principale Chasseur de prime
Autres activités
mannequin
pompier volontaire
graphiste
Ascendants

Domino Harvey (7 août 196927 juin 2005) est née à Londres et est devenue chasseur de primes à Los Angeles.

Son père Laurence Harvey, d'origine juive-lituanienne est né Laruschka Mischa Skikne, a joué dans des films tels que Les Chemins de la haute ville et Un crime dans la tête. La mère de Domino, Paulene Stone, mannequin vedette du magazine Vogue, incarnait le Londres branché des années 1960. Elle doit son prénom à une James Bond girl : Domino Derval du film Opération Tonnerre (Thunderball, 1965)[1].

Son père meurt d'un cancer de l'estomac en 1973. Elle n’a que 4 ans. D’un tempérament frondeur elle est renvoyée de son prestigieux pensionnat.

S'ensuit un parcours chaotique où il est difficile de démêler la légende du réel. Domino racontait avoir été mannequin de l’agence Ford avant de s’engager dans des voies plus dangereuses, mais cela n’est pas vérifiable. Elle travaille ensuite dans une boîte de nuit à Londres, travaille brièvement comme garçon de ferme, puis devient pompier volontaire au Boulevard Fire & Rescue près de la frontière mexicaine. Après plusieurs autres petits boulots elle décide de devenir chasseur de prime.

Dès son plus jeune âge, elle est confrontée à des problèmes de drogues, qui auront par la suite raison d'elle : le 27 juin 2005, elle est retrouvée sans vie dans sa baignoire, tuée par une overdose de fentanyl.

En octobre 2005, un film fondé sur sa vie, Domino de Tony Scott, sort sur les écrans. Domino a participé au projet du film avec Tony Scott pendant presque 12 ans. Tony Scott a ajouté « En mémoire de Domino Harvey » dans le générique de fin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le documentaire qui accompagne la version DVD du film de Tony Scott, la mère de Domino dit que lorsqu'elle était jeune mannequin, elle avait pour partenaire Dominique Sanda, jeune mannequin également, le surnom de Dominique Sanda était « Domino » et Paulene Stone raconte qu'elle avait pensé que si elle avait une fille elle lui donnerait ce prénom qu'elle trouvait peu banal

Liens externes[modifier | modifier le code]