Disney's Animal Kingdom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Disney's Animal Kingdom
Logo disney-dak.jpg
Ouverture
Superficie 2,02km² (202 ha)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Floride
Ville Lake Buena Vista
Propriétaire Walt Disney Company
Type de parc Parc à thèmes zoologique
Nombre d'attractions Total : 12

Nb de montagnes russes : 2
Nb d'attractions aquatiques : 1

Site Web http://disneyworld.disney.go.com/
Coordonnées
géographiques
28° 21′ 17″ N 81° 35′ 24″ O / 28.354719444444, -81.59000277777828° 21′ 17″ Nord 81° 35′ 24″ Ouest / 28.354719444444, -81.590002777778
  Géolocalisation sur la carte : Floride
USA Florida location map.svg
Disney's Animal Kingdom

Disney's Animal Kingdom est un parc à thèmes zoologique qui allie la présence de vrais animaux au souci du détail et au sens du conte de Disney. Il a ouvert ses portes le 22 avril 1998 à Walt Disney World Resort à l'ouest de la propriété, sur de nombreux marais, à proximité de la ferme forestière du domaine. Plus grand des parcs Disney de par le monde, c'est la réponse de la Walt Disney Company au succès grandissant des parcs animaliers en Floride tel Busch Gardens ou SeaWorld.

Les animaux évoluent dans un cadre recréé avec de nombreux détails, des plantes acclimatées et souvent des espaces plus grands que dans n'importe quel zoo du monde (en dehors des réserves zoologiques). Même des animaux disparus et imaginaires sont prévus dans le parc. En 2011, seuls les dinosaures sont visibles dans Dinoland USA.

Le projet[modifier | modifier le code]

En raison du succès de nombreux parcs zoologiques en Floride et de la traditionnelle attraction Jungle Cruise, Michael Eisner décida en 1994 que Disney se devait d'avoir son parc animalier. Le , Michael Eisner annonça la création du parc Disney's Animal Kingdom[1]. La construction commença en septembre 1995 par le terrassement des 2 km² (202 ha) du site dans la zone ouest de Walt Disney World.

À l'origine le parc ne devait pas être un zoo accrédité[2] mais il reçut par la suite une accréditation de l'Association des Zoos et Aquariums (AZA), valable jusqu'en mars 2010[3]. Le premier lien entre l'AZA et le parc date de 2002 et concerne le lancement d'un programme d'échange d'animaux pour la reproduction[4].

Le parc devait être divisé en trois principales sections: les animaux vivants, les animaux disparus (dinosaures, etc.) et les animaux mythiques (dragons, licornes, etc) :

  • La section des animaux vivants devait présenter un safari avec de vrais animaux principalement africains. Une section similaire sur l'Asie a par la suite été ajoutée mais sans safari.
  • La section des animaux éteints devait permettre un voyage au Crétacé grâce aux audio-animatronics derniers cris.
  • La section des animaux mythiques devait s'appeler Beastlie Kingdom, et contenir un circuit de montagnes russes dans la caverne d'un dragon, un labyrinthe fantastique avec des licornes et une croisière mythologique. Il devait être situé à la place de l'actuel Camp Minnie-Mickey pays "temporaire". Les projets de cette zone furent repoussés en raison du maigre budget prévu pour le parc et seuls quatre pays sur cinq ont été budgétisés. Bien que Disney's Animal Kingdom ne contienne aucune attraction sur les animaux mythiques, le thème existe toujours sur le logo du parc (qui contient un dragon) et sur le parking (la section licorne). Des effets sonores de dragon et parfois des boules de feu émanent d'une statue cachée derrière les arbres à proximité du pont menant à Camp Minnie-Mickey; la statue est visible depuis les bateaux circulant autour de Discovery Island.

Le parc a nécessité une approche différente de celle des précédents parcs Disney, principalement par le fait de présenter des animaux vivants dans un décor qui leur convient et non simplement passant pour réel pour le visiteur[5]. Cette notion de parc vivant a ainsi forcé les Imagineers à laisser la nature faire, avec un peu d'aide[6].

Le coût de développement pour ce parc est estimé à plus de 800 millions de $. Le parc comprenait à son ouverture 1500 animaux de 300 espèces différentes, mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens, 5000 poissons de 50 espèces et des milliers d'insectes de 40 espèces[7].

