Dominic Besner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dominic Besner

Naissance 1965
North Lancaster, Ontario
Activités Peintre
Autres activités Graveur
Formation Architecture, gravure

Dominic Besner (1965) est un artiste Canadien connu pour ses peintures colorées et texturées de personnages. Son art figuratif a été présenté au pavillon du Canada (imaginé et conçu par le Cirque du Soleil) à l'Expo 2010 à Shanghai , en Chine. Il a exposé au Canada, aux États-Unis, au Mexique, au Maroc et en Chine. Après de nouvelles formations artistiques et en pleines recherches et expérimentations, Dominic présentera bientôt ses nouvelles créations picturales et littéraires.

Débuts[modifier | modifier le code]

Dominic est né et a grandi dans la communauté de North Lancaster en Ontario (Canada). Enfant imaginatif, il aimait à s'inventer des aventures, des situations qui le poussaient à réfléchir sur la vie, la mort, l’abandon et ce sont ces mises en condition qui l’ont préparées à devenir un homme indépendant. Jeune homme plein de convictions, il entame alors des études d'architecture, d'abord au Collège d'Ottawa en 1988 et à l'Université de Montréal en 1992. Il développera au cours de cette période un goût pour le dessin[1] et la coloration et gardera cette disposition pour les lignes dans ses peintures : un mouvement vertical puis horizontal comme commencement de son travail. Son diplôme obtenu, il travailla dans différents cabinets d'architecture de Montréal mais le manque de liberté lié au métier l’incita à s’éloigner de la profession pour se tourner vers un monde plus libre et indépendant : la peinture. Il ne s’est pourtant pas complètement écarté de l’architecture puisque que l’on retrouve des éléments de construction dans ses tableaux qui sont, selon lui, « une façon de reconstruire des bâtiments », ils sont indissociables des personnages qui eux-mêmes sont l’essence de ses toiles mais aussi le « moteur, l’énergie, le stimulant d’une ville ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Fasciné par la vie nocturne de Montréal, Besner peint des artistes et des acteurs de la rue. En 1996, les visages blancs et les costumes texturés sont apparus comme sa signature. Comparé aux images par Edvard Munch et Gustav Klimt[2], les personnages de Besner émergent simultanément et se fondent dans l'arrière-plan. Le style unique de Besner a été crédité par sa formation et en utilisation de la fusion de l'espace intérieur et extérieur comme l’a fait l’architecte Aldo Rossi. Par ses créations de lignes qui se chevauchent, faites à l'acrylique, à l'huile, aux pastels à l'huile et aux bâtons à l'huile, Besner dynamise des aristocrates, des chevaux, des taureaux, ou des paysages urbains. Dans Parcours Robert Bernier note « la formidable capacité à renouveler l'expression artistique contemporaine tout en restant profondément ancré dans la transition artistique de Besner... »[3].

Démarche artistique[modifier | modifier le code]

Mensi & Rioux[modifier | modifier le code]

En 1996 Besner a rencontré Michael Mensi de l'agence art - gestion Mensi & Rioux. Sous sa direction, Besner expose à la Galerie MX (Montréal) puis dans des galeries au Canada et des expositions au Maroc et en Chine.

2000 - 2009[modifier | modifier le code]

En novembre 2003, Besner a participé à l'exposition de groupe Voilà Québec en México ! au Musée de las Artes de l'Université de Guadalajara (Mexique) où son œuvre Petit docte du cirque-papier fut sélectionnée.

Invité par le Cirque du Soleil en 2004 à exposer à leur siège, Besner a créé 20 grands formats peintures et trois maquettes pour l'exposition La Xe cité révolue.

En novembre de la même année, il fut le premier artiste en arts visuels à exposer au Centre CDP (Caisse de Dépôts et Placements) à Montréal avec La démesure des convoités. Organisé par Christian Verronneau, directeur artistique, l'évènement attira plus de 2000 personnes. L'exposition fut à l'image de son titre : démesurée. La scénographie imaginée privilégia l'important espace vertical pour mettre en valeur les tableaux de l'artiste, en les suspendant au-dessus des invités (à plus de 80 pieds/25 mètres), inaccessibles à la vue, ceux-là furent encouragés à les regarder via des télescopes et des longues vues mis à disposition, certaines toiles furent également accrochées dans un autre building et observables depuis le centre du CDP, donnant ainsi l'idée que « l'exposition s'organise et se voit ailleurs ». L'artiste lui-même apparut sur une estrade mobile, saluant la foule comme le ferait une superstar. L'opulence du buffet, la taille des portiers (8 pieds/2,40m) ou celle des cartons d'invitation donnèrent également le ton de la soirée.

