Djezzar Pacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cezzar Ahmet Paşa ou Djezzar Pacha, pacha de Saint-Jean-d'Acre, né vers 1720 en Bosnie, mort en 1804.

Vendu comme esclave en Égypte, il s'éleva successivement du rang de simple Mamelouk à la dignité de gouverneur du Caire, puis de Beyrouth, en 1773. Nommé ensuite pacha de Saint-Jean-d'Acre, en 1775, il s'y rendit indépendant lors de l'expédition des Français en Égypte, 1799. Le 2 janvier 1799, Djezzar Pacha envoie 4 000 soldats et 3 canons, sous le commandement d'Abdullah Pacha, pacha de Damas, pour renforcer le Kaalat El-Arich. Enfermé lors du siège de Saint-Jean-d'Acre, il soutint contre les Français un siège mémorable, où la fortune de Napoléon Bonaparte éprouva son premier échec. Sa cruauté lui avait valu le surnom de Djezzar (boucher).

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.