Domaine des Écoles polytechniques fédérales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Suisse, l'enseignement supérieur (hautes écoles) relève largement de la compétence des entités fédérées : les cantons. Il est cependant une exception notable : les écoles polytechniques fédérales (EPF) qui font partie du Domaine des Écoles polytechniques fédérales (Domaine des EPF), dont le budget se rapproche de deux milliards de francs suisses. Le Domaine des EPF comprend six établissements publics autonomes employant environ 12 000 collaborateurs et comptant environ 20 000 étudiants.

Écoles polytechniques fédérales[modifier | modifier le code]

Vue aérienne (2009) de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), qui forme avec l'Université de Lausanne (UNIL) un vaste campus à proximité du lac Léman

École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ)[modifier | modifier le code]

Cette Haute école est caractérisée par la coexistence de deux tendances fortes : la recherche fondamentale et les sciences de l’ingénieur. Son budget annuel est d'environ 1,2 milliard de francs suisses (2005). Elle accueille environ 13 000 étudiants et emploie environ 8 500 personnes (6 000 équivalents pleins temps; 2005), dont environ 370 professeurs et 1 700 enseignants non professeurs. L’École décerne chaque année quelque 1 250 diplômes et 500 doctorats. Les unités de recherche de l’EPFZ (départements) couvrent les domaines d’enseignement et de recherche suivants: architecture ; génie civil, géodésie et environnement ; génie mécanique et procédés ; technologies de l’information et électrotechnique ; informatique ; sciences des matériaux ; management, technologie et économie ; mathématiques ; physique ; chimie et sciences biologiques connexes ; biologie ; sciences de la terre ; sciences de l’environnement ; agronomie et sciences alimentaires ; sciences humaines, sociales et politiques.

École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)[modifier | modifier le code]

Cette Haute école était, il y a quelques années nettement moins tournée vers la recherche fondamentale que l'EPFZ. Depuis quelques années cette différence tend à s'estomper, quoiqu'en 2006 la quote-part des sciences de l'ingénieur y demeure globalement prépondérante. Elle dispose d’un budget annuel d'environ 750 millions de francs suisse (2010). Elle accueille environ 7 500 étudiants et emploie environ 4 000 personnes (équivalents pleins temps, en 2010).

Groupe des établissements de recherche[modifier | modifier le code]

Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa)[modifier | modifier le code]

À Dübendorf, Saint-Gall et Thoune.
L’Empa est une institution de recherche et de services interdisciplinaire qui se consacre à la science des matériaux et aux développements technologiques. La recherche et développement y ont pris depuis quelques années une place grandissante. Les activités de recherche et de développement de l’Empa veulent établir un lien entre la recherche appliquée et sa transposition pratique, entre la science et l’industrie ainsi qu’entre la science et la société. Il dispose d'un budget de 85 millions de francs Suisses et emploie environ 840 personnes en 2008.

Institut Paul Scherrer (IPS)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Institut Paul Scherrer.

À Villigen.
Né de la fusion de l'Institut suisse de recherche nucléaire et de l'Institut fédéral de recherche en matière de réacteurs, de sa fonction de «user lab» découle des liens étroits entre l'Institut et les sciences biologiques et des matériaux, la recherche sur les solides et la recherche physique, la recherche énergétique. Il dispose d'un budget annuel de 260 millions de francs suisses environ. Il emploie environ 1200 personnes (équivalents pleins temps) (2005).

Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL)[modifier | modifier le code]

L'Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (en allemand Eidgenössische Forschungsanstalt für Wald, Schnee und Landschaft, WSL) est situé à Bimensdorf, Davos, Bellinzone, Lausanne et Sion.

Le WSL est un centre national de recherche multidisciplinaire travaillant dans le domaine des sciences forestières, de l’écologie et du paysage ainsi que de la neige et des avalanches au sens très large. L’utilisation, l’aménagement et la protection des milieux naturels terrestres ainsi que la gestion des dangers naturels constituent ses activités prioritaires. Il est à même de proposer les bases nécessaires à la prise de décision dans son champ de compétence, notamment s'agissant des atteintes à l'environnement, de l'urbanisation, de l'éloignement de la nature, des risques naturels et de mondialisation des marchés. Il occupe environ 480 collaborateurs répartis entre Birmensdorf, Davos (Institut fédéral pour l’étude de la neige et des avalanches), Bellinzone (Sous-station Sud des Alpes), Lausanne (Antenne romande) et Sion (Antenne ENA-Valais). Il dispose d'un budget de 64 millions de francs suisses environ (2005).

Institut fédéral pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux (EAWAG)[modifier | modifier le code]

À Dübendorf (siège) et Kastanienbaum.
L' EAWAG est une unité de recherche dans le domaine de l'eau et des cours d'eau. En plus de la recherche, Il participe à la formation continue et prodigue ses conseils aux différents intervenants dans son domaine. L’EAWAG est actuellement doté d'un budget de 55 millions de francs suisses et emploie 280 personnes (équivalents pleins temps) (2005).

Direction stratégique et surveillance des établissements du Domaine[modifier | modifier le code]

  • Le Domaine des EPF est dirigé par le Conseil des Écoles polytechniques fédérales (CEPF), lequel compte 12 membres nommés pour 4 ans par le Conseil fédéral. Relèvent notamment de sa compétence, la planification stratégique, la répartition des ressources financières allouées par la Confédération et la nomination des professeurs des deux EPF. C’est sur sa proposition que le Conseil fédéral nomme les présidents et directeurs des six établissements.
  • Le Domaine des EPF comporte sa propre autorité de recours, la Commission de recours interne des EPF devant laquelle peuvent être portée les décisions des organes des établissements du Domaine des EPF. Les décisions du Conseil des EPF et de la Commission de recours interne des EPF peuvent faire l’objet d’un recours devant le Tribunal administratif fédéral. Les commissions fédérales de recours en matière de personnel et de recours des EPF ont été supprimées à compter du premier janvier 2007.
  • Enfin, le Département fédéral de l'intérieur (DFI) est autorité de surveillance des établissements du Domaine des EPF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]