En 2006 Besner a peint la fresque La mécanique des villes au siège du Cirque du Soleil à Montréal. La réalisation de la fresque a fait l'objet du documentaire 2008 par Pierre Bundock et François Arsenault.

En janvier 2007, Besner collabora avec les couturiers marocains Mohamed Lakhdar, Albert Oiknine et Karim Tassi pour l'exposition "Au fil des Arts" qui se déroula au musée La Villa des Arts à Casablanca au Maroc. Cette exposition mit en lumière la collaboration possible et souhaitée entre créateurs de mode et artistes afin de présenter l'habit comme un support d'expression artistique à part entière. Les couturiers se sont basés sur les derniers tableaux de Dominic pour créer des caftans. Après Casablanca, l'exposition s'est poursuivie à Rabat en juin puis a été présentée au Canada, à Montréal tout d'abord, en novembre 2007 à la Galerie MX, puis à Toronto et Calgary en septembre et novembre 2008 à la Galerie Thompson Landry. Pour ce deuxième lancement, d'autres stylistes ont pris part à l'évènement (Yso, Denis Gagnon, Yves Jean Lacasse, Antonio Ortega, Rush Couture et Andy Thê-Ahn) afin de concevoir des habits haut en couleurs toujours influencés par l'art coloré de Dominic.

Les perceptions visuelles et olfactives de son séjour au Maroc ont été le point de départ de sa série intitulée Le Banquet de Nacarat, des œuvres exotiques jointes à un écrit de l'artiste : Le temps du Jasmin. Cette exposition fut visible à la Galerie Cadre Venise à Casablanca.

À partir de 2009, Besner commence à exposer régulièrement à la Galerie V Trimont à Montréal. Elle sera la première galerie d'art à lui consacrer une salle permanente[4].

2010 - aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En mai, Besner expose deux œuvres au pavillon du Canada à l'Expo 2010 en Shanghai (Chine). En septembre, il participe à la Biennale internationale Chine Ouest d'art à Yinchuan et dans une exposition de groupe à la galerie Saatchi (Londres) en octobre. Elle a été suivie par les expositions individuelles Hundred Words for China à la Galerie MX (Montréal) et à la galerie Can Art (Beijing) en novembre.

En novembre 2011, Mensi & Rioux produit une spectacle MORA, titre de son conte urbain[5]. Conçu par Guy Caron, autrefois un directeur artistique du Cirque du Soleil, la manifestation a été dirigée par Danielle de Bellefeuille assistés par des étudiants du Collège LaSalle. Plus de 1000 invités ont participé à l'événement à l'armurerie Côte-des-Neiges (Montréal).

En juin 2012, Dominic Besner expose trois œuvres au Maroc lors de la première Biennale Internationale de Casablanca[6]. En avril 2013, son exposition Immortalis, où les peintures de la légendaire Mortalia, Empress of Gaur, a ouvert à la Galerie MX (Montréal) et à la Musée Suzhou, Chine, en novembre.

Publications & Articles[modifier | modifier le code]

Publications sur l'artiste Dominic Besner (publiés notamment par l'agence Mensi & Rioux )

- Dominic Besner (1993-2000) pour des expositions à la Galerie Iris (Baie-Saint-Paul, Québec) et Saint-Dizier Galerie (Montréal)

- Dominic Besner (2000-2004) La démesure des convoités pour le Centre CDP Capital (Montréal)

- Hundred Words pour des expositions à la Galerie MX et la galerie Can Art à Pékin (Chine), 2010

Articles concernant l'œuvre MORA

- http://murmitoyen.com/74658

Articles concernant l’œuvre La démesure des convoités

- http://mixtemagazine.ca/art-de-vivre/arts/le-monde-onirique-de-besner concernant la démesure des convoités

- http://www.giclart.com/besner-peintre.html

Articles concernant Immortalis

http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/11/21/dominic-besner-chine-toronto_n_4318979.html

Expositions passées[modifier | modifier le code]

Évènements particuliers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Burnett, David, Dominic Besner (1993-2000) Mensi & Rioux, Montréal 2000, p. 12. ISBN 978-2-980-6724-0-8
  2. Mills, Michael, Driven to Abstraction, Broward/Palm New Times, Sep. 27 2001. Web
  3. Bernier, Robert. “Unbounded Access”, Parcours information des arts, automne 2004, p. 16.
  4. Black. Heather. Westmount Independent, 15 septembre 2009, p. 23
  5. Bernier, Robert. Parcours Arts, vol.16 no.1, p. 40 Web.
  6. First Biennale Internationale Casablanca 2012. Web

Liens externes[modifier | modifier le code]