Dithionate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dithionate
Dithionate-2D-dimensions.pngDithionate-3D-balls.png
Structure du dithionate
Identification
Synonymes

bis(trioxydosulfate)(S--S)(2-),
2,2,3,3-tétraoxydo-1,4-dioxy-2,3-disulfy-[4]caténate(2-)

No CAS 14781-81-8
PubChem 3082075
ChEBI 29209
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute O6S2S2O62-
Masse molaire[1] 160,126 ± 0,012 g/mol
O 59,95 %, S 40,05 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'anion dithionate, de formule brute S2O62-, est un oxoanion de soufre dérivant de l'acide dithionique H2S2O6. Sa formule chimique est parfois écrite de manière semidéveloppée O3SSO32- afin d'en souligner la structure[2].

Les atomes de soufre de l'ion dithionate sont dans l'état d'oxydation +5 du fait de la liaison S–S. Les dithionates forment le plus souvent des composés stables qui ne sont pas facilement oxydés ni réduits. Les oxydants forts les oxydent en sulfates SO42- tandis que les réducteurs forts les réduisent en sulfites SO32- et en dithionites S2O42-[3]. Les solutions aqueuses de dithionate sont stables et peuvent être portées à ébullition sans subir de décomposition[4].

Les cristaux de dithionates exposés aux rayons γ libèrent des ions radicaux SO3-[5]. Les électrons non appariés de l'espèce SO3- peuvent être détectés par résonance paramagnétique électronique et le dithionate de baryum BaS2O6 a été proposé pour la réalisation de dosimètres[6].

Composés[modifier | modifier le code]

Parmi les composés de l'ion dithionate se trouvent notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) NOMENCLATURE OF INORGANIC CHEMISTRY « IUPAC Recommendations 2005 », page 130.
  3. (en) Norman N. Greenwood, Alan Earnshaw, « Chemistry of the Elements », 2e édition, Butterworth-Heinemann, Oxford, 1997. (ISBN 0080379419)
  4. (en) F. Albert Cotton, Geoffrey Wilkinson, Carlos A. Murillo, Manfred Bochmann, « Advanced Inorganic Chemistry » 6e édition, Wiley-Interscience, New York, 1999. (ISBN 0-471-19957-5)
  5. (en) G. S. Murthy, R. L. Eager, K. J. McCallum, « Radiation Chemistry of Dithionates » dans Revue canadienne de chimie, 1971, 49:3733-3738, DOI:10.1139/v71-621
  6. (en) M. P. Baran, O. A. Bugay, S. P. Kolesnik, V. M. Maksimenko, V. V. Teslenko, T. L. Petrenko et M.-F. Desrosiers, « Barium dithionate as an EPR dosemeter » dans Radiation Protection Dosimetry, 2006 120 202. DOI:10.1093/rpd/nci531