Dispositif (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le dispositif, au sens philosophique, est une notion théorisée par plusieurs penseurs du XXe et du XXIe siècle pour décrire un mode de gouvernance stratégique de l'action. Un dispositif instaure certains rapports de force pour orienter, bloquer, stabiliser et utiliser des formations sociales prises dans les effets pragmatiques d'un discours, d'une technique, d'une idéologie.

Approche de Foucault[modifier | modifier le code]

Michel Foucault est souvent cité dans la théorie actuelle du dispositif. Il a développé ses idées sur le dispositif à partir des années 1970 dans L'Ordre du discours et Surveiller et punir[1],[2]. Un dispositif, selon lui, s'inscrit dans une relation de pouvoir, comporte du discours et du non-dit, implémente et construit un savoir.

Davallon : le dispositif socio-symbolique[modifier | modifier le code]

Dans L’exposition à l’œuvre, stratégie de communication et médiation symbolique (1999, pp. 22-40), Jean Davallon propose une définition du dispositif sous l'angle socio-symbolique, ancrée dans les théories sémio-pragmatiques et communicationnelles et inspirée par les travaux du philosophe et sémiologue Louis Marin.

Qu'est-ce qu'un dispositif ?[modifier | modifier le code]

Dans Qu'est-ce qu'un dispositif ?, l'auteur italien Giorgio Agamben reprend la définition de Michel Foucault et la développe pour interroger ce qui lie nos modes d'existence à des dispositifs techniques comme les téléphones mobiles.

Les dispositifs de pouvoir[modifier | modifier le code]

Dans Le sujet dans les dispositifs de pouvoir[3], Simon Lemoine effectue une reprise du concept foucaldien de dispositif. Il montre en détail comment et pourquoi un sujet est littéralement produit par les dispositifs qu'il fréquente (école, usine, prison, hôpital, caserne, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Foucault, L'Ordre du discours, Paris, Gallimard,‎ 1971, 88 p. (ISBN 2070277747)
  2. Michel Foucault, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Paris, Gallimard,‎ 1975, 328 p. (ISBN 2070729680)
  3. Simon Lemoine, Le sujet dans les dispositifs de pouvoir, Presses Universitaires de Rennes, 2013, 332 p. (ISBN : 978-2-7535-2741-6).