Dollard Ménard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dollard Ménard

Dollard Ménard (né le 7 mars 1913 à Notre-Dame-du-Lac et décédé le 14 janvier 1997 à l'âge de 83 ans, deux mois avant son 84e anniversaire) est un militaire québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était un lieutenant-colonel dans les Forces armées canadiennes lors du débarquement de Dieppe le 19 août 1942 et avait 900 hommes sous ses ordres. Il a été atteint de balles à 5 reprises lors de l'attaque. Il était alors à la tête des Fusiliers Mont-Royal.

Diplômé de l’École d’état-major, de l’École supérieure de la guerre en France en 1947, il devient attaché aux Affaires extérieures, attaché militaire auprès de l’Ambassade du Canada, à Paris, jusqu’en 1951. Il est alors affecté à l’O.N.U. puis nommé au Cachemire, en tant que chef d’état-major des observateurs chargés de l’application d’un “cessez-le-feu”, suite à la guerre Indo-Pakistanaise.

Plus tard, il commande la 3e Brigade et de 1958 à 1962, il est nommé commandant du Secteur Est du Québec.

Il décrète en 1958, que la langue française sera dorénavant la langue de commandement pour toutes les unités francophones sous sa direction.

Son fils, Charles, à l'horreur de la famille, a mis en vente ses médailles militaires en 2005, c'est le philanthrope Ivonis Mazzarolo qui les a acquise pour la somme de 40 000$.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Dollard Ménard (1913 – 1997), sur le site de l'Ordre national du Québec
  2. Pierre Vennat, « Brigadier général Dollard Ménard », notice biographique sur le site Les Fusiliers Mont-Royal

Lien externe[modifier | modifier le code]