Dolný Kubín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dolný Kubín
Centre ville
Centre ville
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Žilina
District Dolný Kubín
Statut Chef-lieu de district
Primator (maire) Roman Matejov (SDKÚ-DS,KDH,SaS)
mandat : 2010-2013
Code postal 03401
Plaque
minéralogique
DK
Démographie
Population 19 554 hab. (31 déc. 2011)
(9 533 hommes – 10 021 femmes)
Densité 355 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 38″ N 19° 17′ 51″ E / 49.21056, 19.2975 ()49° 12′ 38″ Nord 19° 17′ 51″ Est / 49.21056, 19.2975 ()  
Altitude 507 m
Superficie 5 505,5 ha = 55,055 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région de Žilina

Voir sur la carte administrative de la Région de Žilina
City locator 13.svg
Dolný Kubín

Géolocalisation sur la carte : Région de Žilina

Voir sur la carte topographique de la Région de Žilina
City locator 13.svg
Dolný Kubín

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte administrative de Slovaquie
City locator 13.svg
Dolný Kubín

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte topographique de Slovaquie
City locator 13.svg
Dolný Kubín
Liens
Site web http://www.dolnykubin.sk
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk [1]
source[2]

Dolný Kubín (en hongrois : Alsókubin, en allemand : Unterkubin) est une ville de la région de Žilina en Slovaquie. Elle est le chef-lieu du district de Dolný Kubín et le centre de la vallée de l'Orava. En 2011, sa population était de 19 554 habitants.

Jusqu'au Traité de Trianon de 1920, la ville s'appelait Alsókubin et appartenait au Royaume de Hongrie. Elle était située dans le comitat d'Árva et en était le siège. Son nom provient du surnom de Jakub, un patronyme slovaque.

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville est située au nord du pays, sur les bords de la rivière Orava, au centre de la région de Žilina, à 52 kilomètres à l'est de Žilina et 19 kilomètres au nord de Ružomberok. On y accède par les routes principales 59 et 70. La ville est composée de neuf arrondissements : Beňova Lehota, Kňažia, Malý Bysterec, Medzihradné, Mokraď, Srňacie, Veľký Bysterec et Záskalie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Timbre postal avec le nom ALSÓ-KUBIN, à l'époque où la ville faisait partie du Royaume de Hongrie (1899)

Le territoire de la ville est habité depuis l'Antiquité. Sa plus ancienne mention remonte à 1235 sous le nom de Kolbin. C'est à cette époque que la ville s'est développée. Les traces écrites font état de différentes appellations de la cité : Kublen en 1314, Kubin en 1315, Also Helben en 1381, Clbin en 1391, Culbyn et Cublyn en 1408-1409. Au 16e siècle, la ville a connu un renouveau avec l'installation entre autres d'artisans allemands. C'est en 1632 qu'Alsókubin a reçu le statut de ville et a eu le droit de tenir un marché l'année suivante. Elle est devenue le siège du comitat d'Árva en 1683. Au 18e siècle, Alsókubin avait le statut de bourgade et était un centre artisanal important. En 1715, sa population était de 340 personnes. A cette époque, beaucoup de ses habitants produisaient du fromage, de l'huile de lin ou de la bière.

En 1796, Alsókubin est décrite ainsi : Alsó Kubin. Ville moyenne dans le comitat d'Árva. Appartient à la seigneurie d'Árva. Ses habitants sont catholiques et évangéliques. Son monument notable est l'Hôtel de région dont la façade porte l'inscription : "Incolite has aedes Pallas, s aequa Themis". Se trouve dans les environs des localités de Felső Kubin, Knyazsa et Puczó. À savoir qu'un pont au-dessus de l'Árva a été construit ici en l'an 1795. Ses richesses sont diverses.[3]

La ville a subi plusieurs incendies au cours du temps, en 1834, 1893 et 1895. C'est ici que l'armée du commandant Beniczky a réprimé les armées révolutionnaires slovaques le 28 avril 1849. En 1872, la première institution financière, en 1888 la première école de commerce du comitat d'Árva a été ouverte.

En 1851, la ville est décrite ainsi : Kubin (Alsó-), bourgade slovaque dans le comitat d'Árva sur la rive gauche de l'Árva. 327 catholiques, 810 évangéliques, 124 juifs y habitent. Église catholique et évangélique ; synagogue. Un bel hôtel de région sert la ville, tout comme le pont en pierre au-dessus des eaux de l'Árva. De plus, on y trouve une auberge, une brasserie, une carrière de pierre, des marchés. Ses terres sont parmi les meilleures du comitat sur lesquelles poussent le blé et l'orge.[4]

Population[modifier | modifier le code]

À travers l'histoire, la très grande majorité de la population de la ville était slovaque. C'est également le cas de nos jours où 97 % des habitants sont issue de cette ethnie[5].

Rec. ou est. Structure ethnique
Année Population Slovaques Magyars Allemands Roms Tchèques Autres
1715 340
1774 479
1851 1 261
1910 1 821 1055 471 245
1991 19 091 18 579 28 4 78 280 122
2011 19 633 17 848 20 3 31 142 1589

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale catholique en l'honneur de Catherine d'Alexandrie, construite au 14e siècle puis rénovée dans un style néogothique en 1885-1886. Son autel date du 16e siècle.
  • Église évangélique, construite en 1893-1894 à l'emplacement d'une ancienne église détruite lors d'un incendie.
  • L'ancienne mairie datant du 17e siècle dans un style baroque avec les armoiries du comitat d'Árva sur sa façade. Aujourd'hui, le bâtiment est un centre culturel.
  • Le pont en pierre à colonnade au-dessus de l'Orava.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. e-obce.sk
  2. Mestská a obecná štatistika SR
  3. (hu) András Vályi, Magyar Országnak leírása [« Description de la Hongrie »], vol. 1, Buda,‎ 1796 (lire en ligne)
  4. (hu) Elek Fényes, Magyarország geographiai szótára [« Dictionnaire géographique de la Hongrie »], vol. 1, Pest,‎ 1851 (lire en ligne)
  5. http://app.statistics.sk/mosmis/sk/zaklad.jsp?txtUroven=410106&lstObec=509540