Dominique Hériard Dubreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubreuil.
Dominique Hériard Dubreuil en 2008.

Dominique Hériard Dubreuil, née le 6 juillet 1946[1] à Paris, est une femme d'affaires française. Sa fortune familiale est estimée en 2014 à 1,7 milliard d'euros[2].

Origines[modifier | modifier le code]

Elle est la petite-fille d'André Hériard Dubreuil[3], Président-directeur général de Rémy Martin de 1965 à 1982[4].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Diplômée de la faculté de droit d'Assas, elle débute sa carrière chez Havas en tant qu’attachée de presse avant de créer, en 1978[1], sa propre agence de relations publiques baptisée Infoplan[5].

En 1988, elle rejoint l'entreprise familiale Rémy Martin en tant que directrice générale. Elle en prend la présidence en 1998, et sera présidente du directoire du groupe de 2001 à 2013, date à laquelle elle cède son poste à frère, François Hériard Dubreuil[6].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Dominique Hériard Dubreuil a également été Présidente du Comité Colbert de 1994 à 1998[5], administratrice de la FEVS (Fédération des exportateurs de vins & spiritueux)[1], de l'Union des fabricants[1], de Vinexpo Américas[1], de Baccarat, de Wendel[7] et de Stora Enso[1].

Elle est Vice-présidente du conseil de surveillance de Vivendi et présidente de son comité des nominations[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Selon le palmarès du magazine Fortune en 2008, elle est la 42e femme chef d'entreprise la plus influente du monde[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Le Carnet des Décideurs », LSA,‎ 28 novembre 2012 (lire en ligne)
  2. « Les plus grandes fortunes - Dominique Hériard Dubreuil et sa famille », Challenges,‎ 2014 (lire en ligne)
  3. « Les Hériard Dubreuil », Les Echos,‎ 14 août 2000 (lire en ligne)
  4. « Biographie d'André Hériard-Dubreuil », Who's Who,‎ 11 février 2002 (lire en ligne)
  5. a et b « Dominique Hériard-Dubreuil, une femme puissante », Les Echos,‎ 15 octobre 2010 (lire en ligne)
  6. « Dominique Hériard Dubreuil, ex-PDG du groupe Rémy Cointreau », Rayons Boissons,‎ 26 janvier 2013 (lire en ligne)
  7. Dominique Hériard Dubreuil, Vice-Présidente du Conseil de surveillance de Wendel
  8. « Dominique Hériard-Dubreuil, juge de paix », L'Opinion,‎ 11 septembre 2013 (lire en ligne)
  9. Neuf « Françaises » au sommet de la puissance économique

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]