District militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le district militaire est une entité territoriale conçue à des fins de planification militaire et de stratégie.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Troisième Reich[modifier | modifier le code]

Article détaillé : District militaire (Wehrkreis).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne nazie a utilisé le système des districts militaires (en allemand : Wehrkreis) pour soulager les commandants sur le terrain du travail administratif dans la mesure du possible et de fournir un flux régulier de recrues qualifiées ainsi que des fournitures à l'armée de campagne. La méthode qu'ils ont adoptée a consisté à séparer de Commandement de l'armée (Oberbefehlshaber des Heeres) de la région militaire (Heimatkriegsgebiet) et de leur confier les responsabilités de la formation, la conscription, la fourniture et l'équipement des soldats et armées.

Le commandant d'un Corps d'infanterie (avec son numéro de corps identique au numéro du district) commande la région militaire en temps de paix, mais passe à son second le commandement du district au déclenchement du conflit.

En temps de paix, le district militaire est la base d'attache pour le Corps d'infanterie du même numéro et de toutes les unités subordonnées de ce corps.

République fédérale d'Allemagne[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, des forces armées allemandes (Bundeswehr) ont quatre districts militaires (Wehrbereichskommando ou WBK) comme faisant partie de la Streitkräftebasis (soit commandement de soutien interarmées). Leurs quartiers généraux se trouvent à :

Kiel : WBK I ;
Mayence : WBK II ;
Erfurt : WBK III ;
Munich : WBK IV.

Russie[modifier | modifier le code]

En Russie, un district militaire (en russe, военный округ, voienni okrug)

Empire de Russie[modifier | modifier le code]

Le territoire de l'Empire russe est subdivisé en treize districts militaires, chacun correspondant à plusieurs gouvernorats civils[1]. Les grandes unités stationnées sur le territoire d'un district sont structurées en plusieurs grandes unités (corps d'armée, divisions et brigades) et sont sous les ordres du commandant de ce district. En cas de mobilisation, les état-majors des différentes armées sont créés à partir de ceux des districts.

Carte des districts militaires à partir de la réforme de 1913.
Organisation territoriale de l'armée russe en 1914
Districts militaires Sièges de districts Grandes unités Subdivisions civiles
District de Pétersbourg Saint-Pétersbourg Garde, 1er, 18e et 22e corps de Saint-Pétersbourg, d'Olonets, d'Arkhangelsk, de Novgorod, de Pskov, d'Estonie et une partie de celui de Livonie
District de Vilno Vilnius 2e, 3e, 4e et 20e corps de Vilno, de Grodno, de Kovno, de Courlande, de Vitebsk, de Moguilev, de Minsk, de Suwałki et une partie de celui de Livonie
District de Varsovie Varsovie 6e, 14e, 15e, 19e et 23e corps Pologne
District de Kiev Kiev 9e, 10e, 11e, 12e et 21e corps de Kiev, de Podolie, de Volhynie, de Tchernigov, de Poltava, de Kharkov et de Koursk
District d'Odessa Odessa 7e et 8e corps de Bessarabie, de Kherson, de Iekaterinoslav et de Tauride
District de Moscou Moscou Grenadiers, 5e, 13e, 17e et 25e corps de Moscou, de Smolensk, de Tver, de Yaroslavl, de Kostroma, de Vologda, de Vladimir, de Nijni Novgorod, de Kalouga, de Toula, de Riazan, d'Orel, de Tambov et de Voronej
District de Kazan Kazan 16e et 24e corps de Kazan, de Vyatka, de Perm, d'Oufa, de Simbirsk, de Samara, de Penza, de Saratov et d'Astrakhan
District du Caucase Tiflis 1er, 2e et 3e corps caucasiens de Stavropol et Transcaucasie
District du Turkestan Tachkent 1er et 2e corps du Turkestan de Syr-daria, de Samarcande et de Ferghana
District d'Omsk Omsk 11e division de fusiliers sibériens de Tobolsk, de Tomsk, d'Akmolinsk, de Semipalatinsk et de Semiretchye
District d'Irkoutsk Irkoutsk 2e et 3e corps sibériens d'Irkoutsk, de Krasnoïarsk et de Iakoutsk
District de l'Amour Khabarovsk 1er, 4e et 5e corps sibériens de la Transbaïkalie, de l'Amour, la côte du Pacifique et de Sakhaline
District du Caucase (en) Gouvernements de Stavropol, de Tiflis, de Koutaissi, d'Elisavetpol, de Bakou, d'Erevan et de la Mer Noire, ainsi que les oblasts du Kouban, du Terek, Daguestan, de Kars et celui de Batoumi

Fédération de Russie[modifier | modifier le code]

Les quatre districts militaires russes depuis le 20 octobre 2010 :
  •      District militaire Ouest

  •      Commandement stratégique opérationnel Sud

  •      District militaire Central

  •      District militaire Est

Depuis le 20 octobre 2010, il y a quatre districts militaires en Russie chacun sous un commandement stratégique opérationnel regroupant les unités des forces armées de la Fédération de Russie stationnant dans le dit-disctrict.

Auparavant, il y avait six districts militaires :

Les six districts avant la réorganisation.
– le district militaire de Moscou (Московский, Moskovsky) ;
– le district militaire de Léningrad (Ленинградский, Leningradsky) ;
– le district militaire du Nord-Caucase (Северо-Кавказский, Severo-Kavkazsky) ;
– le district militaire Volga-Oural (Приволжско-Уральский, Privolzhsko-Uralsky) ;
– le district militaire sibérien (Сибирский, Sibirsky) ;
– le district militaire d’Extrême-Orient (Дальневосточный, Dalnevostochny).

Dans cette liste, Kaliningrad et l'oblast de Kaliningrad forment une région spéciale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The russian army, 1914 », sur http://marksrussianmilitaryhistory.info/.