Dédicace[modifier | modifier le code]

" Welcome to a kingdom of animals… real, ancient and imagined: a kingdom ruled by lions, dinosaurs and dragons; a kingdom of balance, harmony and survival; a kingdom we enter to share in the wonder, gaze at the beauty, thrill at the drama, and learn." - Michael Eisner, April 22, 1998

" Bienvenue dans un royaume d'animaux… réels, anciens et imaginaires : un royaume régi par les lions, dinosaures et dragons; un royaume d'équilibre, d'harmonie et de survie; un royaume où nous entrons pour en partager l'émerveillement, en contempler la beauté, vibrer sous l'émotion, et apprendre." Michael Eisner, 22 avril 1998

Le parc à thèmes[modifier | modifier le code]

Le parc est découpé en 5 pays, sur une superficie de plus de 2 km². Il reprend lui aussi le plan radial inauguré par Disneyland. L'entrée du parc, nommée The Oasis sert comme Main Street Usa à plonger les visiteurs dans l'ambiance, ici le style architectural est celui des Arts & Crafts américain, et plus précisément lAmerican Craftsman Style[8] mais c'est avant tout la nature avec un énorme jardin qui fait entrer le visiteur dans le parc. Une arche double marque la séparation entre l'Oasis et la section suivante, rappelant le passage sous la voie de chemin de fer des parcs comme Disneyland[9]. Mais ici, aucun train ne fait le tour du parc bien qu'il existe une voie de chemin de fer, celle du Wildlife Express Train qui permet de relier le centre du parc à la nurserie animale située au fin fond du parc.

La section suivante est une île Discovery Island surmontée par un arbre gigantesque et de laquelle partent des ponts vers les autres pays du parc. À partir de Discovery Island, il est possible de rejoindre l'un des deux pays situés de part et d'autre de l'entrée mais inaccessibles à part ces ponts, Dinoland USA et Camp Minnie-Mickey. Derrière l'arbre de vie deux autres ponts amènent soit en Afrique soit en Asie. La voie de chemin de fer permet de les séparer. Ces deux parties semblent avoir la même taille mais un grand espace de près de 25 000 m² est disponible derrière l'Asie.

Discovery Island/The Oasis[modifier | modifier le code]

Entrée du parc.

Sur la gauche de l'entrée du parc se trouve un énorme Rainforest Cafe, accessible depuis l'extérieur comme de l'intérieur. Ce restaurant est construit sous une grande cascade d'eau. Des volcans, des simulations d'éclairs et des animaux (robots) thématisent l'intérieur.

Ensuite après les guichets, les visiteurs parcourent les nombreux chemins de The Oasis, agrémentés de ruisseaux, de chutes d'eau, de flore et de faune tropicales (The Oasis Exhibits) afin de rejoindre le pont amenant à l'île centrale, Discovery Island qui est en quelque sorte habitée. Elle fut baptisée comme l'ancienne île sur Bay Lake. Le Safari Village est la partie centrale du parc et sert à la fois de hub et de Main Street. Il propose une immense pizzeria et un barbecue, des boutiques et des attractions. La rivière autour de l'île est parcourue par des ferries (plutôt de petites vedettes) reliant les différents pays du parc.

Au milieu de l'île, il y a le symbole du parc, l' Arbre de vie (Tree of Life une sous-espèce géante de Disneyodendron), au creux duquel une salle de cinéma en 3D accueille les personnages du film 1001 pattes (1998) dans It's Tough to be a Bug!, attraction aussi présente dans Disney California Adventure.

Disposées en arc de cercle autour de l'Arbre de vie, des restaurants et boutiques offrent aux visiteurs un aperçu des arts et des folklores du monde, avec des objets provenant du Népal, de Bali, de Java et du Mexique[10]. L'imagineer Ken Gomes, spécialiste de l'obtention d'objets décoratifs, a ainsi passé deux années à Bali pour récolter des objets locaux, simplement achetés ou créés spécialement; tel qu'un vélo-pousse-pousse de Denpasar ou une barque de pêche javanaise[11].

