Dominick Dunne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dunne.

Dominick Dunne, né le à Hartford, au Connecticut, et décédé le à New York, est un producteur de cinéma et de télévision américain, également journaliste, scénariste, animateur de télévision, acteur et romancier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une riche famille catholique irlandaise, il fréquente des écoles privées du Connecticut, avant d'entreprendre des études universitaires au Williams College (Massachusetts). Il sert dans l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale et reçoit la médaille Bronze Star pour ses actes de courage pendant la bataille de Metz.

Dès l'après-guerre, il s'installe à New York et travaille dans le milieu de la télévision. C'est Humphrey Bogart qui le décide à venir à Hollywood, à l’origine pour travailler sur une adaptation télévisuelle du film La Forêt pétrifiée. Si l’adaptation ne se fait finalement pas, Dunne devient à la fin des années 1950 producteur de la série télévisée Aventures dans les îles (Adventures in Paradise). Il travaille aussi sur la série Playhouse 90. Il est également un producteur de cinéma et l'un des amis très proches d'Elizabeth Taylor. Dans les années 1970, il produit notamment les films Panique à Needle Park (The Panic in Needle Park) de Jerry Schatzberg et Les Noces de cendre (Ash Wednesday) de Larry Peerce.

Ruiné, il quitte Hollywood en 1979 pour échapper à ses penchants pour la drogue et l’alcool. Il s’installe dans l’Oregon et débute une nouvelle carrière de romancier. Il publie au cours des années 1980 et 1990 plusieurs romans et nouvelles. Quatre de ses romans sont notamment adaptés à la télévision.

En 1982, sa fille Dominique Dunne est assassinée. Dunne couvre le procès et livre un article pour le magazine Vanity Fair. Au cours des années suivantes, il couvre les procès de plusieurs affaires criminelles importantes aux États-Unis et poursuit sa collaboration avec le magazine.

En 1997, il joue un rôle secondaire dans Addicted to Love, le film de son fils le réalisateur Griffin Dunne. L’année suivante, il joue son propre rôle dans la comédie An Alan Smithee Film (An Alan Smithee Film: Burn Hollywood Burn) d’Arthur Hiller. En 2008, il tient un rôle de figuration dans L'Échange (Changeling) de Clint Eastwood.

De 2002 à 2009, il anime et présente l’émission Dominick Dunne's Power, Privilege, and Justice (en).

Dunne décède en 2009 à l’âge de quatre-vingt quatre ans, quelques mois après avoir fini son dernier roman, Too Much Money, publié de manière posthume la même année.

Famille[modifier | modifier le code]

Marié avec Ellen Griffin, héritière d'un ranch, Dominick Dunne a eu une fille, Dominique Dunne, actrice de cinéma dans des téléfilms et des séries télévisées. Son rôle le plus célèbre est celui de Dana, dans le film Poltergeist (1982).

Ils ont eu un autre enfant, l'acteur et réalisateur Griffin Dunne.

Dominick Dunne, dont la bisexualité sera révélée par sa famille après sa mort, causée par un cancer de la vessie, est le frère du romancier John Gregory Dunne, marié à Joan Didion.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Winners (1982)
  • The Two Mrs. Grenvilles (1985)
    Publié en français sous le titre Pour l'honneur des Grenville, traduit par Marie-Alyx Revellat, Paris, Presses de la Cité, p. 284, 1986 (ISBN 2-258-01841-2) ; réédition, Paris, J'ai lu no 2365, p. 344, 1988 (ISBN 2-277-22365-4)
  • People Like Us (1988)
    Publié en français sous le titre Haute Société, préface de Gille Lambert, Paris, Presses de la Cité, p. 347, 1989 (ISBN 2-258-02703-9)
  • An Inconvenient Woman (1990)
    Publié en français sous le titre Une femme encombrante, traduit par Paul Mondolini, Paris, Jean-Claude Lattes, coll. « Suspense & Cie », p. 419, 1992 (ISBN 2-7096-1137-6) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de Poche. Thriller » no 7607, p. 507, 1993 (ISBN 2-253-06419-X) ; réédition, Paris, Éditions de Seine, p. 419, 1994 (ISBN 2-7382-0705-7)
  • A Season in Purgatory (1993)
    Publié en français sous le titre Une saison au purgatoire, traduit par Philippe Loubat-Delranc, Paris, Jean-Claude Lattes, coll. « Suspense & Cie », p. 420, 1994 (ISBN 2-7096-1439-1) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 7676, p. 472, 1996 (ISBN 2-253-07676-7)
  • Another City, Not My Own (1997)
  • Too Much Money (2009)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Mansions of Limbo (1991)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Fatal Charms: And Other Tales of Today (1987)
  • The Way We Lived Then: Recollections of a Well-known Name Dropper (1999)
  • Justice: Crimes, Trials, And Punishments (2001)
    Publié en français de façon partielle sous le titre L'Honorable Juge Katz, postface et traduction par François Rivière, Paris, Les Quatre Chemins, coll. « Témoignages et Documents », p. 77, 2005 (ISBN 2-84784-147-4)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

A la télévision[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

A la télévision[modifier | modifier le code]

Comme auteur adapté[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

A la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]