Dolma Gyari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dolma Gyari et Zorba Paster

Dolma Gyari Drawu (Kalimpong (Inde), 1964) est une femme politique tibétaine. Elle est vice-présidente et porte-parole du Parlement tibétain en exil[1],[2].

Elle est l’une des personnalités qui apparaît dans le documentaire Tibet, le combat pour la liberté, un film de Ritu Sarin et Tenzing Sonam[3].

Études[modifier | modifier le code]

Elle a effectué ses études secondaires dans un lycée d'État indien (Central School for Tibetans, école centrale pour les Tibétains) à Darjeeling et a obtenu sa Licence (bachelor) en science politique à l’université du Panjab (en) à Chandigarh. Elle a poursuivi par trois ans de Master en droit à l’université de Delhi. Elle a ensuite assuré différentes fonctions au sein de l’association Congrès de la jeunesse tibétaine[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle a été élue dès la 11e et jusqu’à la 14e législature du Parlement tibétain en exil et en est actuellement vice-présidente et porte-parole de l’assemblée des députés tibétains en exil. Elle est membre de plusieurs ONG, dont le Centre tibétain pour les droits de l'homme et la démocratie, l’International Movement of Parliamentarians for Democracy. Elle est membre du Tibetan Parliamentary and Policy Research Centre qui appartient à la Chambre des communes britannique.

Elle se présente à l'élection du Premier ministre tibétain de 2011[5] et organise une conférence de presse le 5 août 2010[6].

Après la retraite politique du dalaï-lama en mars 2011, elle fut l'un des 5 membres du Comité de rédaction d'amendement de la Constitution avec Thupten Lungrik, Penpa Tsering, Pema Jungney et Samdhong Rinpoché[7].

Le 16 septembre 2011, elle est nommée ministre de l'Intérieur de l'Administration centrale tibétaine par le Premier ministre tibétain Lobsang Sangay[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Zoominfo, CV

Sur les autres projets Wikimedia :