Domaine de Kanō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le domaine de Kanō (加納藩, Kanō-han?) est un domaine féodal japonais de l'époque d'Edo situé dans la province de Mino, de nos jours préfecture de Gifu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire du domaine de Kanō était autrefois dirigé de Gifu par Oda Hidenobu, petit-fils d'Oda Nobunaga. Mais comme Hidenobu se rangea aux côtés d'Ishida Mitsunari à la bataille de Sekigahara, son territoire fut confisqué par Tokugawa Ieyasu et le château de Gifu détruit. En 1601, Ieyasu attribua la région à son beau-fils Okudaira Nobumasa et l'autorisa à construire un nouveau château avec des matériaux provenant de l'ancien château de Gifu. C'est l'origine historique du domaine de Kanō. En plaçant Nobumasa à Kanō, Ieyazu entendait se prémunir contre les diamyo du nord potentiellement hostiles qui auraient pu se diriger vers l'est pour l'attaquer. Nobumasa se retira en 1602, transmettant sa position de daimyo à son fils Okudaira Tadamasa ; Mais il conserva 40 000 des 100 000 koku du domaine comme « fonds de retraite » et continua à exercer le pouvoir réel, mettant en place un système de contrôle des inondations et aidant à la construction de la ville-château. Nobumasa et Tadamasa moururent rapidement l'un après l'autre. Tadataka, le 3e daimyo Okudaira de Kanō, mourut sans héritier en 1632 ce qui mit un terme à la domination des Okudaira sur Kanō.

Les derniers daimyo de Kanō, les Nagai, furent faits vicomtes durant l'ère Meiji.

Liste des daimyo[modifier | modifier le code]

  1. Okudaira Nobumasa
  2. Okudaira Tadamasa
  3. Okudaira Tadataka
  1. Tadamoto
  1. Mitsushige
  2. Mitsunaga
  3. Mitsuhiro
  1. Nobutomo
  2. Nobutada
  3. Nobunari
  • Clan Nagai (fudai daimyo; 32 000 koku)
  1. Naonobu
  2. Naomitsu
  3. Naohisa
  4. Naosuke
  5. Naonori
  6. Naokoto

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]