Dogtown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

42° 38′ 11″ N 70° 39′ 40″ O / 42.63649, -70.66102 ()

Dogtown, également connue sous les noms Dogtown Commons, Dogtown Common ou Dogtown Village, est une ville fantôme de l'État du Massachusetts, aux États-Unis. La zone occupée par l'ancienne ville est aujourd'hui partagée entre les municipalités de Gloucester et de Rockport. Dogtown n'est pas spécialement adaptée à l'agriculture, en raison de sa terre pauvre et son sol rocheux. Néanmoins, à partir de 1693, son territoire a été peuplé parce que sa situation plus à l'intérieur des terres constituait une protection contre les attaques de pirates et d'amérindiens. L'un des autres avantages du lieu est le fait qu'il se trouve sur la route entre Sandy Bay et Gloucester. Sa population a été, de 1750 à l'aube du XIXe siècle, d'environ une centaine de familles.

Après la construction de nouvelles routes sur les côtes, et après la fin de la guerre de 1812 et ses risques de bombardements côtiers, de nombreux habitants ont quitté la ville. Les maisons abandonnées, occupées pendant plusieurs décennies par des vagabonds et itinérants, ont contribué à donner à la zone une mauvaise réputation.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles E. Mann, In the Heart of Cape Ann, or The Story of Dogtown, Gloucester, Proctor Brothers,‎ 1896