Dominique Mercy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dominique Mercy

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dominique Mercy à gauche de Pina Bausch à la fin d'une représentation de Wiesenland en 2009.

Naissance 1950
Mauzac, Dordogne, France
Activité principale Danseur et pédagogue
Style Danse contemporaine
Danse-théâtre
Lieux d'activité Wuppertal
Années d'activité Depuis 1968
Collaborations Pina Bausch
Formation Grand Théâtre de Bordeaux
Récompenses Bessie Award en 2002

Dominique Mercy, né en 1950 à Mauzac en Dordogne[1], est un danseur français de danse contemporaine, membre depuis 1974 de la compagnie Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch, un pédagogue, et occasionnellement un chorégraphe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant reçu une formation de danse classique dès l'âge de six ans, Dominique Mercy entre dans le corps de ballet du Grand Théâtre de Bordeaux en 1965 puis intègre le Ballet-Théâtre contemporain, à Amiens, lors de sa fondation en 1968[1]. Après avoir travaillé aux États-Unis avec des chorégraphes de danse moderne, il rencontre en 1972, Pina Bausch qui lui propose de rejoindre sa jeune compagnie de danse contemporaine en Allemagne en 1974. Il deviendra avec Bausch le danseur principal de la compagnie — avec notamment un grand rôle titre dans Orphée et Eurydice (1975) qui fera référence[2] — et parfois le cocréateur des pièces de la chorégraphe. Il collabore également à la fin des années 1970 à deux créations de Carolyn Carlson pour l'Opéra de Paris et travaille avec Peter Goss.

Il fonde avec Jacques Patarozzi et Malou Airaudo, sa compagne rencontrée chez Pina Bausch (avec laquelle il a une fille, Thusnelda Mercy, elle-même danseuse chez Bausch[3],[4]), une compagnie appelée La Main, mais reviendra à partir de 1980 danser dans la troupe de Pina Bausch au sein de laquelle il devient également assistant-chorégraphe. Depuis 1988, il enseigne également la danse à la Folkwang Hochschule d'Essen.

Réputé pour sa technique hors du commun et un sens poussé de l'expressivité chorégraphique et théâtrale[2], il est devenu l'un des danseurs contemporains les plus célèbres. Il a reçu un Bessie Award en 2002 pour sa performance dans Masurca Fogo.

Après le décès soudain de Pina Bausch le 30 juin 2009, il prend officieusement la direction, avec Robert Sturm l'assistant personnel de la chorégraphe, du Tanztheater Wuppertal pour assurer la continuité de la troupe, direction confirmée le 9 octobre par le conseil d'administration de l'institution[5],[4].

Chorégraphies majeures[modifier | modifier le code]

En tant qu'interprète[modifier | modifier le code]

(sauf mention toutes les chorégraphies sont de Pina Bausch)

En tant que chorégraphe[modifier | modifier le code]

  • Assistant de Pina Bausch pour une grande partie des créations de 1974 à nos jours.
  • 2000: Ça ira mieux demain écrit pour Guesch Patti

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dominique Mercy sur la base de données Balletbase.
  2. a et b (en) Bausch works her magic in Paris par Alan Riding dans The New York Times du 17 juin 2005.
  3. De Pina Bausch aux Islando-Slovènes dans La Libre Belgique du 30 août 2005.
  4. a et b A Wuppertal, la danse continue sans Pina Bausch par Daniel Conrod dans Télérama no 3203 du 3 juin 2011.
  5. La compagnie de Pina Bausch apprend à vivre sans sa figure tutélaire par Rosita Boisseau dans Le Monde du 11 novembre 2009
  6. Extrait de Café Müller
  7. Solo de Nelken
  8. Solo de Danzon
  9. Solo dans Le Laveur de vitres

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Documentaires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]