Docteur Mabuse le joueur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mabuse (homonymie).

Docteur Mabuse le joueur

Titre original Doktor Mabuse, der Spieler
Réalisation Fritz Lang
Scénario Thea von Harbou, adapté du roman de Norbert Jacques
Acteurs principaux
Sociétés de production Uco Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Sortie 1922
Durée 297 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Docteur Mabuse le joueur (Doktor Mabuse, der Spieler) est un film allemand en deux parties de Fritz Lang sorti en 1922.

  • Première partie : Le Joueur, une image de notre temps (155 minutes)
  • Deuxième partie : Inferno, une pièce sur les hommes de ce temps (115 minutes)

Le film est également connu en français sous les titres Le Docteur Mabuse et Mabuse le joueur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre sur une opération de spéculation boursière magistralement orchestrée par le docteur Mabuse (1re séquence). On retrouve ensuite le docteur Mabuse sous son identité officielle donnant une conférence sur la psychologie (2e séquence) puis le film relate ses exactions et les efforts du procureur von Wenck pour y mettre un terme. Le titre de joueur est lié à un lieu central de l'action, un cercle de jeu clandestin où le docteur Mabuse croise une bourgeoisie désœuvrée et exerce ses pouvoirs d'hypnose et de suggestion. C'est notamment là qu'il rencontre le comte Told et que, épris de la comtesse, il va s'acharner à précipiter sa déchéance.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Après avoir révélé son talent de cinéaste innovateur avec Les Trois Lumières (Der müde Tod) l'année précédente, Fritz Lang confirme avec ce film qu'il est un créateur de génie et un maître de l'expressionnisme allemand (même s'il en refusait l'étiquette) avec Ernst Lubitsch et F.W. Murnau.

Adapté du roman de Norbert Jacques par Thea von Harbou, Le Docteur Mabuse (Dr. Mabuse, der Spieler) se veut une peinture de la société allemande sous la fragile République de Weimar. Fritz Lang y met en scène le docteur Mabuse, un génie du crime dont l'ambition est d'étendre son pouvoir à toute la ville (Berlin) et à tous les hommes. D'une durée de 297 minutes en version restaurée, la fresque était à l'origine présentée en deux parties : Dr Mabuse, der Spieler - Ein Bild der Zeit (Tableau d'une époque) et Inferno - Menschen der Zeit (Hommes d'une époque).

En dehors de l'esthétique visuelle expressionniste qui compte pour beaucoup dans la fascination qu'exerce le film, Le Docteur Mabuse est remarquable par son montage créatif. Alors que Fritz Lang avait pu s'inspirer de la série des Fantômas de Louis Feuillade (on pense notamment aux plans du criminel face caméra pour marquer les temps forts selon le déguisement du criminel), il inaugure une nouvelle dimension de la narration cinématographique où l'action ne se déroule pas simplement dans le plan mais où chaque plan, chaque coupe vise à créer l'émotion, le suspense et donc un rythme, une tension propre à l'histoire racontée. On raconte qu'Eisenstein, subjugué par ce montage, se serait acharné à démonter et remonter une copie pour le comprendre.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fritz Lang (1976) de Lotte H. Eisner (filmographie "officielle")
  • Fritz Lang: His Life and Work. Photographs and Documents de R. Aurich, Wolfgang Jacobsen, G. Jatho, et Cornelius Schnauber (2001)
  • Interview de Fritz Lang par Peter Bogdanovich (4 sessions entre le 30 août et le 8 septembre 1965) reprise dans Fritz Lang in America (1968) puis dans le recueil d'interviews Who The Devil Made It (1997).
  • Trois Lumières (1963), textes de Fritz Lang réunis et présentés par Alfred Eibel
  • The Films of Fritz Lang: Allegories of Vision and Modernity (2000) de Tom Gunning

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Le film issu du site internet Watchmovies (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]