Docteur Schtroumpf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Docteur Schtroumpf
42e histoire de la série Les Schtroumpfs
Scénario Thierry Culliford et Luc Parthoens
Dessin Alain Maury

Personnages principaux Schtroumpf docteur, Grand Schtroumpf, Schtroumpf à lunettes, La Schtroumpfette, maître Ludovic

Éditeur Le Lombard
Première publication Schtroumpf !
Albums de la série Les Schtroumpfs
Précédent Le Schtroumpfeur de bijoux Le Schtroumpf sauvage Suivant

Docteur Schtroumpf est la quarante-deuxième histoire de la série Les Schtroumpfs de Thierry Culliford et Alain Maury. Elle est publiée pour la première fois dans le journal Schtroumpf !, puis en album en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

D'ordinaire, le Grand Schtroumpf est le seul médecin du village et c'est lui qui s'occupe des Schtroumpfs qui sont malades. Cependant, un Schtroumpf décide lui-même de faire de la médecine et ses techniques séduisent de plus en plus de monde. Quant au Schtroumpf à Lunettes, chef du chantier, il n'a plus personne pour travailler avec lui.

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Cet album est censé être une satire du monde de la médecine, caricaturant les charlatans qui proposent des traitements excessifs et inefficaces et les clients qui exploitent les ordonnances médicales pour travailler le moins possible. Parmi les médecines utilisées par les Schtroumpfs soi-disant docteurs, on compte notamment la médecine généraliste, la psychologie et l'acupuncture.

Aussi, l'histoire fait très clairement référence à la pièce Knock de Jules Romains. On assiste même à une parodie de la fameuse scène "Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous gratouille ?", où un Schtroumpf dit "Ça me schtroumpfe, ou plutôt ça me gratouille".

Lien externe[modifier | modifier le code]