Sur le pourtour de l'île, Discovery Island Trail est un chemin qui permet de découvrir plusieurs espèces animales et végétales ainsi que les nombreuses sculptures imbriquées les unes aux autres sur le tronc et les racines de l'arbre géant, Tree of Life.

Afrique[modifier | modifier le code]

L'un des camions d'excursions des Kilimanjaro Safaris.

À partir de Discovery Island, le pont situé à gauche derrière l'Arbre de Vie amène à un village africain nommé Harambe qui accueille des boutiques.

Le terme « Harambe », emprunté au swahili, signifie « travailler ensemble »[12]. Le choix de la langue swahili a été motivé par son caractère transnational[12].

L'aspect architectural tribal du lieu offre un contexte permettant une meilleure immersion dans la nature et s'approche des celles des villages de pêcheurs sur la cote d'Afrique de l'Est[12] . Divers éléments d'architecture fournissent un côté historique, tel que l'ancien fort colonial portugais reconverti en café (le Tamu Tamu Refreshments) ou les boites aux lettres et panneaux d'affichages inspirés de la colonisation britannique[13]. L'architecture « tribale » est principalement inspirée des villages de l'île de Lamu au Kenya[13].

Au bout de ce village, un grand espace est le point de départ des Kilimanjaro Safaris, dont le nom fictif est Harambe Wildlife Reserve[14]. Les Kilimanjaro Safaris sont un immense safari reconstitué, et l'attraction principale de ce "pays". C'est la plus grande attraction de Disney et l'une des plus longues. De vrais animaux vivent en semi-liberté dans cette savane.

À côté de l'entrée, il est possible de rejoindre un parcours pédestre en bordure de la savane appelé Pangani Forest Trail. Le terme « Pangani » signifie « lieu d'émerveillement » en Swahili[15]. Certains animaux, qui seraient trop cachés au naturel dans le safari, sont ici présentés dans de grandes "cages" au décor très soigné. La principale fierté des concepteurs du parc fut la qualité de la reconstitution de l'environnement des animaux. Le 14 janvier 2011, l'attraction a été complétée par un parcours de trois heures avec guide nommé Wild Africa Trek comprenant des ponts suspendus au-dessus de l'attraction Kilimanjaro Safaris et des visites des coulisses[16].

Une gare permet de rejoindre le Rafiki's Planet Watch via le Wildlife Express Train, un chemin de fer (système cher à Walt Disney).

Un hôtel situé aux abords du parc, le Disney's Animal Kingdom Lodge, offre une vue permanente sur un espace comparable à cette attraction.

Asie[modifier | modifier le code]

Un tigre dans la partie sur l'Asie.
L'attraction Expedition Everest.

La partie sur l'Asie n'a ouvert qu'en mars 1999, près d'un an après le reste du parc. Elle se situe à droite après le pont derrière l'Arbre de Vie. Elle n'occupe qu'un tiers de celle prévue à l'origine en raison de coupes budgétaires. C'est surtout la croisière dans la jungle qui fut réduite. En dehors des animaux, les attractions de pays sont assez mouvementées.

Le visiteur arrive dans un village fictif d'inspiration népalaise et indochinoise, baptisé Anandapur qui serait situé au pied de la chaine de l'Himalaya où l'écriture la plus commune est le sanskrit[17]. Le nom du village signifie « Lieu de tous les délices » en sanskrit et contraste avec son homologue Harambe de la zone africaine par son aspect « bordure de la civilisation » plutôt que milieu urbain[17]. Le sanskrit a été choisi pour son caractère de langue culturelle disparue mais toujours présente par certains termes[17].

Quelques boutiques et restaurants accueillent les visiteurs dans des bâtiments volontairement délabrés en partie et comprenant une énorme quantité de détails "exotiques". Une place permet de se rendre dans les deux attractions construites en premier.

Juste à l'entrée du village, un théâtre accueille des spectacles de fauconniers et autres "dompteurs" de rapaces. Flights of Wonders est un spectacle de dressage d'oiseau présenté au Caravan Stage, amphithéâtre de plein air inspiré d'un camp du désert du Taklamakan, sur la route de la soie[18].

