Distillation sur membrane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La distillation sur membrane est un Procédé de séparation liquide-liquide inventé par le Suédois Nils Kjellander en 1984[1]. Il fait intervenir une membrane ayant la propriété d'être perméable aux gaz mais étanche aux liquides. Il est à distinguer du procédé de pervaporation faisant intervenir le phénomène d'adsorption.

Principe[modifier | modifier le code]

Une face de la membrane est en contact avec la solution à séparer, chauffée typiquement à 90 °C[2]. L'autre face de la membrane est un vide partiel, assurant une faible pression partielle en distillat. La vaporisation de certains des composés se produit sous l'effet de cette basse pression, et leurs vapeurs diffusent au travers de la membrane. Une paroi réfrigérée faisant face à la membrane assure la condensation de ces vapeurs et le maintien de la basse pression partielle.

Applications[modifier | modifier le code]

Cette technique est essentiellement prévue pour la désalinisation d'eau de mer[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]