Domestic system

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le domestic system désigne une organisation économique mise en place à partir du XVIe siècle en Europe jusqu'à la première révolution industrielle caractérisée par l’avènement de la manufacture. Le domestic system consistait en une relation commerciale entre les agriculteurs et les négociants qui leur fournissaient un travail ouvrier pour les périodes de faible activité agricole. Ces derniers leur passaient des commandes que les paysans réalisaient à domicile, le plus souvent avec leurs outils.

Cette notion est parfois confondue avec celle de putting out system. Dans ce dernier système, les paysans-ouvriers recevaient la matière première du négociant qui récupérait plus tard le produit fini. Le négociant apporte alors la matière première et le débouché, ce qu'on appelle une stratégie d'externalisation. De nombreux historiens, comme Paul Mantoux[1] voient dans ce système une des premières étapes du développement du capitalisme industriel.

La différence fondamentale entre le domestic system et le putting out system est qu'avec ce dernier la production est désormais orientée vers l'exportation et non plus vers le marché local.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Paul Mantoux, La Révolution industrielle au XVIIIe siècle, 1906

Voir aussi[modifier | modifier le code]