La seconde attraction est un parcours pédestre, Maharajah Jungle Trek, au milieu de ruines asiatiques habitées par des animaux de la jungle d'Indochine dans des décors (eux aussi) très élaborés. On peut y apercevoir des tigres, des chauves-souris géantes ou des singes. Ces ruines fictives seraient celles du palais d'Anandapur dans lequel quatre grands rois auraient vécu[19].

Ensuite une rivière rapide a ouvert peu de temps après: Kali River Rapids. C'est une simple attraction de bouée parcourant une rivière aux nombreux rapides, le tout dans un décor de jungle asiatique. Certains accusèrent Disney de copier des attractions existantes et de ne pas innover, il est toutefois vrai que le souci du détail de Disney différencie cette attraction des autres du même type.

Le long du lac, sur le chemin de Dinoland USA, s'élève la montagne parcourue par un train de Expedition Everest, attraction ouverte depuis janvier 2006. C'est le plus haut parcours de montagnes russes de Disney. À l'image des hautes montagnes russes de Disney (hormis California Screamin' à Disney California Adventure), le décor est une "vraie" montagne, ici c'est l'Everest, habité par le yéti. Le visiteur embarque à bord d'un train qui après une montée, dévale les pentes et cavernes de la montagne à l'image de celles du Népal ou du Chili.

Rafiki's Planet Watch[modifier | modifier le code]

Depuis la gare située dans le "pays" Afrique, le train Wildlife Express Train permet de rejoindre la nurserie animale qui sert aussi de clinique et d'exposition sur la préservation des espèces[20].

Le bâtiment principal possède une façade-fresque, œuvre de John Rowe d'après un concept de Zofia Kostyko[21]. L'exposition, baptisée Habitat Habit (Les habitudes de l'habitat) présente les bons usages pour les citoyens en matière d'écologie dans leurs maisons[22] : déchets et recyclage, niches/perchoirs et autres objets pour les animaux vivants autour de la maison, conservation de l'eau... La plupart des usages sont recommandés (certifiés) par la National Wildlife Federation[23].

Elle contient aussi un film dont le héros est Rafiki, le mandrill savant et un peu fou du Roi Lion (1994). À l'extérieur se trouve l'Affection Section, une zone qui permet de toucher certains animaux[24].

Juste derrière le bâtiment est situé la zone de convalescence et de maternité pour les grands animaux (éléphants, gazelles, ...) inaccessible aux visiteurs.

Dinoland, USA[modifier | modifier le code]

Cette zone est dédiée à la célébration de l'Amérique paléontologique car dans ce pays la paléontologie explosa grâce à de nombreux champs de fossiles. La thématique de la zone est basée sur les petits parcs de loisirs situés sur certains bords de routes aux États-Unis mêlant des attractions de foire, des boutiques et restauration rapide sur le thème des dinosaures[25]. Un important restaurant McDonalds se trouve à l'entrée de cette zone sponsorisée par le géant de la restauration rapide.

L'attraction principale est Dinosaur, un voyage dans la préhistoire du Crétacé. L'attraction s'appelait Countdown to Extinction avant d'être rebaptisée en mai 2001 d'après le film de Disney Dinosaure (2000). Elle utilise la même technologie que l'Indiana Jones Adventure : The Temple of the Forbidden Eye de Disneyland, des voitures à 12 places dans un décor d'audio-animatronics[26].

Cretaceous Trail est une promenade ombragée évoquant la faune et la flore de la période Crétacé[27].

Le Boneyard (champ d'os) est une zone de loisirs pour enfants avec des toboggans mais aussi un fossé d'excavation de "fossiles"[28].

De mai à juillet 2005, Lucky, un dinosaure audio-animatronic, autonome a été visible dans cette zone. Il est parti ensuite à Hong Kong Disneyland en juillet 2005, pour revenir en Floride plus tard.

Le théâtre Theater In The Wild (1700 places), situé le long du lac a été supprimé en 2005. Il hébergeait le spectacle Tarzan's Rocks parti à Hong Kong Disneyland. Le spectacle a été remplacé en 2006 par Finding Nemo - The Musical une comédie musicale basée sur le film Le Monde de Nemo de Pixar et qui reprend la musique de l'attraction The Seas with Nemo & Friends à EPCOT ; le théâtre a été remodelé pour l'occasion[29].

