Domagné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Domagné
La mairie
La mairie
Blason de Domagné
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Châteaubourg
Intercommunalité Vitré-Communauté
Maire
Mandat
Bernard Renou
2014-2020
Code postal 35113
Code commune 35096
Démographie
Gentilé Domagnéen
Population
municipale
2 251 hab. (2011)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 13″ N 1° 23′ 29″ O / 48.070278, -1.39138948° 04′ 13″ Nord 1° 23′ 29″ Ouest / 48.070278, -1.391389  
Altitude Min. 43 m – Max. 96 m
Superficie 29,00 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Domagné

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Domagné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domagné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domagné
Liens
Site web www.domagne.fr

Domagné est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 2 251 habitants en 2011 (population municipale légale en 2014).

Géographie[modifier | modifier le code]

Domagné se situe à dans la partie occidentale du pays de Vitré et fait partie de la communauté d'agglomération de Vitré-Communauté. C'est la plus étendue des six communes du canton de Châteaubourg.

Les communes limitrophes de Domagné-Chaumeré sont, dans le sens des aiguilles d'une montre : Châteaubourg, Saint-Didier, Louvigné-de-Bais, Chancé, Piré-sur-Seiche, Saint-Aubin-du-Pavail, Ossé, Noyal-sur-Vilaine et Servon-sur-Vilaine.

Rose des vents Servon-sur-Vilaine
Noyal-sur-Vilaine
Châteaubourg Saint-Didier Rose des vents
Ossé N Louvigné-de-Bais
O    Domagné    E
S
Saint-Aubin-du-Pavail Piré-sur-Seiche Chancé
Carte de Domagné.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Yaigne [1] est une rivière qui prend sa source à Cornillé, en Ille-et-Vilaine, traverse la commune et se jette dans la Seiche [2] à Nouvoitou. Elle fait 27 km de longueur

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La population de la commune était, semble-t-il, favorable aux changements apportés par la Révolution française, surtout après la fin de la Terreur. La principale fête révolutionnaire est celle célébrant l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI, accompagnée d’un serment de haine à la royauté et à l’anarchie, fêtée à partir de 1795[3].

En 1840, la commune de La Valette, aujourd'hui simple lieu-dit, est rattachée à la commune de Domagné. En 1973, la commune de Chaumeré, qui n'avait plus qu'une centaine d'habitants, est unie à celle de Domagné, tout en conservant un statut de commune associée.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’argent au chevron de sable, accompagné de trois tourteaux de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1799 A. Gaudiche    
1799 1814 Augustin Lajat    
1814 1816 Jacques Lajat    
1816 1835 Jacques Desnos    
1835 1846 Pierre Cadieu    
1846 1847 Auguste Gilbert    
1847 1851 Victor Deshayes    
1851 1852 Pierre Cadieu    
1852 1864 Victor Gandon    
1864 1871 Jules Mesnil    
1871 1876 François Coudray    
1876 1892 Julien Sourdrille   Cultivateur
1892 1903 François Rubin    
1903 1906 Clément Diot    
1906 1908 René Leprêtre    
1908 1939 Pierre-Marie Coudray    
1939 1959 Hyacinthe Roinson    
1959 1968 Joseph Roinson    
1968 1977 Francis Renault    
1977 1995 Louis Raison    
1995 en cours Bernard Renou[4] DVD Conseiller général du canton de Châteaubourg


Les électeurs de la commune associée de Chaumeré désigne un maire délégué, qui siège au conseil municipal de Domagné.

Écoles[modifier | modifier le code]

La commune dispose de deux écoles :

  • École privée Saint-Vincent-de-Paul
  • École publique de La Glycine

Équipements publics[modifier | modifier le code]

  • Salle des fêtes
  • Domathèque
  • Salle des sports
  • Terrains de football
  • Terrains de tennis
  • Terrain multisports
  • Caserne de pompiers de Domagné
  • Chalet
  • Salle de la Grange

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 251 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Domagné[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 685 1 804 1 825 1 986 1 967 1 924 2 131 2 087 2 005
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 878 1 827 1 758 1 680 1 697 1 560 1 571 1 576 1 595
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 538 1 521 1 537 1 246 1 263 1 256 1 206 1 230 1 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 187 1 109 1 220 1 487 1 499 1 633 1 933 1 933 2 217
2011 - - - - - - - -
2 251 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

En plus des artisans et commerçants, certaines entreprises — principalement agroalimentaires — se sont établies à Domagné, parmi lesquelles :

  • La cidrerie Loïc Raison (groupe Agrial)
  • La Coopédom (coopérative de déshydratation)
  • Céréco (céréales biologiques pour le petit déjeuner)

Plate forme de ferroutage[modifier | modifier le code]

Un projet de plate forme de ferroutage a été envisagé sur les communes de Châteaubourg, Domagné et Servon-sur-Vilaine. Ce projet de 250 hectares, pour un coût évalué à 12 millions d'euros était notamment porté par le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général d'Ille-et-Vilaine et Vitré-Communauté. Il a rencontré de fortes oppositions de la société civile[8], et lors de consultations il est ressorti[9] :

Aussi, en mars 2009, le Syndicat d'étude a été dissous et le projet abandonné[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On ne trouve aucun monument historique classé ou inscrit sur la commune.

Trois bâtiments sont inventoriés :

  • L’église Saint-Pierre, consacrée le 28 novembre 1888, à Domagné. Les plans ont été dessinés par l'architecte Gelly. L'édifice n'a jamais reçu de flèche[11].
  • L’église Saint-Médard, XVIIe siècle, à Chaumeré[12],
  • La cidrerie Louis Raison[13].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Seigneurie de Fouesnel (Louvigné-de-Bais) et du Plessix-Raffray (Domagné), XVIIe et XVIIIe > Famille de Poix, Archives I&V, fonds 156 J, (1,20 ml).
  • Marie Bouquet, Pouvoir local et Révolutions : Domagné 1765-1834, Rennes, 2002, (Archives d'I&V - Mémoire 2 J 837).
  • René Jet, Si Domagné, Chaumeré et La Valette m'étaient contés, Rennes, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]