Dolce Stil Novo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dolce Stil Novo (« Nouveau style doux » en français) est un courant littéraire italien majeur qui a pris naissance au XIIIe siècle et s'est poursuivi jusqu'au XVe siècle. C'est le célèbre poète et écrivain italien Dante Alighieri qui est le premier à nommer ce courant dans le 24e chants de son Purgatoire. Ce courant naît et se développe à Bologne et à Florence qui sont alors deux cités en pleine émulation culturelle et politique.

Les caractéristiques du genre[modifier | modifier le code]

Ce nouveau genre littéraire est fortement influencé par la poésie sicilienne et toscane, les principaux thèmes abordés sont l'Amour (Amore) et la Courtoisie (Gentilezza). Par comparaison avec les travaux littéraires antérieurs, les œuvres du Dolce Stil Novo sont plus soignées et plus raffinées. On note un usage régulier des métaphores qui introduisent des nuances de sens et des subtilités dans le texte. L'adoration de l'image de la femme et le portrait minutieux de sa beauté et de sa vertu sont une autre caractéristique de ce nouveau genre. La femme, en tant qu'idéal, est elle-même souvent décrite comme étant de nature divine. Elle devient une sorte d'ange ou un "pont vers Dieu" dont la beauté divine conduit le poète à plonger dans une introspection profonde.

Les auteurs[modifier | modifier le code]

Les poètes du Dolce Stil Novo reconnaissent Guido Guinizzelli comme leur tout premier inspirateur. Avec sa chanson Al cor gentile rempaira sempre Amore, il jette les bases d'une nouvelle poésie, considérant que la valeur d'un individu, provient de sa noblesse de cœur, et non de son lignage. C'est lui qui, le premier, confondra l'image de la femme aimée avec celle d'un ange. Les autres auteurs majeurs de ce genre décrivent souvent l'Amour comme étant à la fois à l'origine du salut de l'homme, mais aussi la cause d'une forte inquiétude sentimentale. Parmi eux, on trouve Guido Cavalcanti, Cino da Pistoia, et bien sûr, Dante et sa Divine Comédie. Dautres auteurs mineurs se sont également illustré dans ce nouveau courant comme par exemple Gianni Alfani et Lapo Gianni. À partir du XIVe siècle, d'autres poètes, imitateurs de Dante, peuvent être rattachés à ce courant, il s'agit de Fazio degli Uberti (1305? - après 1367), Francesco da Barberino (1264-1348) et Giovanni Quirini.

Le genre Dolce Stil Novo est fondateur de la littérature italienne pour deux raisons majeures :

  • C'est le premier véritable courant littéraire de grande ampleur en Italie,
  • Il a beaucoup contribué à donner ses lettres de noblesse au toscan qui n'est encore, au XIIIe siècle, qu'un dialecte de la péninsule italienne parmi d'autres, mais qui va par la suite devenir la langue nationale de tout le pays : l'italien.