District militaire (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des districts miltaires allemands durant la Seconde Guerre mondiale

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne a utilisé le système des districts militaires (en allemand : Wehrkreis, pluriel Wehrkreise) pour soulager les commandants sur le terrain du travail administratif dans la mesure du possible et de fournir un flux régulier de recrues qualifiées ainsi que des fournitures à l'armée de campagne. La méthode qu'ils ont adoptée a consisté à séparer le Commandement de l'armée (Oberbefehlshaber des Heeres) de la région militaire Heimatkriegsgebiet et de leur confier les responsabilités de la formation, la conscription, la fourniture et l'équipement des soldats et armées.

Le commandant d'un Corps d'infanterie (avec son numéro de corps identique au numéro du district) commande la région militaire en temps de paix, mais passe à son second le commandement du district au déclenchement du conflit.

En temps de paix, le district militaire est la base d'attache pour le Corps d'infanterie du même numéro et de toutes les unités subordonnées de ce corps.

Avant le début de la guerre, il y avait quatre corps d'armée motorisés (pour contrôler la formation des états-majors et les formations de Panzer blindés légers), qui n'avaient pas de districts militaires correspondants, mais ont été constitués (en ce qui concerne la conscription et les fournitures) par les districts dans lesquels ils siégeaient. Ces corps motorisés étaient :

  • XIV. Armeekorps (mot.) - XIVe Corps d'Armée (motorisé)
  • XV. Armeekorps (mot.) - XVe Corps d'Armée (motorisé)
  • XVI. Armeekorps (mot.) - XVIe Corps d'Armée (motorisé)
  • XIX. Armeekorps - XIXe Corps d'Armée

Les districts ont été organisés selon une chaîne de commandement qui comprend la zone d'affectation (Wehrersatzbezirk Hauptquartier) et sous-zone d'affectation (Wehrbezirk Hauptquartier).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne était divisée en dix-neuf districts militaires. Au début de la guerre, il n'y avait que quinze (dont les deux Wehrkreise du territoire autrichien).

Liste des districts[modifier | modifier le code]

Wehrkreis Région Quartier général
I Prusse-Orientale Königsberg
II Poméranie, Mecklembourg Stettin
III Altmark, Neumark, Brandebourg Berlin
IV Saxe, Thuringe orientale, nord de la Bohême Dresde
V Bade, Wurtemberg, Alsace Stuttgart
VI Westphalie, nord de la Rhénanie, Belgique orientale Münster
VII Bavière australe Munich
VIII Silésie, Sudètes Breslau
IX Hesse, Thuringe occidentale Cassel
X Schleswig-Holstein, nord du Hanovre Hambourg
XI Brunswick, Anhalt, sud du Hanovre Hanovre
XII Eifel, Palatinat, Sarre, Lorraine, Luxembourg Wiesbaden
XIII nord de la Bavière, ouest de la Bohême Nuremberg
XVII Autriche, sud de la Bohême et de la Moravie Vienne
XVIII Styrie, Carinthie, Tyrol, nord de la Slovénie Salzbourg
XX Dantzig, corridor polonais, ouest de la Prusse-Orientale Dantzig
XXI Posnanie Posen
Bohême-Moravie Protectorat de Bohême-Moravie Prague
Gouvernement général Gouvernement Général Cracovie

Les Districts militaires XX et XXI ont été établis en Pologne à Gdańsk et Poznań, sur des régions qui faisaient partie de l'Empire allemand avant la Première Guerre mondiale et ont été annexées à l'Allemagne après 1939. Deux Districts militaires supplémentaires ont été créés après l'invasion de la Pologne. Il s'agissait du district militaire de la Bohême-Moravie, qui contrôlait le protectorat de Bohême-Moravie qui ne faisait pas partie de la zone tchèque des Sudètes et le district militaire du Gouvernement Général qui contrôlait le reste de la Pologne occupée.

Le district XIX n'existe pas, bien que des spéculations fassent penser qu'il aurait été conçu pour être utilisé à l'intérieur de la Russie si l'Allemagne avait réussi l'invasion de ce pays. De même, les districts militaires portant un nom plutôt qu'un numéro semblent destinés à recevoir un numéro, à l'instar du reste des Wehrkreise.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hogg, Ian V., German Order of Battle 1944: The regiments, formations and units of the German ground forces, Arms and Armour Press, Londres, 1975