Docteur en médecine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Doctorat (médecine))
Aller à : navigation, rechercher
Pour un article plus général sur les études doctorales, voir Doctorat

Un docteur en médecine est un médecin titulaire d'un diplôme qui est parfois appelé doctorat en médecine ou, en France, diplôme d'État de docteur en médecine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Canada et États-Unis[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Au Canada et aux États-Unis, le doctorat de médecine est un grade professionnel de 1er cycle.[réf. souhaitée] Il est équivalent au Juris Doctor pour les avocats, au doctorat en chirurgie dentaire pour les dentistes ou du doctorat en pharmacie Pharm.D pour les pharmaciensetc. Il est donc distinct du doctorat de recherche (Ph.D.) qui est un diplôme de 3e cycle et qui requiert la rédaction d'une thèse de doctorat. Le doctorat en médecine et le doctorat de recherche dans une discipline bio-médicale ou autre (Ph.D.) sont donc des diplômes qui appartiennent à des filières d'enseignement universitaire différentes.

Le nombre d'année d'études pour passer à la vie professionnelle en médecine avec le diplôme M.D. au Canada est habituellement d'au moins sept ans, soit les cinq années d'études universitaires menant au grade auxquelles s'ajoute un minimum de deux années de formation dans un programme de résidence. À l'université de Sherbrooke, au Québec, il n'y a que quatre années d'études universitaires avant les deux années de résidence en médecine familiale ou environ 5 années en résidence de médecine spécialisée. Il est aussi possible de faire une année de moins pour le doctorat de médecine à l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université McGill en faisant d'abord un baccalauréat dans une science de la santé dans ce cas, l'étudiant a fait deux ans d'études universitaires supplémentaires. Dans certaines spécialités, il faut encore plus de temps, parfois jusqu'à douze ans, pour parvenir à l'exercice professionnel de la médecine.

France[modifier | modifier le code]

Soutenance d'une thèse de médecine.
Thésards prêtant le serment d'Hippocrate devant les membres du Jury.

En France, les médecins sont titulaires d'un diplôme d'État de docteur en médecine, obtenu en fin de troisième cycle des études médicales, après soutenance d'une thèse d'exercice devant un jury d'au moins quatre personnes, dont trois professeurs au moins, dont le directeur de thèse. Un « rapporteur extérieur » doit donner son accord pour la soutenance (il n'est pas compté comme membre du jury, même s'il peut être présent). Le directeur de la thèse et/ou le rapporteur doit être professeur.

Cette thèse d'exercice peut porter sur n'importe quel aspect de la médecine, sciences fondamentales, technique, description et analyse d'une pathologie, histoire, économie de la santé, etc.

Cette soutenance, publique, était entourée (jusqu'en 1990, et l'est encore, plus ou moins, dans certaines universités) d'un certain cérémonial, avec toge universitaire et formules consacrées. Les docteurs en médecine prêtent le serment d'Hippocrate[1].

La thèse d'exercice est déposée en plusieurs exemplaires dans différentes bibliothèques, dont une bibliothèque de référence.

L'exercice de la médecine nécessite en plus la qualification en médecine générale ou la qualification en médecine spécialisée, par le biais de la préparation du diplôme d'études spécialisées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]