Domenico Morelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait
La Tentation de saint Antoine

Domenico Morelli (né le 4 août 1826 à Naples en Campanie - mort le 13 août 1901) est un peintre ainsi qu'une personnalité politique italienne du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Domenico Morelli est considéré comme un des plus importants artistes napolitains du XIXe siècle. Il a aussi été sénateur du Royaume d'Italie lors de la XVIe législature.

Dès 1836 il fréquente l'académie des beaux-arts de Naples ; ses premiers tableaux sont de style romantique avec de nombreuses références médiévales (inspiré par le poète anglais Lord Byron).

En 1848, il remporte un concours qui lui permit d'étudier à Rome où il prend part aux émeutes de 1848 et finit par être brièvement emprisonné.

En 1850, il visite Florence. Il y reçoit sa première récompense pour son œuvre Gli iconoclasti (« Les Iconoclastes »). En 1855 il participe avec Francesco Saverio Altamura et Serafino De Tivoli à l'Exposition Universelle de Paris. De retour à Florence, il prend part au débat des Macchiaioli concernant le réalisme en peinture.

Progressivement il emprunte un style moins académique et plus personnel (surtout dans l'emploi de la couleur). Selon les critiques de l'école napolitaine, son art mêle le vérisme et romanticisme[1] tardif.

Au cours des années 1870, désormais reconnu comme un peintre italien majeur, il est nommé consultant au Musée Capodimonte de Naples et contribue à l'achat de tableaux et à la gestion des collections.

En 1868, il obtient une chaire à l'Académie où il avait étudié. Son intérêt se porte désormais aux thèmes religieux, mystiques et surnaturels. En effet, de cette période date une de ses œuvres les plus célèbres, l'Assomption du palais Royal de Naples.

Il participe aux illustrations de la Bible d'Amsterdam (1895).

À partir de 1899 et jusqu'à sa mort en 1901 il dirige l'Académie des Beaux-Arts de Naples.

En politique, il a été sénateur en date du (7 juin 1886) de la XVIe Législature du Royaume d'Italie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom que Stendhal donnait à la littérature moderne par opposition à la littérature classique.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Primo Levi (L'Italico) Domenico Morelli dans la vie et dans l'art, 1906, Casa editrice nazionale Roux et Viarengo, Rome-Turin.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]