Dominique Monet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Monet
Dominique Monet

Dominique Monet (2 janvier 1865-6 février 1923) fut un avocat et homme politique fédéral et provincial du Québec.

Né à Saint-Michel de Napierville dans le Canada-Est, M. Monet étudia au Collège de L'Assomption et à l'Université Laval où il reçut un Legum Licentiatus en 1889. Nommé au Barreau du Québec, il fut également nommé au Conseil de la Reine en 1899. Il pratiqua le droit, en s'associant entre autres avec Amédée Geoffrion, dans diverses régions dont, Saint-Rémi, Montréal et Saint-Jean.

Élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Napierville en 1891, il avait sans succès tenté sa chance lors de l'élection partielle de 1890. Réélu dans Laprairie—Napierville en 1896 et en 1900, il ne se représenta pas en 1904.

Élu député du Parti libéral du Québec dans la circonscription provinciale de Napierville en 1904, il quitta l'année suivante pour devenir protonotaire du district de Montréal. Malgré la brièveté de sa carrière en politique provinciale, il exerça, dans le cabinet de Simon-Napoléon Parent, les fonctions de ministre sans portefeuille et de ministre de la Colonisation et des Travaux publics par intérim en 1905.

En 1908, il est nommé juge à la Cour supérieure du Québec dans le district d'Iberville. Il mourut en mer, près de San Juan, Porto Rico, en 1923.

Son fils, Amédée Monet, fut député provincial de Napierville et son cousin, Philippe Monet, fut député provincial de Napierville-La Prairie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]