Doctrine du Big Stick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caricature de 1904 montrant Roosevelt armé de son « gros bâton » (big stick) en train de patrouiller dans la mer des Caraïbes.

L'expression doctrine du Big Stick renvoie à la politique étrangère menée par le président Theodore Roosevelt au début du XXe siècle et visant à faire assumer aux États-Unis une place de véritable police internationale.

Le but principal de cette doctrine est de protéger les intérêts économiques des États-Unis en Amérique latine, principalement dans la zone des Caraïbes. Elle conduit à un accroissement des forces navales de l'armée américaine et à un engagement plus important sur la scène politique mondiale. Le recours à des représailles militaires est donc mis en perspective en cas d'échec.

Roosevelt a emprunté le concept d'un proverbe africain : « Parle doucement et porte un gros bâton ». Il a employé pour la première fois cette expression au Minnesota State Fair, le 2 septembre 1901, douze jours avant que l'assassinat du président William McKinley ne le propulse à la présidence des États-Unis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]