De 1998 à 2001, le parc a accueilli le jubilé des dinosaures avec de vrais fossiles prêtés par un museum. Le pavillon fut détruit pour être remplacé par Dino-Rama.

Dino-Rama[modifier | modifier le code]

Afin de relancer le parc, plusieurs attractions ont été ajoutées le 28 novembre 2001 et réunies pour simuler une fête foraine construite au bord d'une route sur un vieux parking[30]. La boutique Chester & Hester's Dinosaur Treasures est à la base du concept de cette zone parfois aussi appelée Chester & Hester's Dino-Rama.

Dino-Rama a été critiqué par de nombreux fans de Disney: le fait d'acheter des attractions et de les habiller pour être Disney, dénote un manque d'imagination; des jeux d'arcade ont même été ouverts dans cette zone. Elle fut l'une des œuvres de la période Pressler.

Entre mai et juillet 2005, un dinosaure nommé Lucky premier audio-animatronic mobile fut présenté au public avant d'être envoyé à Hong Kong Disneyland.

Camp Minnie-Mickey[modifier | modifier le code]

Cette partie fut construite afin de combler l'espace vide laissé pour des raisons budgétaires par ce qui aurait dû être un pays sur les animaux mythiques (d'où le dragon dans le logo du parc). Le décor de la zone évoque un camp de scouts dans une forêt des monts Adirondacks dans l'État de New York[31].

Le visiteur peut donc y rencontrer Mickey, Minnie, Donald, ses neveux en castors juniors mais aussi l'ours Nicodème et le ranger Lanature (J. Audubon Woodlore)[32].

On peut actuellement dénombrer deux théâtres et une zone de plusieurs pavillons.

  • Le théâtre le plus éloigné vers la gauche présente un spectacle traditionnel sur Pocahontas : Pocahontas and Her Forest Friends, il s'est arrêté le 27 septembre 2008.
  • Le plus grand à droite propose un spectacle plus innovateur sur Le Roi lion, Festival of the Lion King dont la disposition intérieur s'inspire des feux de camp africain[33].

Faits divers[modifier | modifier le code]

L'hôtel Disney's Animal Kingdom Lodge situé à proximité du parc n'est en aucune manière relié au parc. L'hôtel possède sa propre réserve d'animaux qui pour des raisons de confort (surtout la réduction du stress) passe de la zone du parc à celle de l'hôtel.

Le futur du parc[modifier | modifier le code]

  • Le parc a annoncé qu'il va construire une section thématique avec des attractions sur le thème du film Avatar. Cette information est annoncée par Disney Parks sur son blog officiel[34].
  • Actuellement une grande zone derrière l'Asie est inutilisée. Un projet sur l'Australie semble le plus prometteur mais rien ne le corrobore.
  • La zone de Camp Minnie-Mickey devait être temporaire (ouverte en 1998) et permettrait aussi d'agrandir le parc. Elle utilise l'espace d'un projet mis en attente le Beastly Kingdom. Le 12 octobre 2013, Disney révèles les premiers concept arts du land Avatar de Disney's Animal Kingdom prévue dans cette zone[35].
  • En dehors de ces deux grands espaces de nombreux endroits sont libres, par exemple entre Harambe et le village de l'Asie ou le long de la voie ferrée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 157
  2. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 20
  3. AZA Accredited Zoos and Aquariums
  4. Disney’s Commitment to Conservation p 20
  5. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 18
  6. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 19
  7. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 27
  8. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 24
  9. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 25
  10. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 46
  11. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 47
  12. a, b et c (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 66
  13. a et b (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 67
  14. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 68
  15. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 74
  16. Animal Kingdom: Wild Africa Trek will get guests even closer to nature
  17. a, b et c (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 90
  18. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 94
  19. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 97
  20. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 80
  21. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 81
  22. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 82
  23. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 83
  24. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 86
  25. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 141
  26. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 122
  27. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 112
  28. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 110
  29. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 124
  30. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 114
  31. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 57
  32. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 56
  33. (en) The Imagineers, Disney's Animal Kingdom At Walt Disney World , p. 62
  34. (en) AVATAR Coming To Disney Parks
  35. Disney Reveals 'Avatar' Theme Land Concept Art

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :