Domaine d'Akō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Akō dans la ville d'Akō.

Le domaine d'Akō (赤穂藩, Akō Han?) était un domaine japonais situé dans la province de Harima (actuelles villes d'Akō, d'Aioi et de Kamigōri dans la préfecture de Hyōgo). Le domaine était dirigé à partir du château d'Akō.

En 1615, le Shogunat Tokugawa a offert le domaine à Masatsuna Ikeda qui est mort sans héritiers en 1631, et le domaine fut alors attribué à son frère, Teruoki Ikeda. Cependant, celui-ci est devenu gênant et en 1645, le domaine lui fut retiré. Le fief fut dirigé par la branche principale de la famille Ikeda jusqu'à la nomination de Naganao Asano en fin d'année 1645 ; Sous sa direction, le domaine prospéra et sa valeur fut estimée à 53 000 koku.

Le petit-fils de Naganao, Naganori Asano, était le daimyo d'Akō au moment de sa tentative d'assassinat de Yoshinaka Kira au château d'Edo en 1701. Il fut condamné à se faire seppuku et ses serviteurs devinrent rōnin. Plusieurs d'entre eux entrèrent dans l'histoire sous les nom des 47 rōnin.

Le domaine passa entre les mains de Naohiro Nagai, qui fut assigné ailleurs en 1706. Akō fut ensuite attribué à Naganao Mori. Lui et ses descendants dirigèrent le domaine pendant douze générations jusqu'à l'abolition du système han en 1871. Le domaine valait 20 000 koku.

Liste des daimyo[modifier | modifier le code]

  1. Masatsuna Ikeda
  2. Teruoki Ikeda
  1. Naganao Asano
  2. Nagatomo Asano
  3. Naganori Asano
  1. Naohiro Nagai
  1. Naganao Mori
  2. Nagataka Mori
  3. Naganari Mori
  4. Masafusa Mori
  5. Tadahiro Mori
  6. Tadaoki Mori
  7. Tadasuke Mori
  8. Tadaakira Mori
  9. Tadataka Mori
  10. Tadanori Mori
  11. Tadatsune Mori
  12. Tadanori Mori

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]