Domenico Silvio Passionei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Domenico Silvio Passionei
Image illustrative de l'article Domenico Silvio Passionei
Le cardinal Passionei par Domenico Duprà et Giuseppe Duprà
Biographie
Naissance
à Fossombrone (Italie)
Ordination sacerdotale 1706
Décès
à Rome (Italie)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Clément XII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Bernardo alle Terme
Cardinal-prêtre de S. Prassede
Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Lucina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Fabrizio Paolucci.
Fonctions épiscopales Nonce apostolique en Suisse
Nonce apostolique en Autriche
Bibliothécaire de la Librairie vaticane
Archiviste des Archives secrètes du Vatican

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Domenico Silvio Passionei (né le à Fossombrone, dans l'actuelle province de Pesaro et Urbino, dans la région des Marches, alors dans les États pontificaux et mort à Rome le ) était un cardinal italien de l'Église catholique du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Domenico Silvio Passionei naquit dans une famille noble, et, après avoir été ordonné prêtre en 1706, il fut envoyé en tant que légat pontifical à Paris, où il resta deux ans, ce qui lui donna l'occasion de rencontrer de nombreux intellectuels de l'époque, dont certains adhéraient aux Lumières.

Le il fut nommé archevêque in partibus d'Éphèse, et consacré le 25 juillet par le cardinal Fabrizio Paolucci.

En tant que délégué du Saint-Siège il participa au congrès qui élabora la formulation du traité d'Utrecht. À partir de 1717, il fut inquisiteur à Malte et, le , il devint nonce apostolique à Lucerne, en Suisse, où il écrivit Acta Apostolicae Legationis Helvetiae 1723/29 (Zurich, 1729, Rome, 1738). Le il fut promu nonce en Autriche, à Vienne.

En 1738, il retourna à Rome, où, lors du consistoire du 23 juin, il fut créé cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de San Bernardo alle Terme (1738-1755), Santa Prassede (1755-1759), San Lorenzo in Lucina (1759-1761). En 1741, il fut nommé vice-bibliothécaire de la Bibliothèque vaticane sous les ordres du cardinal Angelo Maria Quirini, auquel il succéda en 1755. Dans cette charge il se consacra à retrouver de nombreux livres anciens et à les faire restaurer. Il fut élu associé libre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres en cette année 1755.

Il entra en lutte ouverte avec les Jésuites et s'opposa fermement à la béatification du cardinal Robert Bellarmin. Il partageait les idées jansénistes et défendait quelques auteurs mis à l'Index comme Montesquieu.

Il acquit aussi une collection privée considérable qui contenait, outre des volumes anciens, d'autres œuvres d'art, parmi lesquelles des statues, des peintures et des pièces de monnaie. Une partie de ce patrimoine est conservé aujourd'hui dans le musée de sa ville natale ; son impressionnante collection de livres fait aujourd'hui partie de la Bibliothèque Angélique à Rome.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]