Emplacement des figures héraldiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Disposition (héraldique))
Aller à : navigation, rechercher

L'emplacement des figures héraldiques se définit par trois éléments:

  1. la position c'est l'endroit où elle se trouve régulièrement.
  2. la disposition c'est la manière selon laquelle elle est posée (renversé, contourné...)
  3. la situation n'existe que si la position n'est pas régulière. Il s'agit alors de la position absolue ou relative d'une figure par rapport à l'écu, une autre figure, ou dans un ensemble de figures identique, la position de chacune par rapport aux autres.
Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

Abaissé[modifier | modifier le code]

Abaissé.svg

a) Se dit d'une pièce mise au-dessous de la place que la règle héraldique lui assigne. Le chef peut être abaissé par un simple filet de l'émail qu'il surmonte. Le chevron ou la fasque sont abaissés quand ils sont situés dans le tiers inférieur de l'écu (en pointe). «D'argent à la fasce abaissée de gueules». Une pièce peut être abaissée soit en signe de déférence (comme le chef qui se place sous celui de l'ordre dans les écus des chevaliers de Malte), soit comme une peine imposée et une marque d'infamie en souvenir d'une action honteuse. Dans ce cas, abaissé est synonyme de diffamé.

b) Qualifie les pals et les bandes qui prennent naissance dans le milieu de l’écu, et non du bord supérieur.

Abaissé2.png

c) Se dit de tout objet pointu, dont la pointe est dirigée vers le bas. Se dit également des oiseaux dont les ailes, non étendues, sont dirigées vers la pointe de l'écu : une aigle dont les ailes se dirigent vers le bas est dite "à vol abaissé". «d'azur au demi-vol abaissé d'or».



Abouté[modifier | modifier le code]

Abouté.png

a) Se dit de pièces allongées qui se touchent par le bout, pointe ou sommet. C'est l'attribut des fusées, des otelles, des branches, des épées, des losanges. Voir aussi appointé, quand le bout est pointu. Les mouchetures d'hermine sont dites aboutées quand leurs bouts correspondent et se joignent en croix. «D'argent à quatre mouchetures d'hermine aboutées.»

b) Se dit également des pièces dont l'extrémité est arrondie (aboutée arrondie), ou garnie d'un bout (aboutée de tel ou tel émail).



Accolé[modifier | modifier le code]

Accolé.png

Pièce posée à côté d'une autre et qui la touche, ou pièces posées côte à côte en se touchant. Les pièces géométriques (clefs, losanges, rustres, fusées, …) sont souvent accolées. «D'or à cinq fusées d'azur accolées en bande».

Accolé est aussi l'attribut d'une pièce enroulée autour d'un autre, comme une vigne autour d'un échalas.

Se dit également de deux écus mis côte à côte, et des ornements extérieurs dont on entoure les écus, ou sur lequel il broche (colliers, bâtons, armes…).

Ce terme est parfois utilisé dans le sens de "colleté". À éviter !

Accompagné[modifier | modifier le code]

Accompagné.png

Se dit de meubles principaux, qui ont à leurs côtés des pièces secondaires en séantes positions, c’est-à-dire perpendiculairement. «D'argent au croissant de gueules, accompagné d'étoiles 2 et 1 de même». Quand les pièces secondaire sont orientés dans la même direction que la figure principale, on dit plutôt accosté.

Se dit également des meubles qui ont des meubles secondaires en séante position, au-dessus, au-dessous ou aux côtés.

Quand quatre meubles secondaires accompagnent une croix ou un sautoir, on parle de cantonné (voir la croix de Jérusalem).

Accosté[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Ajaccio.svg

Se dit d'une figure posée en pal, en bande ou en barre, quand elle en a d'autres à ses côtés. « Ajaccio porte d'azur à la colonne sommée d'une couronne d'argent, accostée et supportée par deux lions affrontés d'or, le tout posé sur une terrasse de sinople ».

Accosté.png

La figure doit être longiligne (ce n'est pas l'attribut d'une pièce ronde comme le besant ou l'anneau), et les pièces accostées sont placées dans le sens de la pièce principale. Dans le cas contraire on dit accompagné. « D'argent, à la bande d'azur, accostée de deux lions léopardés de sable, armés et lampassés de gueules, qui est de Bresse ». « De gueules à une bande accostée de deux lions léopardés, le tout d’or, qui est du comté de Kyburg (Suisse) ».

Quand les pièces secondaires sont en nombre, on dit plutôt côtoyé.


Acculé[modifier | modifier le code]

Wappen der Provinz Westfalen 1929.png

Se dit : 1° d’un cheval cabré, qui paraît s’abaisser pour mieux s’élancer ; — 2° d’une licorne assise qui lève ses pattes de devant ; — 3° de deux croissants posés l’un sur l’autre, dont le premier est montant (pointes en chef) et le second versé (pointes en pointe) ; — 4° de deux canons sur une même ligne, dont l’un est tourné à dextre et l’autre à senestre. — (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)

Se dit aussi d’un fer de flèche ou de dard (« acculé en cornière »), lorsqu’il est attaché à une cornière (anse de pot).

Adextré[modifier | modifier le code]

Adextré.png

a) Se dit de toute pièce principale de l'écu, quand elle est accompagnée à dextre d'une pièce secondaire (contraire est senestré). La position de la pièce secondaire doit être indiquée (en chef, en abîme ou en pointe). «D'argent au pal de gueules, adextré d'un tourteau de même.»

b) Peut également se dire de l'écu lui-même dont le flanc dextre est d'un émail différent du reste.

Adossé[modifier | modifier le code]

Adossé.png

Se dit de deux meubles de même nature (animaux ou objets) représentés dos à dos. (contraire de affronté) : deux animaux, et en général de toutes les pièces de longueur qui ont deux faces différentes, comme les haches, les doloires, les marteaux, les clefs, pour lesquelles le “dos” est la partie plutôt longiligne et sans pointe. « D'argent à deux croissants adossés de gueules ».

Affronté[modifier | modifier le code]

Affronté.png

Se dit de deux animaux représentés face à face, se regardant (contraire de adossé). «D'argent à deux lions affrontés de gueules».

Affronté2.png




Se dit plus généralement de deux meubles de même nature dont les tranchants ou les pointes se font face. «D'argent à deux croissants affrontés de gueules».



Anglé[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner.svg

Se dit d'une figure à angle (croix ou d'un sautoir), quand il y a des figures qui sortent des angles (mouvantes).




Appointé[modifier | modifier le code]

Appointé.png

Se dit de certaines pièces pointues (losanges, épées, …) qui se regardent, se touchent, ou convergent vers un point commun. Deux figures peuvent être appointées en bande, en barre, en fasce, en pal ou en chevron. Quand les pointes se touchent effectivement, on précise contre appointé. Voir aussi abouté, quand le point de convergence n'est pas particulièrement pointu. «De gueules à quatre losanges contre appointés».


B[modifier | modifier le code]

Brochant[modifier | modifier le code]

Se dit d'un meuble qui passe par-dessus un autre en le masquant partiellement et en débordant (par opposition à un meuble «chargée», contenant entièrement le meuble chargeant). «Brochant sur le tout», figure brochante sur l'ensemble.

C[modifier | modifier le code]

Chargé[modifier | modifier le code]

Pièce ou meuble chargé : pièce ou meuble sur lequel figurent une ou plusieurs autres pièces ou meubles: les "charges". La figure chargée se comporte comme un champ sur lequel les charges prennent leur position par défaut, sauf indication contraire explicite dans le blasonnement …

Confronté[modifier | modifier le code]

Synonyme de Affronté.

Côtoyé[modifier | modifier le code]

Cotoyé.png

Côtoyé n’est pas absolument synonyme d’accosté ou d’accompagné, car il s’applique surtout aux pièces en longueur, comme pal, barre et bande, quand elles sont accompagnées de petits meubles, par défaut en nombre égal de chaque côté. L’axe des meubles est parallèle à celui de la pièce cotoyée (ce qui est le critère supplémentaire qui le distingue de accosté). « De gueules à une bande côtoyée de six couronnes d’or, [les couronnes en pointe retournées,] qui est [du landgraviat] de Haute-Alsace ».

E[modifier | modifier le code]

Empoigné[modifier | modifier le code]

Se dit de meubles longilignes (flèches, épis, …) quand ils sont disposés en pal ou en sautoir, et rayonnent autour d'un centre commun où ils se superposent, comme s'ils avaient été pris dans une même poignée.

I[modifier | modifier le code]

Issant[modifier | modifier le code]

Se dit d'un meuble dont seule la partie supérieure est visible, sortant de la pointe de l'écu (ou de la limite d'un coupé, ou d'une fasce, ou de limite du chef, ou d'un autre meuble).

M[modifier | modifier le code]

Mouvant[modifier | modifier le code]

Une pièce mouvante est celle qui sort de l'un des flancs ou de l'un des angles de l'écu, comme le flanqué. Une pièce peut être mouvante d'une autre si elle paraît en sailie.

N[modifier | modifier le code]

Naissant[modifier | modifier le code]

Qualifie les animaux dont on ne voit que la partie supérieure et qui semblent sortir du milieu de l'écu ou d'une partition

S[modifier | modifier le code]

Senestré[modifier | modifier le code]

Contraire de adextré.

Sommé[modifier | modifier le code]

Se dit d'un meuble qui porte un autre meuble sur son sommet, en contact immédiat avec lui (contrairement à surmonté, où il n'y a pas de contact).

Sur le tout[modifier | modifier le code]

Sur le tout.png

Employé seul, il désigne un écusson, brochant au centre de l'écu principal: «Gironné d'argent et de gueules, sur le tout, de sable plain». Cette disposition est fréquente dans les grandes armes. «Sur le tout du tout» décrit un éventuel écusson brochant à son tour sur le précédent.
Si le meuble n'est pas un écusson, ou pour tout autre pièce dans la même disposition, il faut blasonner "à un XXX brochant sur le tout". (En fait "sur le tout", est un raccouci pour "à un écusson brochant sur le tout", cette dernière expression étant tout à fait correcte et admise.

Surmonté[modifier | modifier le code]

Se dit d'un meuble accompagné d'un autre meuble placé immédiatement au-dessus, mais sans contact avec lui (contrairement à sommé, où il y a contact). On dit cependant qu'un casque est surmonté d'une couronne.